La qualité de la création de contenu menacée dans un avenir proche ?

 

La création de contenu est devenue tellement importante aujourd’hui, que les Internautes n’ont plus la capacité de tout « ingérer ». Le Content Shock représente une véritable menace pour les spécialistes du Content Marketing, puisque cette stratégie est appelée à perdre de son attrait.

 

La création de contenu sur la Toile, mais sous quelle forme et à quel rythme ?

 

Faire connaitre son entreprise ou son activité, voilà un objectif partagé par tous les acteurs de la Toile, indépendamment de leur taille ou de leur secteur d’activité. Pour cela, certains décideront de concentrer leurs efforts sur le référencement payant (les spécialistes vous parleront de SEA), alors que d’autres s’enthousiasmeront pour une stratégie de Content Marketing, rendant le rédacteur web indépendant que je suis comme une pièce maitresse de leur stratégie. Je ne vais pas vous proposer un comparatif entre SEO et SEA, mais je me limiterai (aujourd’hui) à insister sur la nécessité de combiner toutes les opportunités et tous les outils.

Cependant, dans cette stratégie de visibilité et de référencement (les deux ne représentent pas la même chose, et il me faudra revenir sur cette problématique), les réseaux sociaux s’imposent comme un support que vous ne pouvez pas ignorer. Vous pensez immédiatement à Facebook ou LinkedIn, mais les réseaux sociaux, comme l’univers du Digital dans son ensemble, ne se limitent pas à ces géants et de nouveaux acteurs, comme Snapchat ou même TikTok, émergent régulièrement. Autant dire, que finalement, vous vous retrouvez un peu perdu, et que vous ne savez plus sur quel support rédiger, à quel rythme, et sous quelle forme proposer votre contenu.

 

La baisse de visibilité, une menace pour la création de contenu ?

Devez-vous consacrer votre site à la vente, et attirer vos nouveaux prospects par votre blog inbound Marketing, ou faut-il plus miser sur les réseaux sociaux ? Ces derniers doivent-ils vous aider à promouvoir vos produits et donc booster vos ventes, ou être utilisés pour « pousser » vos articles de blog et donc renforcer le recrutement de prospects ? … Les réponses vont différer en fonction des spécialistes que vous contactez, mais force est de constater, que tout cela pousse à une boulimie de contenu. Chacun veut créer sa propre infographie, chacun veut pouvoir offrir son livre blanc, tout le monde cherche le buzz avec un bon mot sur Facebook, …. Et cette multiplication de création de contenu a une conséquence évidente et facilement compréhensible par tout un chacun : il devient de plus en plus difficile de se « faire voir », de se « différencier ». A dépenses égales, la création de contenu devient de moins en moins bénéfique (moins de visibilité et la baisse des résultats est inéluctable). On peut évoquer aussi le Content Shock, qui traduit le simple constat que la production de contenu sur la Toile dépasse la capacité d’attention des Internautes. En d’autres termes, on ne peut pas prendre connaissance de tout le contenu, et donc le choix est devenu une évidence. On en revient donc à la baisse de visibilité.

 

Pour pouvoir exister par sa création de contenu, il faut donc accroitre les efforts pour augmenter la qualité de ces contenus. Cela devient donc de plus en plus compliqué et donc de plus en plus cher. La tentation est grande donc de tenter de réduire ces dépenses, et donc la qualité du contenu proposé. Je vous laisse juger de la multiplication des buzz (et des Bad buzz), qui permettent de faire parler à moindre coût, ….C’est une question qui va prendre de l’ampleur dans les mois et les années à venir, et on peut, surtout quand on est engagé dans la création de contenu, s’interroger sur les nouvelles tendances en matière de contenu sur la Toile.

Et vous, quel est votre avis sur la question ? La qualité du contenu est-elle menacée ?

Le Farniente, votre meilleur atout pour être plus productif

 

Quel que soit votre secteur d’activités et indépendamment de la nature de votre emploi, une chose est sure : tout vous apparait plus clair en vacances. Vous ne pensez à rien (de professionnel … savoir si vous devez choisir entre la bière et le rosé n’a rien de professionnel … :)) ou presque, et pourtant votre esprit vagabonde. Inconsciemment, des évidences vous apparaissent alors qu’elles vous échappaient il y a encore quelques semaines alors que vous passiez 10 heures par jour à ne réfléchir qu’à cela.

