Optimiser sa stratégie éditoriale à partir de l’identification de ses cibles

Pour réussir à progresser et se développer, votre stratégie éditoriale doit être réfléchie en fonction de vos valeurs d’une part mais aussi en fonction des spécificités de vos cibles. Alors comment définit-on précisément les Buyer Persona ?

L’élaboration de la stratégie éditoriale, un parcours balisé et ambitieux

Nous avons déjà vu l’importance de définir ses valeurs d’entreprise, et pour nos prestations de rédaction web, nous avons donc identifié la proximité et l’engagement sociétal. C’est après  avoir identifié ces valeurs d’entreprise, qu’il faut alors travailler ses Buyer Persona. Cela consiste à personnaliser ses clients type, et vous comprenez que vous pouvez vous adresser à différentes cibles dans votre stratégie marketing. Pour vous faire comprendre, j’avais alors travaillé sur mes propres cibles, que j’avais   listées ainsi : les TPE/PME, les particuliers avec un projet éditorial, les donneurs d’ordre (agences, …). Je dois donc désormais identifier les  freins et les leviers caractérisant chacune de ces cibles.

Définition des Buyer Persona pour personnaliser ses objectifs

Il faut donc commencer par caractériser avec les données sociales que vous pourrez trouver sur Internet. Si vous vendez des vêtements connectés par exemple, une de vos cibles sera donc des jeunes actifs (au pouvoir d’achat élevé). Parce qu’ils appartiennent à des CSP +, ils sont naturellement majoritairement urbains. Certains spécialistes du Webmarketing aiment alors rajouter une photographie et donner un prénom pour disposer d’une « véritable fiche de prospection idéale ».

Pensez aussi à varier les cibles avec des Buyer Persona réellement différents. Ici on pourrait distinguer les hommes des femmes mais aussi les actifs CSP + avec les Geek aux moyens limités. L’objectif est de couvrir le plus large spectre possible de prospection.

Vous devez alors resynthétiser le quotidien de ces clients types, afin d’identifier ses habitudes, ses préférences et ses envies. A ce stade, vous vous attachez à recueillir :

  • Les centres d’intérêt au sens large,
  • Les besoins,
  • Les envies,

Dans notre exemple, le jeune cadre urbain sera intéressé par les placements financiers, les outils de défiscalisation, les idées de voyage, …. Pour trouver ses informations, le plus simple sera de réaliser des interviews de personnes cibles ressemblant à votre Buyer Persona, mais cela reste chronophage. Bien souvent, les informations sont recherchées sur la Toile ou sur d’anciennes études de marché notamment. C’est aussi à ce stade que vous chercherez à comprendre les freins et les obstacles, qui peuvent empêcher ces cibles de devenir clients de votre entreprise.

  • Absence ou anomalies dans le service après-vente,
  • Recherche d’un produit sûr et certifié,
  • Considération environnementale, …
  • ….

Buyer Persona, une véritable carte d’identité pour une prospection plus efficace

Il ne vous reste plus qu’à cerner le profil de votre cible en ce qui concerne la recherche d’informations. Est-il réticent à l’achat en ligne, ou au contraire privilégie-t-il les achats en ligne ? Comment fait-il pour se renseigner ? Sur des forums de consommateurs ? Sur des annuaires en ligne ? Est-il familier de l’achat compulsif ou prend-il le temps de la réflexion ? …

 

Les fiches Buyer Persona, un exemple Eric rédaction
Les fiches Buyer Persona, un exemple Eric rédaction

A ce stade, vous connaissez donc mieux vos cibles et êtes toujours en possession des valeurs, sur lesquelles vous souhaitez vous appuyer. Nous pourrons donc dans le prochain opus chercher à  commencer à travailler à la stratégie et ligne éditoriale.

Et vous, comment avez-vous fait pour  vos Buyer persona ?

Buyer Persona, pourquoi et comment identifier ses clients type ?

Buyer Persona, un terme marketing  (trop) souvent méconnu. Même un rédacteur web indépendant doit s’intéresser au marketing, et notamment à la stratégie à mettre en œuvre pour recruter de nouveaux clients. Et avant de vouloir proposer une rédaction SEO ou l’écriture d’un ouvrage Print, mieux vaut identifier clairement ces clients type.

Les prospects, un outil marketing à apprendre à maitriser

Souvenez-vous, la semaine passée, je vous ai expliqué les valeurs, que j’entends porter et défendre en tant qu’indépendant. En tant que free-lance dans la rédaction web, je souhaite donc construire ma stratégie éditoriale autour de deux valeurs fortes :

  • La proximité
  • L’engagement sociétal

Que l’on souhaite s’engager dans une stratégie d’Inbound Marketing ou que l’on ambitionne une stratégie plus conventionnelle (et donc éloignée du Content Marketing, avouez que ce serait un comble pour un rédacteur web), il reste à définir ses prospects afin d’identifier leurs attentes, leurs envies mais aussi leurs freins. Les spécialistes du Webmarketing vous évoqueront les Buyer Persona. Je parle bien au pluriel, car dans la quasi-totalité des cas, vous identifierez plusieurs clients types.

