Accréditation presse et rédacteur web, en route vers le métier de Journaliste Web

En quoi l’accréditation presse s’inscrit parfaitement dans la stratégie du rédacteur Web ? Pour trouver des sources d’inspiration d’une part mais aussi et surtout pour rester l’esprit ouvert et ne pas se laisser enfermé par la bulle qu’est la Toile.

Comment trouver l’inspiration pour créer du contenu intéressant ?

La question taraude les rédacteurs web, les webmasters, les e-commerçants et bien d’autres.  L’accréditation presse n’est pas la première idée qui vous vient naturellement en tête. Tous les spécialistes du SEO et du référencement vous parleront de la nécessité de publier régulièrement si vous vous lancez dans la Et comme vous savez que vous ne pouvez pas consacrer tous vos articles à la qualité ou aux atouts de vos produits et/ou de vos services, vous devez nourrir votre inspiration.

Bien évidemment, vous allez vous tourner sur la , mais aussi interroger vos clients pour qu’ils vous fournissent du contenu informatif. Lorsque j’évoque la culture générale du rédacteur web, elle peut ici vous être très utile en vous permettant d’avoir une vision plus globale et de diversifier vos rédactions de textes optimisés SEO.

S’ouvrir aux autres pour être encore plus performant, quand l’inspiration est quotidienne !

Seulement quand vous gérez des dizaines de clients sur des domaines d’activité bien divers, vous voilà avec des centaines de sources à exploiter. L’organisation d’un rédacteur web (Je vous en parle depuis longtemps et je vous donne depuis longtemps) est essentielle, mais personnellement il n’est pas exceptionnel que je passe une journée complète sans rien écrire, mais que je la consacre à cette ouverture aux autres, comme je l’appelle. La lecture de tous ces dossier s en retard, la découverte de revues, et aussi et surtout la rencontre des autres. N’oubliez jamais que si la rédaction web doit séduire les algorithmes de nos chers moteurs de recherche, elle doit avant tout être appréciée de vos lecteurs. Et ces derniers sont des êtres humains comme vous et moi, alors pour savoir ce qui les attire, le plus simple est d’échanger avec eux. L’accréditation presse pour certains salons pourra ainsi se révéler utile et profitable à plus d’un titre.

Accréditation presse et inspiration, pourquoi le rédacteur web doit tendre vers le journalisme web ?

Il y aurait tant à dire sur ces relations et sur ces manières de recueillir l’information.  Aujourd’hui, j’insiste sur un point intéressant tous les rédacteurs mais aussi plus généralement les     responsables de communication, de stratégie marketing …. Visitez les salons et autres foires commerciales. Personnellement, étant aussi un rédacteur Print et un pigiste pour plusieurs titres spécialisés, j’ai toujours eu cette ambition de ne pas ignorer la profession de Journaliste Web. Il ne s’agit aucunement de se comparer aux journalistes d’antan, mais bien de s’adapter au monde réel.

Je suis donc très fréquemment (et même trop) récipiendaire d’une accréditation presse pour des salons sur des sujets variés, du salon consacré à la voiture de collection à celui organisé pour célébrer la culture nippone. Le plus souvent j’essaie de me rendre dans ces salons. C’est bien évidemment une source inépuisable d’inspiration sur la thématique concernée, mais c’est aussi une manière d’élargir ses idées sur presque tous ses articles. Et cela je vous en parlerai dans un prochain billet.

Et vous, l’accréditation presse pour les salons, vous y avez souvent recours ?

Mieux vaut en rire ! Quand les clients sont source d’inspiration

 

Avec les jours fériés de ce début de novembre, et pour vous aider (et oui le rédacteur web indépendant peut aussi être attentionné) à passer un week-end prolongé avec le sourire, j’ai décidé de rédiger un post en-dehors de toute considération SEO, de recherches de contact et autre stratégie Inbound Marketing.

Mardi je vous expliquais que les clients ne comprenaient pas les contraintes et les objectifs d’un rédacteur web, alors j’ai décidé de vous livrer quelques perles, reçues en 10 ans d’expérience. Bien évidemment, je ne citerai pas le nom de mes clients, et si vous vous y attendiez, c’est que vous m’avez mal lu, je vous ai dit que j’étais attentionné… 😊

 

Non Eric, le prix n’est vraiment pas un problème pour moi. J’ai avant tout besoin d’un rédacteur sérieux et qui puisse me livrer 20 textes de 1.000 mots.

La réponse de ce client me laissait perplexe, et quand je lui ai posé la question que j’avais oublié dans mon premier mail, à savoir le délai….

..Demain matin à 8h00 ce serait parfait, mais si vous pouvez à 10h00, cela ira aussi…

(Dois-je commenter ou vous comprenez par vous -mêmes ?)