La décision à prendre : une bière sur la plage ou pas ?
La décision à prendre : une bière sur la plage ou pas ?

Des solutions à des problèmes insolubles, des réponses à des questions restées pendant des mois sans réponses, des idées pour améliorer l’efficacité au quotidien, …. Vous découvrez le bénéfice de laisser son esprit vagabonder, et je peux vous le dire, vous n’êtes pas loin d’atteindre les bienfaits de la méditation, mais nous en reparlerons en temps voulu.

La méditation, un gain de productivité assurée
La méditation, un gain de productivité assurée

 

Surtout ne retombez pas dans le piège de la précipitation, en voulant concrétiser toutes ces bonnes idées, mais laissez le tout se distiller et s’organiser même de manière inconsciente. Profitez de ces derniers jours de repos avant votre retour au travail pour continuer à ne …penser à rien. Après tout il n’y a rien de mieux pour avancer….

La rentrée, déjà ou vivement ?
La rentrée, déjà ou vivement ?

 

Et vous, le farniente vous en connaissez déjà les bienfaits ?

Ecouter avant d’écrire, un conseil appelé à devenir un axiome du SEO

 

Les cahiers de vacances d’Éric Rédaction posent leurs valises sur la plage, et aussi étrange soit-il, c’est sur ces immensités de sable que la principale leçon de SEO m’est venue cet été.

Penser objectif avant de penser SEO, une évidence (re)découverte sur la plage

 

En commençant ses cahiers de vacances, je ne pensais revenir sur les pensées (profondes) qui m’assaillirent alors que je profitais de ce farniente vanté de si nombreuses fois pour le compte de mes clients. En quoi se reposer au bord de la Grande Bleue peut conduire le rédacteur web indépendant que je suis à améliorer l’élaboration de sa stratégie de contenu. Et pourtant, que faites-vous quand vous êtes sur la plage ? Vous regardez l’immensité de la Mer, vous profitez de l’Instant présent et vous écoutez inconsciemment les discussions qui vous entourent, et croyez-moi cela vaut le détour.

On relativise alors, car bien que le SEO et le référencement soit indispensable à la réussite de ma mission au quotidien, on comprend mieux en écoutant celles et ceux, qui constituent le lectorat et donc les Internautes, que la priorité reste le contenu. Les lecteurs (et donc les clients de mes clients) cherchent avant tout à s’informer, à rire, à se divertir, à s’instruire,  ….. Ils ne se réjouissent aucunement d’un texte SEO parfait. Inutile d’aller sur la plage pour comprendre cette évidence. Content is King, l’axiome n’est pas révolutionnaire…

Du contenu, du contenu et encore du contenu ….un objectif simple et pas si facile

Et c’est toute la simplicité de cette démarche qui rend le travail du rédacteur web si complexe. Car expliquer un produit en une fiche de 250 ou 300 mots n’a rien de surhumain. En revanche, expliquer pourquoi ce produit est innovant par rapport à d’autres mérite de revenir en détails sur la fabrication écologique, sur l’engagement pris par les fondateurs de n’utiliser que des ressources certifiés développement durable, sur l’objectif de recruter des jeunes en difficultés pour s’imposer comme un acteur sociétal et pas uniquement économique, ….

 Être à l'écoute pour pouvoir répondre aux attentes de vos lecteurs ...
Être à l’écoute pour pouvoir répondre aux attentes de vos lecteurs …

Les 300 mots se transforment en 3.000 et immédiatement, le client prend peur …3.000 mots, mais ça va lasser le lecteur et ça va me couter combien ? Et c’est là que l’allégorie de la plage va me servir, car après avoir écouté le ressenti des Internautes, je comprends comment un petit détail, un petit plus  peut faire toute la différence…. Et il n’y a rien de magique ou de secret. Il suffit d’écouter réellement et sincèrement et pas d’une oreille distraite comme nous le faisons au quotidien.

Alors cette semaine, les cahiers de vacances de votre rédacteur web vous invitent à rester à l’écoute tout simplement. C’est la meilleure façon de savoir ce que recherchent vos prospects et donc ce que souhaitent vos clients.