Comment connaître ces Buyer Persona ? Et comment les personnaliser ?

Les grandes entreprises ou les start-ups les plus ambitieuses consacrent d’importants moyens pour définir ces Buyer Persona. En tant qu’indépendant, je ne disposais pas de ces moyens et comme les petits entrepreneurs, les e-commerçants qui se lancent, ce travail sur les clients référence commence par une simple question : A qui je veux vendre mes prestations ? Vous pouvez tous répondre à cette question sans trop de problèmes Pour ma part, j’ai identifié 3 cibles distinctes :

  • Des PME – TPE souhaitant soigner leur communication (Print et Web) et qui ne dispose pas d’un service dédié
  • Des particuliers, qui ont un projet éditorial (quel qu’il soit) et qui n’ont pas le temps ou la capacité de le concrétiser
  • Des donneurs d’ordre spécialisés dans le Content Marketing et la rédaction Web ou Print et qui peuvent avoir besoin d’une aide ponctuelle.

Ce sera donc mes 3 Buyer Persona, qu’il va me falloir personnaliser.

Des clients type pour savoir comment leur parler et comment les convaincre ?

Il va donc falloir ensuite compléter les informations pour chacun d’entre eux. Cela pourra se faire soit par questionnaire (et je vous conseille alors le direct en allant rencontrer vos prospects) soit par la recherche sur Internet, soit en consultant des Business Plan déjà établis et reposant sur les mêmes Buyer persona que vous.

On pourra distinguer trois grands types de données pour chaque Buyer Persona, et plus vous avancez et plus vous pouvez en définir de nouveaux. Pour ma part, les particuliers ayant un projet éditorial se sont scindés en plusieurs groupes, et j’ai parmi mes clients types les seniors souhaitant laisser une trace de leur existence, mais aussi les quadras-quinquas souhaitant partager leur passion pour un monument ou pour une ville et qui ont passé des années à effectuer des recherches. Les motivations et les freins ne sont pas les mêmes.

Dans un prochain article, je vous détaillerai les principales questions à se poser, et comment construire une fiche Buyer Persona qui percute et est efficace.

Et vous, connaissez-vous vos prospects ? Avez-vous travaillé sur vos Buyer Persona ?

Valeurs d’entreprises, est-ce utile pour un rédacteur web indépendant ?

Quand on parle de valeurs d’entreprises, on bien immédiatement aux multinationales et aux grands groupes. Pourtant, même un free-lance doit pouvoir s’appuyer sur ces socles indispensables à son développement.

Les valeurs d’entreprise, bien les identifier pour une stratégie de contenu efficiente

Définir une stratégie de contenu commence par identifier le (ou les) message(s), que vous souhaitez faire passer. Qu’il s’agisse d’une multinationale, d’une PME ou même d’un free-lance dans le domaine de la rédaction web, il vous faut non seulement définir :

  • L’étendue et la profondeur de votre offre de produits et / ou de service (la liste des produits et services, que vous proposez à vos clients)
  • Les valeurs, que vous entendez porter par le biais de votre marque ou de vos produits / services

C’est essentiel, puisque lorsque vous devrez élaborer une stratégie de contenu, il vous faudra bien vous appuyer sur ces valeurs d’entreprises pour séduire vos prospects (nous verrons que la définition et l’identification de ces Buyer Persona sont deux étapes clés également dans ce travail préparatoire).

Quelles valeurs véhiculer lorsque l’on est rédacteur web free-lance ?

La première erreur serait de vouloir limiter mon activité à la rédaction web, et j’ai  donc, dès le départ, considéré que mon domaine d’activité était plutôt l’aventure éditoriale (vous constaterez que le champ est vaste, quand je consacrerai un article complet à mes prestations, toujours dans un but didactique).

En revanche, les valeurs d’entreprise, que je souhaitais porter, elles, étaient plus claires et « pré établies » en fonction de mon ambition principalement. J’entends par là souligner, que vous ne devez pas choisir des valeurs d’entreprise en fonction de votre projet mais bien par rapport à votre engagement. En d’autres termes, ne choisissez pas de vous présenter comme un fervent défenseur de la cause environnementale juste pour surfer sur une tendance du moment.

Enfin, pour être aussi très clair, les valeurs d’entreprise ne sont pas innombrables, et il ne sert à rien de vouloir une liste la plus longue possible. Deux ou trois valeurs fortes sont suffisantes, si elles vous engagent réellement. En revanche, tomber dans le paraître serait contreproductif pour votre image de marque, car afficher fièrement une valeur et ne pas s’en soucier par la suite est rarement pardonné des prospects.

Eric Rédaction, quelles valeurs d’entreprise porter ? 