La rédaction web à 200 à l'heure gare à la sortie de route
La rédaction web à 200 à l’heure gare à la sortie de route

Je souhaiterai avoir un texte pour référencer mon site de plombier sur la ville de XXXXX. Pouvez-vous dans l’article placer les expressions suivantes, et ainsi respecter les consignes de mon expert SEO :

Plombier XXXX, plombier YYYYY, plombier XXXX pas cher…….

Le spécialiste SEO (je crois avoir reconnu la patte de Félix ou de Médor) avait donc listé pas moins de 107 mots avec les noms de villes de la région et des expressions inutilisées depuis longtemps …. Le texte demandé était de 400 mots.

écrire rien de plus facile ....
écrire rien de plus facile ….

Monsieur c est pas dur décrire mets gé pas le tant. Vous fêtes un prix si je ve un article par moi pour mon site

Là c’est juste pour prévenir certains, que même si les correcteurs d’orthographe gratuits sont loin d’être parfaits, au moins ils existent alors utilisez-les… 😊

Bonjour Monsieur, je recherche un rédacteur web sur le long terme. Vous m’écrivez des textes pour vendre mes produits sur Amazon et lorsque j’aurai gagné assez d’argent, je vous paierai votre facture.

Ah oui, là c’est vraiment sur du long terme.

 

Bien évidemment, je ne peux pas ignorer les messages sur les prix, et là je vis avoir du mal à être exhaustif. Mais un client, non une cliente m’a fait beaucoup sourire quand après avoir reçu un devis suite à sa demande, elle m’a répondu :

Bonjour Eric. Je valide votre devis. Mais pouvez-vous le refaire, vous vous êtes trompés et vous avez écrit 11 cts du mot à la place de 1.

Mais bien sûr, mes clients vont donc me fixer mes prix … 😊

J’ai vu sur des sites que des textes de 400 mots ça valait 5 euros.

Oui et bien retournez-y sur ces sites

Franchement au prix où je vous paie, vous pourriez répondre aux commentaires sur le site et sur ma page Facebook.

Oui, je sais aussi faire le café, laver une voiture, ….

Et pour finir, un autre message, qui m’a fait aussi beaucoup rire. Je m’accorde avec un client sur le prix d’un texte de 550-600 mots. Tout est calé, et le client me précise, qu’il a effectué les recherches et que je n’aurai donc rien à rechercher et que les mots clés sont fournis. On valide ma proostion et je lui demande donc de m’adresser ses travaux. Et la une réponse cynique.

Le prix du rédacteur un sujet de rigolade
Le prix du rédacteur un sujet de rigolade

Bonjour. Voilà deux liens qui parlent du produit que je veux vendre. Mais je n’ai pas compris alors je vous laisse prendre les infos….

Certes c’était un peu technique, mais bon je n’ai pas donné suite … 😊

Et voilà la fin de cette tranche de bonne humeur, qui démontre au moins, que tout peut être source d’inspiration.

Et vous des perles à partager ?

Vite un rédacteur web ! Au secours je ne m’en sors plus …

Un titre provocateur pour vous faire rire, avant le début de la période qui déterminera si votre année a été réussie ou non. Vous sentez le stress monter à l’approche du Black Friday, alors  êtes-vous sûr d’avoir pensé à tout pour passer le plus sereinement possible cette période.

Le marathon des fêtes de fin d’année commence maintenant …

Les fêtes de fin d’année pointent leur bout de leur nez. Autant dire, que les e-commerçants sont fins prêts pour ce marathon, qui doit les emmener jusqu’au 31 décembre. Une période cruciale pour le chiffre d’affaires, avec une montée en puissance à partir d’Halloween. Dans quelques semaines, le Black Friday sera une étape essentielle, puisque selon les chiffres de la Fevad, le Black Friday c’est avant tout 22 % de ventes en ligne de plus par rapport au reste de l’année. Et la tension ne diminuera pas par la suite bien au contraire, car le rush des cadeaux de Noël prendra le relais. Autant dire, que vous n’aurez guère le temps de réfléchir à vos stratégies et/pu à vos projets. Il ne vous reste donc plus que quelques jours, avant de vous laisser entrainer par ce doux sentiment   d’explosion du CA … 🙂

Pensez à votre stratégie de contenu tant que vous en avez le temps

Pendant les 4 jours que dureront le Black Friday, les ventes en ligne en France dépasseront le milliard d’euros. Tous les spécialistes s’accordent à souligner que la croissance sera de plus de 10 % par rapport à 2018. De manière concrète, les e-commerçants auront du mal à faire face à ce pic d’activité, d’autant plus qu’il sera suivi par les innombrables calendriers de l’avent à organiser, ou encore les promos pour inciter aux achats de Noël. C’est donc la tête dans le guidon, comme chaque année, que vous allez vivre ce mois de décembre, et c’est la même chose pour les rédacteurs web qui doivent faire face aux « demandes de dernière minute ». Et pourtant la délégation de votre rédaction web, en totalité ou en partie devrait être une évidence pour vous.