 

 

Les vacances du Rédacteur Web indépendant

 

Incontournable dans cette série Cahiers de Vacances d’Eric Rédaction, arrêtons-nous cette semaine sur le farniente et le repos que nous promettent ces congés d’été. Pour le rédacteur web indépendant, les vacances doivent aussi être le moment de se reposer, et il est inutile d’être concentré sur les stratégies de contenu à mettre en place pour être efficient. Déconnectez-vous, et laissez votre esprit au repos (ne vous inquiétez pas il ne le restera jamais très longtemps).

Cela permet alors de faire de belles rencontres et de vives des expériences intenses. Au détour d’une soirée d’été, j’ai ainsi pu, par hasard, assister à un concert de Gilbert Montagné, et je reviendrai sur le sujet, mais l’énergie de cet artiste m’a inspiré quelques sujets que je ne manquerai pas de vous présenter dans les semaines à venir.

Un concert et l'esprit s'évade
Un concert et l’esprit s’évade

Et bien d’autres moments peuvent être bénéfiques sans même vous en rendre compte. Je ne m’éternise pas sur les longues heures passées sur le sable, mais je reviens sur les découvertes que nous pouvons tous faire au gré de nos préférences et de nos envies. Personnellement, je me suis perdu dans l’abbaye de Fontfroide, et croyez-moi découvrir un tel édifice qui a traversé les siècles permet de relativiser cette urgence permanente, que nous connaissons au quotidien.

Alors il faut savoir profiter de ces moments là et ne pas chercher à toujours être dans la recherche mais aussi se laisser aller par la découverte et par les opportunités qui s’offrent à nous. 

Les vacances, c’est aussi cela, oublier complétement son activité de rédacteur web ou de webmaster, et s’écouter. Une pause essentielle pour revenir regonflé à bloc …

 

Et vous, n’hésitez pas à partager vos expériences de vacances avec le hashtag : #RedactionEte

 

La stratégie de contenu, deuxième escale des Cahiers de vacances

 

Après avoir profité de nos vacances pour vous expliquer, que vous pouviez vous appuyer sur le contenu des autres pour booster votre propre stratégie de contenu, nous entamons donc cette deuxième leçon des Cahiers de vacances d’Eric Rédaction.  Aujourd’hui, je vous propose une visite au zoo ou plutôt dans un parc mêlant attraction et zoo.

Quand la stratégie de contenu doit s’inspirer du quotidien de la vie réelle

 

Une image pour bien montrer que nous sommes en vacances ...:)
Une image pour bien montrer que nous sommes en vacances …:)

J’ai donc emmené ma fille dans ce parc, et je ne me doutais pas alors que cela se transformerait en une leçon pour ces cahiers de vacances. Ce parc d’attractions, et pour ne pas faire monter le suspens plus longtemps  il s’agit de Touroparc , est confronté à une problématique, bien connue des rédacteurs web :

·         Il est soumis à une concurrence importante, et bon nombre de ses concurrents ont des moyens financiers bien plus importants que lui

·         Si il n’arrive pas à attirer, le déclin sera alors inexorable

 

Ne retrouve-t-on pas ici toute la stratégie du rédacteur web au quotidien. Il doit attirer de nouveaux lecteurs sous peine de voir son site ou son blog disparaitre dans les profondeurs des SERP’s de Google. Pour autant, il ne dispose pas de moyens suffisants pour se lancer dans du référencement payant.

La stratégie de contenu, place à l’originalité et à la créativité

 

J’imagine que l’équipe de Touroparc s’est creusée les méninges, et cela a fonctionné. Le parc a en effet créé une offre originale, qui a eu le mérite d’attirer de nouveaux visiteurs, dont moi. Certes, cela demande quelques moyens, mais rien qui ne soit insurmontable. Pour concurrencer les autres parcs, ce parc animalier a donc proposé à ses visiteurs de venir voir les animaux la nuit. Des lumières ont été aménagées dans le parc, un parcours balisé et des employés formés…J’ai donc eu la chance de déambuler dans les allées du parc de nuit, et j’avoue que l’expérience est riche et intense. Cela séduit et je ne suis pas le seul. Le pari de Touroparc est donc gagné puisque non seulement on parle d’eux, mais le parc a réussi à relancer son activité économique tout en se démarquant de ses concurrents.