De mon côté, je dois bien vouer que ce type de questionnement n’est venu que bien après mon début d’activité. Aujourd’hui, deux valeurs essentielles me guident dans mes actions, et je dis bien deux, mais cela me suffit.

La proximité, avant tout pour l’adaptabilité et l’efficacité

C’est bien, à mes yeux, une valeur forte. La proximité implique que chacun de mes clients peut me joindre pour une question, un renseignement. Je ne suis pas une simple boite mail, qui répond à des demandes. J’accepte de travailler pour des clients éloignés, mais je privilégie les relations de proximité. Rencontrer un e-commerçant est bien plus instructif que l’échange de 15 mails. Et cette proximité favorise aussi la relation de confiance qui en découle.  Donc la proximité est une valeur d’entreprise essentielle, que je veux continuer à défendre.

L’engagement sociétal, une clé de voute pour mon action au quotidien

Cela se complexifie quelque peu ici … 🙂  Par engagement, j’entends aider celles et ceux, qui en ont besoin, et c’est ici mon rôle d’écrivain public par exemple. Mais pas uniquement, combien de textes de présentation ai-je écrit gracieusement pour des e-commerçants qui souhaitaient se lancer mais qui n’avaient aucun moyen ni aucune idée de la création de contenu sur la Toile. L’engagement se traduit aussi au niveau de la société dans son ensemble, et cela prend alors de multiples aspects. Un engagement dans la vie locale (association, vie publique, …), privilégier l’achat de produits français et même régionaux, participer à la réflexion collective….

Voilà donc défini les deux valeurs d’entreprise fortes, que j’entends porter, et avant de me lancer dans l’élaboration de ma stratégie de contenu, il me reste encore à définir la profondeur et la largeur de mes prestations, une définition que je vous proposerai la semaine prochaine donc.

 

En attendant, partagez à votre tour les valeurs d’entreprise, que vous souhaitez véhiculer ? Les avez-vous identifiées ? Quand et comment ?

Stratégie de contenu ou marketing de contenu ? Comment choisir ?

Quelles sont les différences entre ces deux notions ? Et surtout comment fait-on pour réussir à les élaborer sans rien oublier, afin que votre stratégie soit efficiente. Je vous propose le premier article d’un dossier complet, qui doit vous permettre de parvenir à vos fins.

La stratégie de contenu pour répondre à ses ambitions

Qu’il soit textuel, vidéo ou iconographique, le contenu reste la colonne vertébrale de votre présence sur la Toile, et en tant que rédacteur web, je suis donc en charge d’une partie de ce dernier. Que vous soyez webdesigner indépendant ou e-commerçant spécialisé dans le B2B ou B2C, le contenu reste le moyen par lequel vous allez délivrer votre (ou vos) messages. Il peut (et c’est souvent le cas) de vendre plus, de soigner votre image de marque, de présenter votre philosophie d’entrepreneur, … Dans tous les cas, écrire pour le web consiste bien à faire passer un message à vos lecteurs. C’est ce que l’on appelle la stratégie de contenu. En fonction de vos objectifs, vous allez par exemple privilégie l’écriture d’un blog, la mise à jour d’un site Corporate ou l’alimentation quotidienne de vos réseaux sociaux. La stratégie de contenu est difficile à définir, et pourtant sans elle, vous aurez beaucoup de mal à vous faire comprendre.

Marketing de contenu, une approche orientée vente et CA

Le Content Marketing (un terme anglosaxon qui donne une image plus professionnelle à vos écrits web) n’est rien d’autre qu’une stratégie de contenu, mise en place pour vendre plus et booster votre activité. Vous avez des objectifs définis et vous devez les atteindre. C’est pourquoi, les deux notions sont souvent confondues, et que cette confusion n’est pas grave en soi, même si dans certains cas, elle peut conduire à quelques erreurs (mais ces cas précis sont rarissimes, et nous vous en reparlerons). En revanche, comme pour la première, il est essentiel de la définir au préalable, en se fixant :

  • Les objectifs à atteindre
  • Les moyens utilisés pour y parvenir
  • Les outils nécessaires pour mesurer l’efficacité de cette stratégie de contenu
Réussir une stratégie de contenu, une tâche chronophage
Réussir une stratégie de contenu, une tâche chronophage

Bien définir son ambition en termes de marketing de contenu, une nécessité pour vous aider à vous développer

C’est une tâche chronophage, car vous devez répondre à de multiples questions : quels sont mes objectifs ? Quels produits / services doivent être poussés en avant ? Quelle est l’identité de mes lecteurs ? Et de mes prospects ? Comment puis-je les toucher de manière concrète ? …. Cela prend du temps, d’autant plus que chaque question amène de nouvelles interrogations. Bien évidemment, les réponses apportées ne sont pas nouvelles mais découlent de votre stratégie globale.