Combien de fois cette année, vais-je recevoir des appels ou des mails de ce genre :

  • Je publie deux articles par semaine sur ma page Facebook mais ma secrétaire est malade et là je ne peux pas m’en charger ….
  • J’ai un CA qui explose et je n’arrive pas à mettre à jour mes fiches produits. Pouvez-vous me créer 15 fiches en urgence …
  • Je n’ai plus le temps de répondre à tous les commentaires sur ma page Facebook, pouvez-vous le faire à ma place
  • ….

Bien évidemment, j’essaie, quand je le peux, de répondre à ces demandes mais comme tout un chacun, la fin d’année est une période importante pour mon activité. Car, outre les textes SEO qu’il faut livrer toute l’année, novembre et décembre concentrent aussi la rédaction des   vœux   (oui, penser une stratégie de vœux peut être un acte fort dans votre stratégie de communication) , la préparation des bugets pour l’année suivante, l’élaboration des stratégies  éditoriales pour 2020, ….Bref, une période chargée, qui n’est pas la plus propice à la prise en compte de ces demandes inopinées et pourtant si prévisibles. Alors prenez les devants, et prenez contact dès aujourd’hui pour vivre plus sereinement cette période. ( eric.varin@ericredaction.fr)

Et vous, quel est votre pire souvenir vécu pendant cette période festive en termes de gestion en ligne ?

Budget prévisionnel du rédacteur web, nécessité ou futilité ?

 

Le spécialiste des mots, qu’est un rédacteur web, doit-il jongler avec les chiffres pour élaborer un budget prévisionnel ? La question mérite d’être posée, et pour moi, la réponse est claire et sans hésitation … 

Le budget prévisionnel du rédacteur web, l’amoureux des mots jongle avec les chiffres

Je vous parlerai plus longuement, dans un prochain article, de mes ambitions pour l’année prochaine, mais comme je l’avais déjà évoqué à plusieurs reprises, je vais m’attacher à fédérer autour de moi plusieurs spécialistes du Web, afin de pouvoir proposer des prestations « clés en main » à tous mes clients. (Si vous êtes rédacteur ou rédactrice web, webmaster, designer, spécialiste référencement, … n’hésitez pas à me contacter pour que je vous explique, plus en détail, le moment venu ce projet ambitieux : eric.varin@ericredaction.fr). Cela me donne l’occasion de partager, avec vous, une vision qui est bien éloignée de l’écriture, de la rédaction web et de la stratégie de contenu plus généralement. En effet, en tant que professionnel de la rédaction print ou web, je suis, comme beaucoup d’entre-vous, un indépendant. Tous les freelances, que ce soit dans le digital ou dans d’autres domaines, n’ont pas tous le même statut, et pourtant une grande majorité ignore le budget prévisionnel. C’est pour moi une grave erreur.

Il ne s’agit pas d’établir un budget prévisionnel similaire à celui présenté par les plus grandes multinationales, mais bien de créer un tableau synthétique, qui représentera une définition chiffrée de vos projets pour l’année à venir.

Pourquoi réaliser un budget prévisionnel quand on est freelance ?

 

Certains vont souligner que le budget prévisionnel est inutile pour un rédacteur web, et pourtant, il va vous permettre de :

  • Dresser la liste des dépenses prévisibles:
    • Les dépenses de loyer, d’assurances, de gestion, ….
    • Les dépenses courantes,
    • Les frais de déplacement, …
    • Les abonnements et les achats de matériel, …
    • Les budgets alloués à des projets que vous avez en tête ….
  • Etablir la liste des recettes estimées:
    • Vos revenus récurrents si vous en avez
    • Vos prévisions en termes de CA (vous pouvez vous baser sur l’historique, sur votre implication, …) Il ne s’agit pas d’être ambitieux, il faut avant tout être réaliste.
    • Les recettes, issues des projets que vous avez déjà budgétés ci-dessus

Cela va donc vous permettre de vérifier la cohérence de vos projets et la viabilité de votre activité. Lorsque vous élaborez ce budget prévisionnel pour un freelance, vous constatez que vos dépenses sont 3 fois supérieures à vos recettes, vous comprenez le problème et surtout vous allez vous attacher à trouver des solutions avant de vous trouver dans une situation inextricable. C’est aussi, peut-être, le moment de vous attarder quelques instants sur le prix de vente de vos prestations. Le prix de la rédaction web, que je propose, doit-il être réévalué ? le tableau prévisionnel est une histoire de chiffres, et franchement l’amoureux des mots, que je suis, prend un plaisir assumé, chaque année, à se plonger dans ce travail d’élaboration du budget prévisionnel.