Il suffit donc de faire la même chose en tant que rédacteur web. Que vous soyez un pro de la rédaction ou un webmaster cherchant à renouveler son contenu, inutile de vouloir imiter ce que font les autres. Ils le font bien et peut-être  n’arriverez-vous pas à faire mieux qu’eux. Alors soyez créatifs et originaux. Des cahiers de vacances, un ton décalé, des sujets originaux, des angles loufoques, …je ne peux pas lister tout ce que vous pouvez faire pour vous démarquer mais avouez que les idées ne manquent pas.   

L’originalité reste à mes yeux une des clés de la réussite en tant que stratège du contenu sur le web, et en voilà une preuve bien réelle, non. A votre tour de nous faire connaitre des stratégies originales et différentes (hashtag : #RedactionEte)

L'originalité d'une visite nocturne pour se frotter aux animaux
L’originalité d’une visite nocturne pour se frotter aux animaux

En attendant de vous lire, je vous souhaite une excellente semaine, et je reprends la route pour de nouvelles aventures.

Les cahiers de vacances d’Eric Rédaction, place au farniente et au repos

 

Voilà donc le premier épisode de ce cahier de vacances. Comme tout professionnel du Digital, et plus généralement comme tout salarié, le rédacteur web attend aussi ses vacances avec impatience. L’année a été rude, et entre la curation de contenu et la rédaction des articles de Blog, Eric rédaction n’a pas chômé en 2018-2019. Pour autant, je vous ai déjà dit, que j’estimais qu’il ne fallait pas se priver de proposer du contenu pendant les vacances. Il va être difficile de faire les deux, se reposer et profiter de ses proches et de ce temps béni, et travailler pour alimenter blog et site web. A moins d’anticiper et de faire le « lézard » .

Le contenu des autres, une bonne manière d’alimenter son blog/site d’une autre manière

 

Si votre rédacteur web a décidé d’anticiper, il s’est appuyé sur le calendrier éditorial, et les articles de votre blog sont déjà programmés pendant les vacances de ce professionnel du contenu, et les fiches produit sont déjà enregistrées et seront mises en ligne à la date que vous avez indiqué à votre rédacteur web indépendant.

Mais le rédacteur web va aussi pouvoir profiter de cette période, durant laquelle il a moins de temps que traditionnellement, pour prendre le temps de lire les dossiers mis de côté le reste de l’année, prendre le temps d’éplucher les articles qu’il s’était promis d’étudier depuis des semaines …. Et pourquoi alors ne pas en faire profiter les lecteurs de votre propre site. Car comme vous le savez, quand Eric Rédaction s’engage avec un client, nous mettons en place toutes les alertes possibles et nous restons en veille permanente.

Comment trouver des clients quand on est rédacteur web ?

 

Je sais, en lisant les commentaires et les messages liés aux articles de ce blog, que de nombreux rédacteurs et rédactrices web lisent ma prose chaque semaine. Alors comme les vacances sont aussi l’occasion de penser sa stratégie digitale, je leur conseille la lecture du dossier réalisé par le journal du net sur les Jobboards, ces sites qui permettent de relier les rédacteurs web (et plus généralement les free-lance) avec leurs clients ….

Voilà donc un article qui répond à une véritable problématique (et croyez-moi trouver des clients pour un rédacteur ou une rédactrice web représente une véritable problématique) et qui n’a pas demandé de recherches, de recoupement d’informations et de très chronophages dépouillements de sources. C’est donc bien la première leçon de notre cahier de vacances : servez-vous du contenu de qualité des autres s’il peut renseigner votre propre communauté !

Et comme il n’aura pas été très long à écrire, je peux désormais me consacrer à mes valises car le départ est fixé dans une semaine. Mais n’ayez crainte, l’épisode 2 du cahier de vacances d’Eric Rédaction sera bien publié vendredi prochain. En attendant, n’oubliez pas, vous êtes-vous-aussi invité à partager vos propres leçons avec le hashtag #RedactionEte

Le SEO est mort ? Pas si sûr que le rédacteur web ne réagisse pas …

 

Une fois n’est pas coutume, Eric Rédaction a décidé de réagir à une rédaction web découverte sur la Toile. Un sentiment, que nous souhaitions partager avec vous mais aussi une envie de débattre sur ce sujet passionnant qu’est la création de contenu …

 

La fin du SEO, la rédaction web sans règles ?