J’avais déjà expliqué, il y a quelque temps, la nécessité de se poser les bonnes questions. En cette période troublée, coronavirus et confinement obligent, j’ai donc décidé de vous accompagner dans cette démarche en me l’appliquant à moi-même. Je vais, à travers ce blog, me poser chacune des questions que vous devrez vous poser pour élaborer cette stratégie de contenu, et bien que je ne puisse pas évoquer toutes les situations, je vous proposerai ensuite un dossier complet pour y parvenir sans efforts. Je vous invite donc à mes suivre dans les prochaines semaines, afin de bien comprendre comment définir ce marketing de contenu, pas à pas.

 

Et vous, avez-vous élaboré une réelle stratégie de contenu ? Comment avez-vous fait pour y parvenir ? Ou quels sont vos besoins pour pouvoir concrétiser cette ambition ?

Êtes-vous prêt à la disparition de l’Inbound Markéting ?

Depuis des années, l’Inbound Marketing est présenté comme la voie idéale pour attirer de nouveaux prospects. On ne cesse de nous souligner à quel point cette tech nique marketing doit guider la production de contenu en général et le travail du rédacteur web en particulier. Et si cette promesse ne pouvait plus être tenue ?

Le contenu sur le web,  la promesse d’une croissance durable et ininterrompue 

Les Milléniaux doivent se demander à quoi ressembler notre monde avant l’avènement de la Toile. La question prend encore plus de force aujourd’hui, puisque plus de 50 % de la population mondiale a désormais accès au web. Proposer tout le savoir du monde mais aussi tous les produits commercialisés à la planète entière, le rêve fou de certains est en train de prendre forme (ou pas).

 Forcément, aujourd’hui on trouve les réponses à toutes les questions que l’on peut se poser au quotidien, et derrière chaque contenu se cache un rédacteur web (ou une rédactrice web, je ne voudrai pas être taxé de misogynie à une époque où l’égalité est devenue une véritable tyrannie) ou parfois un robot (et avec l’avènement de l’intelligence artificielle, les robots écrivains devraient prendre une place de plus en plus importante).

L’avenir du contenu sur le web, des opportunités infinies

Dans ces conditions, on comprend que créer du contenu (que ce soit une rédaction web, une vidéo, une i infographie, …) est devenu une activité essentielle tant pour les citoyens que pour les entreprises. Intéresser les Internautes devient de plus en plus difficile, dans la mesure où tous les concurrents cherchent à utiliser les mêmes recettes. On a donc vécu pendant quelques années sur la tendance de l’Inbound Marketing et du Brand Management. Faire venir les usagers à soi, ne pas les agresser par une rédaction trop commerciale, ….     Le problème (si il s’agit vraiment d’un problème) c’est que toutes les entreprises se sont engagées dans cette voie, alors autant dire que le contenu web a littéralement explosé.

Et demain, vers un contenu plus …authentique

Selon moi, cet âge d’or de l’inbound Marketing est déjà derrière nous. Les consom’acteurs, comme les spécialistes du Webmarketing ont tendance à désigner leurs prospects, sont de plus en plus informés sur les techniques commerciales, même les plus abouties. Ils commencent à prendre compte de cette approche déguisée (souvenez-vous les 4 étapes de l’Inbound Marketing) et s’en méfient désormais. Il faudra donc dépenser toujours plus pour attirer autant (ou même accepter moins) de prospects potentiels. Le calcul sera vite fait pour certains, qui se (re)tourneront alors vers un référencement payant plus onéreux certes mais dont les résultats sont plus rapidement et aisément quantifiables. Et peu à peu, l’Inbound ou l’approche orientée solution et contenu perdra de sa valeur et de son intérêt. Je vois et pressens l’émergence d’une nouvelle voie basée sur des valeurs déjà associées en partie aux ambitions de Branding de certaines marques, mais toujours indexées à d’autres plus prépondérantes. Je cherche toujours un acronyme pour la présenter de manière plus   frappante à mes interlocuteurs, et c’est cette réflexion, que je vais mener ici, avec vous, tout au long de l’année 2020. L’avenir de la Rédaction Web selon Eric Rédaction, le titre de cette nouvelle catégorie peut paraitre prétentieux, et pourtant il n’en est rien. Vous le comprendrez, une fois que j’aurai pu mettre des mots sur ces idées, qui selon moi, conditionnent l’avenir du rédacteur web et de manière plus générale de la rédaction web.

Le nom donné à cette nouvelle approche peut n’apparaître que comme un détail, mais pour un rédacteur web, les mots ont un sens et une importance particulière alors ce travail aura au moins le mérite de donner corps à cette future réalité.

Et vous, croyez-vous que l’Inbound Marketing continue à être la voie rêvée pour attirer les Internautes ? Ne pensez-vous pas qu’il faut renouveler l’approche ?

 

 

La stratégie éditoriale, une mise à jour permanente pour une efficacité accrue

 

Se décider pour une stratégie éditoriale implique d’avoir bien analysé vos besoins et vos attentes. Mais faire évoluer sa stratégie de contenu reste aussi une nécessité afin de s’adapter en temps réel aux nouvelles réalités du marché et des attentes client.