Et vous, en tant que freelance, réalisez-vous ce budget prévisionnel chaque année ? Trouvez-vous cette tâche utile ? Pourquoi ?

La qualité de la création de contenu menacée dans un avenir proche ?

 

La création de contenu est devenue tellement importante aujourd’hui, que les Internautes n’ont plus la capacité de tout « ingérer ». Le Content Shock représente une véritable menace pour les spécialistes du Content Marketing, puisque cette stratégie est appelée à perdre de son attrait.

 

La création de contenu sur la Toile, mais sous quelle forme et à quel rythme ?

 

Faire connaitre son entreprise ou son activité, voilà un objectif partagé par tous les acteurs de la Toile, indépendamment de leur taille ou de leur secteur d’activité. Pour cela, certains décideront de concentrer leurs efforts sur le référencement payant (les spécialistes vous parleront de SEA), alors que d’autres s’enthousiasmeront pour une stratégie de Content Marketing, rendant le rédacteur web indépendant que je suis comme une pièce maitresse de leur stratégie. Je ne vais pas vous proposer un comparatif entre SEO et SEA, mais je me limiterai (aujourd’hui) à insister sur la nécessité de combiner toutes les opportunités et tous les outils.

Cependant, dans cette stratégie de visibilité et de référencement (les deux ne représentent pas la même chose, et il me faudra revenir sur cette problématique), les réseaux sociaux s’imposent comme un support que vous ne pouvez pas ignorer. Vous pensez immédiatement à Facebook ou LinkedIn, mais les réseaux sociaux, comme l’univers du Digital dans son ensemble, ne se limitent pas à ces géants et de nouveaux acteurs, comme Snapchat ou même TikTok, émergent régulièrement. Autant dire, que finalement, vous vous retrouvez un peu perdu, et que vous ne savez plus sur quel support rédiger, à quel rythme, et sous quelle forme proposer votre contenu.

 

La baisse de visibilité, une menace pour la création de contenu ?

Devez-vous consacrer votre site à la vente, et attirer vos nouveaux prospects par votre blog inbound Marketing, ou faut-il plus miser sur les réseaux sociaux ? Ces derniers doivent-ils vous aider à promouvoir vos produits et donc booster vos ventes, ou être utilisés pour « pousser » vos articles de blog et donc renforcer le recrutement de prospects ? … Les réponses vont différer en fonction des spécialistes que vous contactez, mais force est de constater, que tout cela pousse à une boulimie de contenu. Chacun veut créer sa propre infographie, chacun veut pouvoir offrir son livre blanc, tout le monde cherche le buzz avec un bon mot sur Facebook, …. Et cette multiplication de création de contenu a une conséquence évidente et facilement compréhensible par tout un chacun : il devient de plus en plus difficile de se « faire voir », de se « différencier ». A dépenses égales, la création de contenu devient de moins en moins bénéfique (moins de visibilité et la baisse des résultats est inéluctable). On peut évoquer aussi le Content Shock, qui traduit le simple constat que la production de contenu sur la Toile dépasse la capacité d’attention des Internautes. En d’autres termes, on ne peut pas prendre connaissance de tout le contenu, et donc le choix est devenu une évidence. On en revient donc à la baisse de visibilité.

 

Pour pouvoir exister par sa création de contenu, il faut donc accroitre les efforts pour augmenter la qualité de ces contenus. Cela devient donc de plus en plus compliqué et donc de plus en plus cher. La tentation est grande donc de tenter de réduire ces dépenses, et donc la qualité du contenu proposé. Je vous laisse juger de la multiplication des buzz (et des Bad buzz), qui permettent de faire parler à moindre coût, ….C’est une question qui va prendre de l’ampleur dans les mois et les années à venir, et on peut, surtout quand on est engagé dans la création de contenu, s’interroger sur les nouvelles tendances en matière de contenu sur la Toile.

Et vous, quel est votre avis sur la question ? La qualité du contenu est-elle menacée ?

Comment écrire une lettre ? Une question de destinataires

Inutile d’être un expert de l’écriture pour comprendre qu’on n’écrit pas de la même façon à son percepteur qu’à son cousin. Comment écrire une lettre ? La question est vaste et nécessite d’insister sur l’importance essentielle du destinataire. Il faudra utiliser un vocabulaire adapté, et parfois faire évoluer sa manière d’écrire. Sachez quand même que la langue française permet de faire face à toutes les situations. Toujours est-il que rédiger une lettre pour contester une facture que vous estimez abusive ne demande pas la même attention ni la même rigueur qu’écrire une lettre d’amour pour déclarer votre flamme.

Le destinataire conditionne donc, en partie (et en partie seulement), la manière dont vous allez écrire. Il reste encore à s’interroger sur le contenu même.