 

Je vous laisse lire un article découvert sur WebMarketing & Com et titré « Le SEO est mort et je dans sur son cadavre » . Inutile de vous dire, que comme vous, nous avons été attiré par le titre, qui, au passage, permet de souligner l’importance de travailler son titre lorsque vous rédigez pour la Toile. Sans vouloir paraphraser l’article (et hop, un second enseignement sur les dangers du duplicate content), nous souhaitions apporter quelques précisions à cet article fort bien écrit. Le SEO serait mort, et le rédacteur web devrait plus s’intéresser à la viralité du contenu qu’il produit. Cette affirmation est partagée par de nombreux rédacteurs web et autres spécialistes du référencement. En tant que rédacteur web indépendant confirmé, nous ne pouvons pas cependant approuver à 100 % ce type de contenu. Bien évidemment, que la viralité est un Graal que les e-commerçants doivent atteindre.

 

Viralité ou qualité du contenu, quelle rédaction web proposer pour réussir sur le long terme ?

 

C’est déjà une erreur en soi, que de vouloir opposer SEO et viralité. L’un n’exclut pas l’autre, et les e-commerçants ayant décidé de n’exister que sur Facebook sans même créer de site ou de blog ne sont pas des ignares en termes de référencement ou de SEO. D’autres acteurs (plus rares, nous vous l’accordons) refusent aujourd’hui encore de s’engager sur les réseaux sociaux, estimant qu’ils sont incapables de gérer ce nouveau mode de relation avec leurs prospects et leurs clients. Certaines rédactions web se démarquent par leur qualité, leur exhaustivité et leur pertinence, et dans chaque domaine d’activité, nous connaissons tous des sites de références, et ces derniers peuvent être parfois l’émanation d’entreprises commerciales. En revanche, on se souvient tous aussi de contenus, qui nous ont interpellé, que ce soit par le titre (pour un rédacteur web, lire « le SEO est mort » est interrogateur) ou par la forme (une infographie ou une vidéo percutante). Dans un cas, on va garder l’adresse url du site pour pouvoir s’y référer, dans le second on va partager autour de notre entourage ….Est-ce à dire, que mieux vaut le second que le premier ? Nous n’avons pas la réponse, étayée par des chiffres officiels, mais nous sommes persuadés que les deux approches ont chacune leur intérêt.

Quand votre contenu en dit plus que vous ne le pensez sur votre identité !

Par définition, la rédaction web et donc le SEO ne peuvent pas disparaître, dans la mesure où les algorithmes de Google et consorts ont besoin d’alimenter leur immense base de données.  Pour cela, ils doivent s’appuyer sur des règles établies encadrant le référencement naturel : comment juger de la qualité d’une page, d’un site, d’un contenu, … ? Le SEO n’est pas mort, et il a au contraire de beaux jours devant lui, même si il évoluera.  En revanche, si la Toile exècre le duplicate content (votre rédacteur web a également horreur du plagiat), elle conduit de plus en plus les acteurs de l’économie numérique à « copier les recettes qui fonctionnent ». Storytelling, vidéo hilarante ou décalée, les « Tops 10 », … les modes se succèdent en matière de production de contenu. Et c’est au rédacteur web d’ »inventer » le contenu qui réussira à booster la visibilité d’une marque tout en respectant ses valeurs et son approche. L’originalité et la créativité seraient donc plus importantes que le SEO et la viralité du contenu. Mais un contenu créatif marque durablement les esprits, comme le prône le …SEO alors qu’un contenu original se partage avec son entourage, et on en revient à la viralité. Comme quoi c’est le serpent qui se mort la queue…

La rédaction web entre SEO et viralité
Google aura toujours besoin de règles pour se repérer…

Nous ne savons pas si vous avez bien saisi notre approche de cette annonce de la mort du SEO, mais nous tenions, à cet instant, partager cette réflexion sur l’avenir de la production de contenu sur la Toile.

Et en la matière, ce qui compte le plus, c’est la confrontation d’idées, alors dites-nous si vous croyez que le SEO est mort ou si au contraire vous misez encore beaucoup sur lui pour booster votre référencement.

La rapidité et l’instantanéité, des atouts pour réussir ou des obstacles à surmonter ?