Quand l’écriture web amène à se poser des questions essentielles sur sa stratégie marketing

Le positionnement, connaissez-vous ? Certainement, si vous lisez ce blog. Vous avez lu mes articles sur l’image de marque, le Branding, sur la manière de convaincre ses prospects…. Depuis 10 ans maintenant, j’accompagne mes clients à réussir sur la Toile mais aussi dans la vie bien réelle. Passionné et spécialiste de l’écriture sous toutes ses formes, je me qualifie moi-même de rédacteur web, mais aussi de journaliste – pigiste, d’écrivain public, de biographe, d’écrivain, …. Et prêtant une grande importance aux mots, je n’usurpe aucune de ces fonctions, bien au contraire. Nous avons déjà évoqué ces questions lors de mon précédent billet consistant à s’interroger sur l’utilité d’une stratégie de contenu.  

En revanche, en tant que conseiller en stratégie éditoriale, j’insiste souvent auprès de mes partenaires que tout repose sur un bon positionnement. Vous devez savoir où vous voulez aller et de quelle manière. Les deux questions sont essentielles, et l’une n’occulte pas l’autre. La sagesse populaire le dit : « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés », et une fois de plus le dicton populaire se vérifie, si on me l’applique.

Quand la stratégie éditoriale doit définir votre positionnement, une réflexion poussée

 

Je n’avais pas, au départ de l’aventure, pris en compte la diversité des activités, que je serai amené à développer. C’est souvent le cas des petites entreprises, qui se créent au quotidien. On se focalise sur l’essentiel, et on repousse au lendemain la réflexion sur des ventes additionnelles, des activités complémentaires ou des diversifications envisageables. Et pourtant, en matière de stratégie éditoriale, tout doit être pensé au départ.

Vous vendez des compléments alimentaires, et dans 99 % des cas, ces derniers sont associés à un régime ou à un programme pour perdre du poids. Pour booster votre réussite, vous élaborez (trop) rapidement une stratégie de contenu, visant à évoquer les solutions pour affiner sa silhouette, les produits pour perdre du poids, les conseils à suivre pour prendre soin de soi…. Dans quelles rubriques ou catégories classerez-vous vos dossiers à venir sur les compléments alimentaires et la beauté, la vitalité, la sexualité, …. ? Il vous faudra revoir votre stratégie de contenu. Quand j’ai créé le blog en 2013, j’avais cette idée d’attirer les rédacteurs et les e-commerçants pour leur parler de contenu.En revanche, je n’avais pas considéré tous les autres aspects, et au fil du temps la stratégie bien définie est devenue bien moins organisée, puisque je devais, au fur et à mesure, la modifier et la compléter.

Faire évoluer sa stratégie éditoriale, une nécessité à anticiper

 

Ne vous méprenez pas, je suis le premier à vous affirmer, que vous devez régulièrement mettre à jour votre stratégie de contenu. En revanche, il est anormal de devoir la revoir totalement tous les 6 mois, puisque par définition une stratégie marketing doit être évolutive. C’est donc une nouvelle stratégie de contenu, que je m’apprête à adopter pour le blog d’Eric Rédaction et vous allez pouvoir la découvrir dans les prochaines semaines.

N’hésitez pas à participer, en faisant part de vos commentaires à chacune des étapes de cette élaboration d’une stratégie de contenu .

Pourquoi le marketing de contenu s’impose comme une évidence ?

Avant de réfléchir à une stratégie de contenu, chacun doit prendre conscience que le marketing de contenu s’impose comme une évidence pour tous. Pour attirer ou pour séduire, nous avons tous besoin d’un contenu approprié. Cela implique donc de bien s’organiser et de définir les bases de sa stratégie de contenu dès le départ. Un exemple concret avec Eric Rédaction.

Le marketing de contenu, un choix impliquant une stratégie clairement définie

 

Quelques recherches sur Google ou sur votre moteur de recherche préféré vous le confirmeront : le marketing de contenu reste conseillé pour attirer et fidéliser vos prospects. Que vous souhaitiez partager une passion sur un blog avec une rédaction de contenu web, pensée pour les lecteurs, ou que votre ambition consiste à booster le trafic et l’activité de votre e-commerce, votre stratégie marketing passe nécessairement par le contenu. Encore faut-il s’intéresser à cette problématique et répondre aux questions, qu’elle engendre ? N’est-ce pas ce que nous faisons depuis plus de 6 ans maintenant (Le premier article de ce blog a été publié le 28 avril 2013 et s’interrogeait sur la façon d’écrire pour un blog. Si nous devions le réécrire aujourd’hui, notre approche serait peut-être différente :)) ?

Avions-nous élaboré une stratégie de contenu, en 2013, lorsque nous nous sommes lancés dans l’aventure de la rédaction web ? Je vous confirme, que non, nous n’avions pas appliqué ces conseils, que nous prodiguons chaque jour à nos clients. Et ce fut une erreur, je vous l’accorde. Aujourd’hui, la situation peut apparaître, quelque peu différente, puisque nous sommes reconnus comme rédacteur web confirmé, mais nous avons pu aussi concrétiser nos ambitions de diversification.