 

Lettre de présentation ou lettre de motivation, quel est votre message ?

 

Ne multipliez pas les formules de politesse si vous vous apprêtez à rédiger un courrier de contestation, et préférez la courtoisie, si vous vous préparez à demander l’aide d’une personne ou d’une entreprise. Parfois, il vaut mieux réclamer ou même exiger, plutôt que de solliciter ou de demander. La richesse de la langue française permet le jeu des nuances et des subtilités. Encore faut-il connaître ces subtilités et savoir les manier. Un mot peut parfois faire toute la différence, mais cet attachement au contenu même de votre courrier assure à votre missive un aspect rigoureux et de qualité, alors ne vous en privez pas. En tant qu’écrivain public, je peux vous aider à rédiger tous les courriers que vous avez à adresser alors n’hésitez pas de me demander conseil ou de me demander un devis. (eric.varin@ericredaction.fr). Il ne restera ensuite qu’à apprendre comment écrire une lettre, en respectant les règles orthographiques et grammaticales. Je ne peux pas vous dresser une liste de toutes ces règles, ce qui équivaudrait à réécrire le Bescherelle . En revanche, vérifiez les emplois de la négation dans vos courriers, car souvent nous écrivons « J’ai pas reçu mon colis et je vous ecris (…) » en lieu et place de « N’ayant pas reçu ma commande, je vous demande (…) «

Ressentez-vous la différence d’approche ? J’espère que oui, alors peut-être est-il temps d’accepter de faire appel à un écrivain public … 🙂

Comment écrire une lettre ou pourquoi faire appel à un écrivain public ?
Comment écrire une lettre ou pourquoi faire appel à un écrivain public ?

La présentation, la touche finale pour savoir comment écrire une lettre

Vous avez identifié les destinataires de votre lettre et vous savez quel message, vous souhaitez faire passer. Il ne vous reste plus qu’à prendre votre plus belle plume pour adresser une missive, que les destinataires ne sont pas prêts d’oublier. Une belle plume reste mon outil de prédilection, même si je reconnais qu’aujourd’hui, lorsque l’on recherche comment écrire une lettre, on s’attache plus à savoir comment composer un mail ou un message électronique. Les règles ne changent pas mais la forme reste également importante.

Bien placer l’adresse du destinataire, la vôtre, puis resituer le contexte, en précisant l’objet de votre demande. Là encore, inutile de placer en objet « Lettre d’amour » si vous écrivez à votre moitié, alors que rappeler l’objet de contestation sera essentiel si vous attendez une réaction de la part de votre destinataire.

Voilà donc très sommairement résumé les différentes étapes pour apprendre comment écrire une lettre. Sachez, qu’en tant qu’écrivain public depuis plus de ans, j’ai répondu à d’innombrables demandes depuis, et qu’en la matière l’expérience représente une véritable voie menant vers l’expertise, alors n’hésitez pas à me confier vos écrits.

Et vous, êtes-vous sûr d’être à jour dans les différents courriers, que vous devez rédiger au quotidien ?

À quoi sert un rédacteur Web ? Une question piège

 

On fait appel à lui pour écrire des textes web vont répondre certains. Oui mais encore ? Aligner des mots n’est pas chose difficile, mais cela ne suffit pas à faire de la rédaction web un outil qui peut vous aider à vous développer et à promouvoir votre image de marque. Alors, quelques éléments de réponses …

 

Optimisation du contenu ou chasseur de prospects, quelle mission pour le rédacteur Web ?

Quelle mouche m’a piqué ? vont se demander certains lecteurs à la lecture de ce sous-titre polémique. Qu’attend-on d’un rédacteur web, lorsque l’on fait appel à lui. Qu’il rédige des textes pour le site Internet, éventuellement lui confier la stratégie éditoriale de son blog Inbound Marketing, proposer des accroches percutantes pour les réseaux sociaux (on se rapproche du Community Management, mais le rédacteur web doit aussi être un couteau suisse… 😊), … D’accord mais qu’attend-on de manière encore plus précise et mesurable ? Que le référencement naturel du site progresse et avec lui la fréquentation, que de nouveaux lecteurs s’abonnent à la newsletter, s’inscrivent sur une liste de diffusion, que les lecteurs se convertissent en devenant des clients, …. Vous avez bien compris, je veux m’arrêter un instant sur cette question existentielle : À quoi sert un rédacteur Web ? Et un même rédacteur web indépendant peut aussi changer d’avis à ce sujet. Pour mieux le comprendre, je vous invite à découvrir ce que j’écrivais, il y a 6 ans, pour répondre à la question « Comment écrire un texte pour le Web ? »

À quoi sert un rédacteur Web ? Une question simple, des réponses confuses

 