Gérer son temps, aller le plus vite possible, obtenir rapidement ce que l’on souhaite, …. Si Internet a révolutionné notre quotidien, il a aussi modifié notre rapport au temps, et pourtant…Pour devenir rédacteur web comme pour la création d’un e-commerce, le temps long est à privilégier encore et toujours… 

 

Se lancer sur le web, un saut dans l’inconnu à moins que ….

 

Que vous soyez tentés par la carrière de rédacteur ou rédactrice web, ou que vous désiriez suivre cette « mode » de créer votre e-commerce, vous allez devoir vous confronter à la réalité du monde digital. Les experts SEO, les webmasters confirmés, les spécialistes du référencement et tous les autres pros du digital connaissent, plus ou moins bien, les bases indispensables de la Toile. Mais vous, vous n’en avez que très peu d’idées, alors vous allez essayer de vous former. Des livres, des sites Internet, des blogs, des tutoriels, …. Vous disposez d’une masse énorme d’informations et pourtant, ce que vous lisez aujourd’hui ne sera peut-être plus vrai demain. Peu importe, votre motivation est sans faille, ….

Commerçant ou professionnel du digital, quel profil pour les e-commerçants ?

 

Avant de tout savoir sur le taux de transformation ou ne plus rien ignorer des KPIs pour suivre votre boutique en ligne, vous devrez aussi apprendre à devenir commerçant tout simplement. Beaucoup l’ont oublié mais le commerce reste une activité exigeante, supposant une parfaite connaissance des consommateurs et de leurs réactions. Il ne s’agit pas d’opposer les impératifs liés à l’activité commerciale (la satisfaction du client, la fidélisation de ses prospects,  …) aux nouvelles exigences nées de la digitalisation de nos économies. Cette réalité, à laquelle va vite être confronté le candidat à l’e-commerce, multiplie d’autant les apprentissages, qu’il vous faudra suivre. Et aucun de ces apprentissages ne peut être ignoré (si, bien évidemment, vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté).

Le temps, la denrée la plus précieuse pour les aventuriers du Digital

Savoir gérer son temps quand on est rédacteur web
Le temps, un bien à gérer au mieux

Dans tous les cas, il vous faudra du temps. Avant même de penser à une formation pour apprendre à écrire pour le web pour vous permettre de rédiger des fiches produit efficaces, il vous faudra apprendre aux techniques à utiliser pour convaincre, à celles utilisées pour traiter les objections, à celles encore pour passer du désir à l’action, …. Un véritable apprentissage, qui devra ensuite être suivi d’une spécialisation aux techniques propres de la Toile. Une évidence nous répondront les spécialistes et les pros du référencement, mais une lapalissade, qu’il est bon de rappeler, tant le Digital, sans contester tous les atouts qu’il procure, donne l’impression que tout peut être réalisé en un claquement de doigt. Le rédacteur web a mis de longues années pour acquérir expériences et savoir-faire, tout comme le consultant SEO ne s’est pas fait en une heure…. Alors pour tous vos projets, sur Internet comme ailleurs, prenez le temps nécessaire à mûrir vos projets et à vous former.

 

Et vous, avez-vous déjà été grisé par cette impression du « Tout possible tout de suite » ?


 

Quand le rédacteur web se révèle avant tout comme un écrivain !

 

Vous ne recrutez pas un rédacteur web, en vous appuyant sur ses qualités littéraires mais en vous basant sur sa capacité à vous permettre d’atteindre votre (ou vos) objectif(s). Et pourtant, la qualité littéraire d’un contenu web peut aussi servir votre image. Plutôt que de vous l’expliquer, un petit exemple amusant et instructif, écrit par Jean d’Ormesson. Comme quoi, on peut parler de tout avec style …..

« Le français, une langue animale » (Jean d’Ormesson)
«Myope comme une taupe», «rusé comme un renard» «serrés comme des sardines»… les termes empruntés au monde animal ne se retrouvent pas seulement dans les fables de La Fontaine, ils sont partout.

La preuve : que vous soyez fier comme un coq, fort comme un bœuf, têtu comme un âne, malin comme un singe ou simplement un chaud lapin, vous êtes tous, un jour ou l’autre, devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche.

Vous arrivez à votre premier rendez-vous fier comme un paon et frais comme un gardon et là , … pas un chat!

Vous faites le pied de grue, vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin.

Il y a anguille sous roche et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard, la tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon, vous l’a certifié : cette poule a du chien, une vraie panthère!