Marketing de contenu, quand la stratégie doit influer vos messages
Marketing de contenu, quand la stratégie doit influer vos messages

Le positionnement ou la stratégie marketing, le socle de votre stratégie de contenu

 

Est-ce par passion de l’écriture ou par volonté de venir en aide aux autres ? Toujours est-il que nous sommes aussi, depuis de nombreuses années, écrivain public. Dans la vie réelle comme sur la Toile, nous aidons celles et ceux, qui ne s’en sortent pas avec les dossiers administratifs, les courriers complexes à rédiger, les formalités sans fin à remplir, …. Par ce biais, nous avons goûté aux joies de devenir biographe personnel, en rédigeant ici le livre d’une vie, ici le récit d’un événement personnel, ici l’histoire d’une rencontre ou d’un mariage. Au départ, lorsque nous avons créé notre blog, nous ne pensions pas devoir intégré ces différents aspects de notre activé à notre stratégie de contenu, et pourtant cela a du se faire, ne serait-ce que pour renforcer le référencement Google.

 

Eric Rédaction, notre action depuis près de 10 ans
Eric Rédaction, notre action depuis près de 10 ans

Mais au fil des ans, nous nous sommes formés, nous avons élargi nos champs d’intervention, et à ce titre nous sommes devenus un véritable partenaire dans l’élaboration des stratégies éditoriales. Cette nouvelle mission, à laquelle s’est greffée celle de Community Manager, de Copywriters, …, nous a également amené à devoir répondre à des entreprises recherchant des rédacteurs pour leurs supports papier (Le Web ne représente pas le seul support possible dans une stratégie de contenu, une évidence qu’il faut néanmoins rappeler de temps en temps). Rédacteur Print et Web, tel a donc été pendant des années ma présentation officielle, que je trouvais néanmoins encore trop réductrice. Car si écrire un catalogue papier peut s’apparenter à la rédaction de fiches produit pour un site e-commerce (bien que les règles entre le Web et le Print ne soient pas les mêmes), l’écriture d’articles pour des magazines, aussi spécialisés soient-ils, m’ont ouvert les portes du journalisme, d’abord sous le statut de pigiste, puis de journaliste web. Aujourd’hui, la profusion de ces activités m’impose de devoir (re)penser mon positionnement et donc ma stratégie de contenu. Une réflexion, que je vais non seulement mener à terme en respectant chacune des étapes que je détaille à mes clients, mais que je vous invite à suivre ici et vous en comprendrez les raisons d’ici quelques semaines.

 

En attendant, faites-nous avoir comment vous avez élaboré votre stratégie de contenu ? Cela s’est-il fait naturellement ou vous êtes-vous rendu compte de cette nécessité qu’après la création de votre site ou de votre blog ?

Marketing d’influence, une voie à suivre pour un contenu plus attrayant ?

Si le Content Marketing ne cesse d’évoluer depuis des années (et on comprend, que ce marketing de contenu s’adapte aux nouvelles attentes des consommateurs), force est de constater que le rédacteur Web doit en permanence se former à ces nouvelles exigences. Pourtant, depuis plusieurs mois, un phénomène gagne de l’ampleur, même si il existe depuis bien longtemps : le marketing d’influences.

Blogueurs, Youtubeurs, Instagrammeuses, … les nouvelles égéries du grand public sont sur les réseaux sociaux, et les marques ont très rapidement compris l’intérêt, qu’elles pouvaient avoir à séduire ces leaders d’opinion.  Les réseaux sociaux, et on connait déjà l’importance du Community Management sur l’optimisation du référencement, ont renforcé le pouvoir de ces influenceurs, dont certains ont abusé de leur pouvoir.

Le marketing d’influence implique aussi, pour le rédacteur ou rédactrice Web, d’intégrer cette nouvelle dimension dans ses créations. Le message n’est plus uniquement basé sur la marque, mais doit aussi satisfaire aux exigences (et nous pouvons vous dire, que parfois elles sont innombrables) de ces influenceurs, dont le seul capital est l’image et la notoriété. Nous reviendrons sur ce sujet, dans un prochain billet (au passage, vous noterez, que comme nous vous l’avions déjà expliqué, le calendrier éditorial doit pouvoir intégrer ces nouveaux sujets qui apparaissent au fil du temps, alors tenez-en compte lors de l’élaboration de votre ligne éditoriale) mais aujourd’hui, nous tenions à vous inviter à regarder un petit film, financé par Adobe et se « moquant » de ce marketing d’influence….Nous ne vous en disons pas plus, mais vous invitons à partager le quotidien de Lucille donc.

 

Et vous le marketing d’influence, vous comprenez son importance ? Comment faites-vous pour en profiter ?