La question peut apparaître simple voire même simplette et pourtant. Comme son titre l’indique, ce professionnel des mots passe une majorité de son temps à écrire pour le web. Lorsque je parle d’écrire pour le web, je pense bien évidemment au travail de rédaction en lui-même, mais aussi à la nécessaire phase de préparation et de recherche documentaire, au temps passé à se relire pour supprimer toutes les coquilles…. Et parce qu’écrire pour le web reste une spécialité liée au référencement naturel et au SEO, ce professionnel des mots chaussera sa casquette d’expert du Web pour rechercher les mots clés les plus appropriés, pour élaborer une stratégie de linking interne et externe, … Une partie littéraire et une partie plus technique. Et pourtant, malgré ce rapide survol du quotidien d’un rédacteur web, certains lecteurs vont continuer à me demander à quoi tout cela sert au final. Les e-commerçants cherchent plus une réponse du type : je vais vous propulser en première page des SERP’s Google, je vais vous booster votre référencement naturel et augmenter votre trafic de xx %, je vais vous aider à convertir plus et plus rapidement, ….

Mettre des chiffres sur des mots, les atouts de la rédaction web

 

Si un rédacteur web a un coût, il doit aussi offrir un bénéfice. J’ai déjà évoqué la problématique de la rédaction web sous l’angle de la qualité. Mais écrire un texte informatif et attrayant n’est pas forcément l’attente du client, qui préfère peut-être un texte moins littéraire mais plus SEO. D’autre sont dans une démarche de long terme, privilégiant le référencement et l’image de marque à la conversion ou à la transformation. La question est loin d’être anecdotique tant pour le rédacteur Web que pour le client de ce dernier.

  • Pour le rédacteur web indépendant, travailler correctement et livrer des textes parfaits mais qui ne répondent pas aux aspirations profondes du client ne permet pas de travailler dans la sérénité, puisque la rotation des commandes est alors trop rapide pour pouvoir s’imprégner pleinement d’une thématique.
  • Pour le client, même si les prestations du rédacteur web sont satisfaisantes, elles ne seront pas suffisantes pour respecter les objectifs en termes de KPI, que ce client s’est fixé.

 

C’est pourquoi, je passe presque autant de temps à négocier ces objectifs qu’à discuter budget et rémunération. Rédacteur Web depuis plus de 10 ans maintenant, je sais que les clients ont besoin d’être éduqués en la matière et qu’ils prennent enfin conscience que le rédacteur web n’est pas un automate, qui peut produire des textes au kilomètre … (c’est exagéré, j’en conviens mais vous avez l’image).

Et vous, quelle place laissez-vous à la définition des objectifs dans vos négociations client ? Vous êtes-vous déjà posé sérieusement la question ?

De la stratégie éditoriale à la stratégie de contenu, un lent processus à bien réfléchir

Je poursuis aujourd’hui la réflexion devant me mener à adopter une nouvelle stratégie de contenu. Après avoir souligné l’importance de bien définir son offre commerciale, il faut désormais réfléchir à comment organiser ces présentations et pourquoi. C’est l’étape ultime avant de passer à l’élaboration d’un calendrier éditorial. 

Quand et comment parler de ses prestations quand on tient un blog ?

Vous vous souvenez, je vous parlais, la semaine passée, des différentes prestations, que je propose à mes clients. Et lorsque je vous expliquais que faute de présentation de ma part, certains pouvaient avoir une idée erronée de mon métier. Je suis le seul fautif, puisque je n’ai pas pris le temps de vous décrire chacune de ces prestations, dont le seul point commun reste l’écriture. J’ai beau vous expliquer depuis des mois, que le calendrier éditorial est essentiel au même titre qu’une ligne éditoriale, je n’avais pas pris le temps de m’y coller me concernant. Je passe des jours, voire des semaines entières, à réfléchir à la stratégie de communication pour mes clients, et je me rassurais en croyant que pour moi-même c’était inné. Vous connaissez le dicton sur les cordonniers, alors pourquoi les rédacteurs web échapperaient à cette règle inspirée de la sagesse populaire. En cette période de rentrée, je m’y suis collé, notamment à travers les différents épisodes de mes cahiers de vacances. Et je vous livre les grandes lignes de ces réflexions, qui, vous le verrez, vont faciliter ma tâche au quotidien lorsqu’il faudra alimenter ce blog. Car, le calendrier éditorial n’est en rien une contrainte mais représente bien un outil assurant l’efficience de votre stratégie de contenu.

Quel est l’objectif de ma stratégie de contenu pour ce blog ?

Si je passe du temps à la gestion de ce blog Inbound Marketing, c’est pour faire connaître mes prestations et donc recruter de nouveaux clients. En revanche, mes objectifs ne peuvent pas se concrétiser par une hausse de xx % ou xx € de mon chiffre d’affaires. En revanche, je peux viser de tripler le nombre de visiteurs afin d’élargir mon auditoire et de doubler le nombre d’abonnés à mon blog.