C’est sûr, vous serez un crapaud mort d’amour.

Mais tout de même, elle vous traite comme un chien.

Vous êtes prêt à gueuler comme un putois quand finalement la fine mouche arrive.

Bon, vous vous dites que dix minutes de retard, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard.

Sauf que la fameuse souris, malgré son cou de cygne et sa crinière de lion est en fait aussi plate qu’une limande, myope comme une taupe, elle souffle comme un phoque et rit comme une baleine.

Une vraie peau de vache, quoi!

Et vous, vous êtes fait comme un rat.

Vous roulez des yeux de merlan frit, vous êtes rouge comme une écrevisse, mais vous restez muet comme une carpe.

Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous sautez du coq à  l’âne et finissez par noyer le poisson. Vous avez le cafard, l’envie vous prend de pleurer comme un veau (ou de verser des larmes de crocodile, c’est selon).

Vous finissez par prendre le taureau par les cornes et vous inventer une fièvre de cheval qui vous permet de filer comme un lièvre.

C’est pas que vous êtes une poule mouillée, vous ne voulez pas être le dindon de la farce.

Vous avez beau être doux comme un agneau sous vos airs d’ours mal léché, faut pas vous prendre pour un pigeon car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie.

Et puis, ç’aurait servi à quoi de se regarder comme des chiens de faïence.

Après tout, revenons à  nos moutons: vous avez maintenant une faim de loup, l’envie de dormir comme un loir et surtout vous avez d’autres chats à  fouetter.

Pas besoin d’un rédacteur web pour un texte SEO !

 

Non Eric Rédaction ne souhaite pas se tirer une balle dans le pied, en prévenant ses clients qu’il est inutile de faire appel à un rédacteur web. Mais quand même, nous nous devons de vous interroger : Savez-vous combien de temps un Internaute passe sur votre site avant de décider si il pousse en avant sa navigation ou si il s’en va ? 3, 4 ou 5 secondes…. Et en un temps aussi court, la rédaction SEO, que votre rédacteur web a passé des heures à créer, va-t-elle être déterminante ? 

Quand la rédaction web doit accompagner vidéo et image

 

Une belle image, une vidéo qui marque les esprits et voilà l’Internaute bien décidé à vous faire confiance. En revanche, même si votre rédaction web est parfaite, il n’est pas certain qu’en un temps aussi court, le lecteur s’en rende compte. Bien sûr, en tant que spécialiste du référencement, le rédacteur web aura placé les éléments essentiels dans ses accroches. Vous savez ces quelques lignes rédigées avant le corps de votre texte … Elles aussi peuvent attirer l’œil, comme les sous-titres de votre texte (là, on parle bien des balises H2, H3, …).

En fait, toutes les règles SEO, qui vont soigner votre référencement, sont également utiles pour le lecteur. Et que dire de ces aides à la lecture (un encadré, une citation mise en avant, un lexique, …) qui sont aussi susceptibles de déclencher la prise de décision du lecteur. Vous retrouvez un peu le moral (et votre rédacteur web retrouve le sourire, il a eu peur, à un moment donné, que vous renonciez à ses talents).

 

Quand le lecteur ne lit pas ce que vous avez écrit !

Ecrire pour le web reste une opportunité pour être vu. En revanche, pas sûr que la rédaction web soit la voie royale pour être lu. Être vu ou lu, la différence peut apparaître comme minime mais elle est de taille. Les Internautes ne vont-ils pas se contenter d’un survol de votre texte, en s’attardant sur tous les éléments évoqués ci-dessus : les titres, sous-titres, aides à la lecture, ….

Pire encore, êtes-vous certain que les efforts entrepris pour soigner vos textes seront reconnus à leur juste valeur. Eric Rédaction n’a pas de réponse catégorique à la question. En revanche, nous savons que le cerveau humain nous réserve bien des surprises. Vous en doutez, alors cliquez sur cette image ci-dessous, et lisez le texte, qui nous l’admettons, n’est pas une de nos créations.

 La lecture d'une rédaction web

A ce stade, nous n’apporterons aucun commentaire. En revanche, nous vous invitons à nous contacter si vous restez persuadés des bénéfices d’un rédacteur web connu et reconnu.

Et n’hésitez pas à nous dire quelle place vous accordez à la rédaction web dans votre stratégie de contenu !