Lead nurturing et Inbound Marketing, avant tout une stratégie à élaborer

 

Bien que vous sachiez ce que l’on entend par Inbound Marketing, êtes-vous certain d’avoir bien réfléchi à toutes les étapes devant vous permettre de doper votre activité. Il ne suffit pas d’attirer et de se montrer sous son meilleur jour, il faut aussi mettre au point une stratégie de lead nurturing.

 

Lead Nurturing, ou l’art de faire avancer vos prospects

 

Si nous vous avons présenté les 3 grandes étapes caractérisant l’Inbound Marketing, c’est pour bien souligner l’aspect « attractif » de cette stratégie, dont la rédaction web reste un composant essentiel. Car pour attirer, il faut avant tout répondre à des besoins ou à des attentes de vos prospects éventuels (et ils s’ignorent, dans la majorité des cas). Il faudra revenir sur cette première étape (attirer), même si aujourd’hui, nous avons décidé de nous concentrer sur ce qui est appelé le lead nurturing.

Inbound Marketing, la rédaction au service de la réussite commerciale
Inbound Marketing, la rédaction au service de la réussite commerciale

Pour résumer, vous avez réussi à capter l’attention de votre prospect, et vous avez ainsi généré un lead, que ce soit en enregistrant son adresse e-mail, son numéro de téléphone, … Peu importe la qualité et l’étendue du lead. Mais comment allez-vous réussir à amener ce prospect « intéressé » à franchir le pas et à devenir client.

Le lead, une marque et une mesure de l’intérêt de votre prospect

 

Lorsqu’un rédacteur web gère votre blog Inbound Marketing, et qu’il génère pas mal de leads, l’efficacité de la stratégie ne peut cependant pas être mesuré. Si le lead consiste à capter l’adresse e-mail de votre prospect, est-ce suffisant pour pouvoir ensuite l’amener sur le chemin de la conversion. En d’autres termes, il vous fait d’abord définir ce que vous entendez par un lead. Une étude Hubspot de 2015 soulignait que plus de 9 directeurs marketing sur 10 regrettaient le manque de qualité des leads.

Avez-vous besoin de connaitre le nom, le prénom, le nom de la société, le nombre d’enfants, le poste occupé, …. ? Nous ne pouvons pas répondre à votre place, et chaque e-commerçant ou webmaster devra se concentrer sur cet aspect de l’Inbound Marketing.

Inbound Marketing, une véritable stratégie et non pas une longue séduction interminable

Toute votre stratégie dépendra de cette définition du lead. Si vous avez défini, que vous avez besoin de 10 données précises sur votre prospect pour pouvoir transformer, vous ne pouvez pas considérer le lead initial satisfaisant si vous vous contentez de n’en recueillir qu’une, en général l’adresse e-mail. Imaginez alors le nombre d’étapes qu’il vous faudra ensuite mettre en place pour parvenir à faire une vente. Et vous verrez qu’en la matière, si on souligne souvent que le ROI de l’Inbound Marketing est plus attractif qu’une approche traditionnelle, on met aussi en avant les exigences et la rigueur, que ce choix implique. Trop d’e-commerçants considèrent l’Inbound Marketing comme une longue séduction, devant amener les rédacteurs Web à multiplier les articles de blog, attirant les prospects et capturant leurs coordonnées. Mais ce n’est que la première étape, et nouer un lien n’est pas suffisant, d’autant plus que si ce lien n’évolue pas dans le temps, il est appelé à disparaître. En d’autres termes, vouloir s’engager dans l’Inbound Marketing, sans avoir organisé ce chemin vers la conversion (moins vendeur que lead nurturing, je vous l’accorde) s’avère être une erreur fatale. Il ne reste donc plus maintenant qu’à définir ces deux approches distinctes (la troisième, celle consistant à fidéliser, sera vue ultérieurement)  et nous le ferons dans un prochain article, à venir très prochainement.

Je veux faire partie des 100 premières demandes du livre blanc « Inbound Marketing, quand la rédaction web peut vous aider à vous développer » et recevoir ma surprise courant mai 2019.

En attendant, dites-nous ce que vous entendez par lead et lead qualifié ? Pour vous, en quoi cela consiste-t-il ? Avez-vous élaboré les scénarios pour accompagner vos prospects vers la décision d’achat ?

La stratégie Inbound Marketing, une enquête à mener sur vos prospects

 

Vous êtes bien décidés à vous engager dans la stratégie Inbound Marketing, alors il ne vous reste plus qu’à tout mettre en place. Et pour commencer, vous allez devoir apprendre à mener l’enquête …sur vos prospects bien sûr.

S’engager dans une stratégie Inbound Marketing, trois étapes successives à identifier

 

Eric Rédaction vous a déjà expliqué en quoi consistait la stratégie Inbound Marketing, et vous savez désormais, que les prospects doivent venir à vous. Le concept est bien sympa nous répondront certains e-commerçants, mais comment fait-on au quotidien. 3 étapes successives caractérisent cette approche Inbound Marketing. (Nous verrons, par la suite, que nous pourrons en rajouter une 4ème).