Ces objectifs, que je garde pour moi (je ne vais pas vous ennuyer avec des données qui n’intéressent que moi), déterminent en revanche la stratégie de contenu que je vais devoir adopter. Et c’est ici, que la réflexion doit s’effectuer (c’est la même chose pour vous, je résume mais le processus est le même quelle que soit votre activité). Quels sont les sujets qui intéressent mes lecteurs ? Et celles et ceux, que je veux attirer ? En répondant à cette question, non seulement vous êtes amenés à peaufiner ces objectifs, mais votre stratégie de contenu se précise. (Je reviendrai en détail sur chacune de ces étapes, mais vous avez déjà les grandes lignes pour construire votre propre calendrier éditorial).

Le stratégie de contenu, la promesse de respecter vos engagements

Parce que vous avez pris du temps à élaborer votre ligne éditoriale, vous devez prendre le même temps et exercer la même rigueur pour la « mettre en œuvre ». La ligne éditoriale vous dit les thématiques que vous devez aborder et comment vous devez le faire (sur un ton d’expert, un ton ironique ou un ton convivial, …) . Il ne vous reste donc plus qu’à mettre en musique vos projets, ce qui vous assure deux (immenses) avantages :

  • Vous êtes assurés de ne pas « tromper » vos lecteurs, puisque votre calendrier éditorial se construit sur la base de votre ligne éditoriale et de vos objectifs
  • Vous gagnez du temps dans votre quotidien, puisque les sujets d’article sont connus à l’avance.
Stratégie de contenu, un lent processus
Stratégie de contenu, un lent processus

Pour être plus concret, je vais vous énumérer les questions que je me suis posées et comment j’ai adopté la ligne et élaboré le calendrier éditorial.

  1. Je veux faire connaître mes prestations, alors pour cela, je décide que je consacrerai deux articles par mois à décrire une et une seule activité. Certaines pourront faire l’objet de deux ou trois billets alors que d’autres se contenteront d’un court article de blog. (2 articles par mois sur les prestations)
  2. Je veux partager ma passion de l’écriture en général et de la rédaction web en particulier. Ce sera donc deux nouvelles rubriques, avec au minimum, un article par mois. (un article pour l’écriture donc et un pour la rédaction web)
  3. Je veux concrétiser un de mes projets, destinés à fédérer d’autres rédacteurs web et plus généralement des free-lances spécialisés dans le web pour pouvoir proposer des prestations globales (un article consacré à la Communauté d’Éric rédaction)
  4. Comme je l’ai exprimé il y a quelques semaines, je veux rédiger une Revue du Web par mois
  5. Parce que c’est un blog professionnel, je me dois aussi d’évoquer mon actualité, mes nouveaux projets, mes coups de gueule et mes coups de cœur, et pour ne pas lasser un article par mois semble suffisant.
  6. Pour démontrer mon expertise et mon expérience, j’ai pris l’habitude de rédiger des études spécifiques ou de me lancer dans des cas pratiques. Entre un et deux billets par mois me semble être une bonne base de départ.

Et voilà, 9 articles mensuels programmés, comme quoi la stratégie éditoriale est presque terminée.

Voilà donc comment se termine la première étape de l’élaboration d’une stratégie éditoriale. Avant de construire concrètement le calendrier éditorial de mon blog (je vous l’expliquerai en détail dans l’article de la semaine prochaine), ce travail sur ma stratégie de contenu a déjà un premier effet bénéfique : la catégorisation de mes prochains articles de blog.

  1. Les prestations d’Éric rédaction
  2. L’écriture
  3. La Rédaction Web
  4. L’actualité d’Éric Rédaction
  5. Revue de Web, revue de Presse
  6. Les dossiers d’Éric Rédaction

 

Me voilà donc avec 6 grandes catégories d’articles et une stratégie déjà bien ébauchée. Comme quoi élaborer sa stratégie de contenu n’est pas aussi difficile que cela pourrait paraître.

Et vous, la stratégie de contenu, vous l’avez élaboré comment ?

Les vacances sont terminées, mais gardez votre esprit libre !

Fin de ces cahiers de vacances d’Éric Rédaction, et franchement cette année, avouons-le, cette série d’articles de blog a surtout été l’occasion de « lâcher prise ». je n’aime guère employé cette expression, tant galvaudée, et pourtant lâcher prise, voilà qui pourrait être la conclusion de ces exercices de vacances.

Lâcher prise, en ne restant pas obnubilé sur les règles SEO et sur les techniques de référencement naturel, voilà un conseil original en cette rentrée. Et pourtant ?

Bien sût que le rédacteur web doit avant tout être un professionnel de votre communication, en vous assurant efficacité et visibilité. Mais en tant que créateur de contenu, il faut rester l’esprit libre, seul moyen pour envisager d’autres approches, d’autres angles, …. En bref, garder son esprit de vacances tout au long de l’année, et ne pas se fermer. Facile à dire mais dans le quotidien, je l’avoue, le stress et les contraintes qui pèsent sur vous vont vite vous faire oublier ces bonnes résolutions. De mon côté, je vais m’y efforcer, et nous ferons le point dans quelques mois ….

Et vous, qu’allez-vous garder de vos vacances pour être plus efficace et plus percutant ?

La rentrée de la rédaction Web, Eric Rédaction en 2019/2020

Bien que la rentrée scolaire ne soit programmée que la semaine prochaine, les pros de la rédaction web et les autres sont déjà sur le pont, et en tant que rédacteur web, je suis déjà sollicité par mes clients qui me font connaitre leurs grands projets pour cette nouvelle année qui s’annonce. (Cela ne signifie pas que je ne répondrai pas à vos demandes et à vos commandes, …voilà, on sait donc que l’objectif de ce blog est aussi de générer des commandes… :)). Et comme mes clients, je nourris de grands projets pour cette année 2019/2020 mais aussi pour les années à venir.

Promouvoir l’écriture sous toutes ses formes, une mission d’importance pour votre rédacteur Web

 

Avec le recul, je prends conscience que certains ont du mal à comprendre que je ne suis pas qu’un rédacteur web, et je comprends que la faute m’est imputable, alors je vais expliciter, au fil des semaines, mon organisation mais aussi toutes les prestations, que je vous propose. L’objectif n’est pas de vendre (tenir un blog inbound marketing est en soi un acte fort dans sa stratégie de développement et j’en suis pleinement conscient) mais bien de vous présenter exigences et les spécificités de chacune de ces prestations, et elles sont nombreuses. Sans entrer dans le détail, je vous invite à un teasing en vous lisant sommairement ces prestations.

La Rédaction Web

  • La rédaction des balises de description, l’audit de référencement, l’accompagnement pour optimiser sa visibilité
  • La rédaction des fiches produits, des pages Corporate,
  • L’élaboration de votre stratégie éditoriale avec une ligne et un calendrier éditorial
  • La gestion d’un blog avec la rédaction des articles mais aussi l’optimisation de votre ambition
  • La rédaction de contenus à forte valeur ajoutée (Livre blanc, PDF, …)

L’écriture pour tous, la plume d’Éric Rédaction au service des particuliers

  • Ecrivain public : aider chacun à rédiger des lettres administratives, constituer des dossiers, déclarer sa flamme, …
  • L’assistance administrative pour soulager qui ne peuvent ou ne veulent pas se préoccuper de ces tâches administratives
  • Votre biographe personnel : J’apprécie de retracer la vie de celles et ceux, qui le souhaitent, que ce soit à l’occasion d’un mariage ou pour transmettre un témoignage.

Le journalisme Web, une source d’investigation pleine de promesses pour Eric rédaction

  • Des piges pour des revues spécialisées sur des thèmes, que je maitrise, et cela sera poursuivi cette année, mais je vous le présenterai en détail
  • Être force de proposition pour des rédactions en quête de contenu de qualité et à forte valeur ajoutée
  • Poursuivre ma passion de l’interview pour continuer à élargir mon horizon et à m’ouvrir à d’autres formes de pensées

La formation, une ambition de transmettre cette passion et cette expertise de la création de contenu

  • Intervenant en Ecole de commerce, j’ambitionne d’élargir mes interventions
  • Création de formation accessible au plus grand nombre tant sur l’écriture elle-même que sur les spécificités de l’écriture web
  • Formation des PME, des TPE et des indépendants pour qu’ils puissent tirer pleinement profit de cette création de contenu.

 

Bien d’autres projets sont en cours de réflexion (certains sont même en passe d’être réalisés), mais j’y reviendrai donc régulièrement tout au long de l’année. Cet article de blog d’Inbound Marketing pour Eric Rédaction marque donc un grand changement (et seuls certains le devineront) mais avant de commencer réellement l’année éditoriale, je tiens aussi à vous présenter la nouvelle catégorisation d’Éric rédaction, la trame du calendrier éditorial, qui m’est si cher. C’est ce que je vous invite à découvrir mardi prochain, le 3 septembre. Utile ou pas de faire du teasing, je ne sais pas vraiment, mais je tenais juste à vous informer de ma démarche. Alors rendez-vous mardi prochain pour découvrir la nouvelle catégorisation d’Éric Rédaction avec une surprise supplémentaire….

Et vous, quels sont les projets que vous souhaitez concrétiser pour cette nouvelle année éditoriale 2019-2020 ?