Inbound Marketing, la rédaction au service de la réussite commerciale
Inbound Marketing, la rédaction au service de la réussite commerciale

 

Attirer les Inconnus sur votre site ou votre blog, la première étape de la stratégie Inbound Marketing

 

A ce moment précis, les Internautes visés (en termes marketing, votre cible) ne vous connaissent pas. Ils doivent donc vous trouver, et cela sera possible uniquement si vous leur proposez le contenu, qu’ils recherchent. En parlant de Content Marketing, nous pensons bien évidemment à la rédaction web, mais il pourra aussi s’agir de vidéos, d’infographies, d’illustrations, …

Que ce soit sur les réseaux sociaux, sur votre site Corporate ou même sur votre blog, l’approche Inbound Marketing va donc consister à produire des contenus qui répondent aux attentes réelles et quotidiennes des prospects. On ne parle donc pas encore de vendre ou de promouvoir votre marque mais bien de répondre à une problématique.

Vous allez donc rédiger des textes en étudiant les principaux mots-clés, utilisés par les Internautes (Lorsque nous vous disons que les mots clés sont essentiels pour votre référencement, c’est encore une illustration de ce constat).

Par exemple, un e-commerçant proposant la vente de vélos pourra répondre aux demandes les plus courantes chez les cyclistes : Comment changer une roue ? Comment éviter de casser sa chaine ? ….

Vous attirez des Internautes potentiellement intéressés par votre activité.

La génération de leads, une étape clé dans votre approche Inbound Marketing

 

Les visiteurs de votre site vous connaissent désormais. Ils ne connaissent pas votre marque ni l’étendue de votre offre commerciale, mais ils savent que vous existez puisque vous avez répondu à une de leur demande. Il ne faut pas les laisser partir sans apprendre à les connaître. Vous devez générer des leads. Pour faire simple, le lead est une information, que vous réussissez à recueillir au sujet de l’un de vos prospects. Vous pouvez considérer qu’un simple e-mail est un lead, là où d’autres ne qualifieront cette étape de leads que si ils obtiennent la profession, l’adresse, …. Dans tous les cas, vous devez être imaginatifs et réussir à connaitre votre prospect.

Pour que le lecteur/visiteur vous donne une information, vous devez vous-aussi lui offrir quelque chose. Ainsi, si nous reprenons l’exemple précédent, vous pourrez offrir à vos lecteurs une application téléchargeable sur Smartphone présentant en vidéo les différentes étapes pour changer une roue. L’application est gratuite, et il suffit de renseigner son adresse e-mail pour recevoir le lien de téléchargement. C’est tout naturellement ici, que nous vous proposons de vous inscrire pour recevoir, en avant-première, le premier livre blanc d’Éric Rédaction « Inbound Marketing, quand la rédaction web peut vous aider à vous développer » (Publication : Mai 2019) avec une surprise pour les 100 premières demandes.

 

 

Lead Nurturing, le balisage de votre stratégie Inbound Marketing

Lorsque vous lisez des dossiers sur l’Inbound Marketing, on ne traite pas suffisamment du lead nurturing, qui consiste à amener votre prospect à « nourrir » sa réflexion jusqu’à l’acte d’achat. Pour cela, vous avez de bien d’autres informations que l’adresse de messagerie électronique. Vous devez donc proposer des contenus complémentaires, qui vous permettront d’identifier les besoins et les attentes de vos prospects. Si vous parvenez, à chaque fois que vous proposez un contenu, à recueillir une information, vous progressez.

Dans notre exemple, vous pourrez ainsi parler des différentes formes de pratique du cyclisme, et évoquer la randonnée ou la compétition, en demandant à vos lecteurs de vous informer de leur manière de s’adonner à leur passion de la petite reine. Bien évidemment, vous devrez ensuite adapter votre contenu à ces réponses. L’amateur de compétitions sera ravi de recevoir les dates des prochaines courses de sa région, alors que le randonneur appréciera les idées de circuit, que vous lui avez préparés.

Lead Nurturing l'art de transformer ses prospects
Lead Nurturing l’art de transformer ses prospects

Vous l’avez bien compris, ce lead nurturing reste une enquête au long cours sur vos prospects. Cela vous rappelle aussi que la stratégie Inbound Marketing poursuit quand même une stratégie bien identifiée : vendre et vous développer. Vous devez connaitre vos prospects pour pouvoir passer à la dernière étape : transformer et vendre. C’est ce que nous verrons dans le prochain article de ce dossier consacré à la stratégie Inbound Marketing.

En attendant, faites nous savoir comment vous identifiez les mots clés, qui intéressent vos prospects ? Et ensuite, qu’est-ce qu’un lead qualifié pour vous ?

Je veux faire partie des 100 premières demandes du livre blanc « Inbound Marketing, quand la rédaction web peut vous aider à vous développer » et recevoir ma surprise courant mai 2019.