Belles Anciennes, quand la passion est à l’origine d’une stratégie de contenu originale

C’est une stratégie de contenu originale, que nous tenons à vous présenter aujourd’hui. Oubliez les notions d’Inbound Marketing, de Content marketing, d’approche Outbound et laissez-vous entraîner par une histoire passionnante, qui démontre bien que la rédaction web ne reste au final qu’un support de votre réussite.

 

Quand le contenu sert avant tout à partager et à relier les membres d’une communauté

Nous évoquons, chaque semaine, notre approche de la rédaction web et de l’importance du contenu dans toute stratégie de développement. Certains spécialistes vous parleront de Content Marketing, quand d’autres vous vanteront les atouts d’une approche Inbound Marketing. De notre côté, nous préférons insister sur l’originalité de chacune des stratégies, que nous déployons au quotidien auprès de nos clients. Une fois n’est pas coutume, nous allons consacrer ce billet à l’un de nos partenaires (Nous préférons toujours considérer nos clients comme des partenaires, car nous sortons toujours grandis d’une nouvelle collaboration) :  Belles Anciennes . Il ne s’agit pas de créer un backlink gratuit à Alain, le créateur et gestionnaire de ce site spécialisé dans la vente de plaques d’immatriculation, de produits d’entretien et d’accessoires pour l’entretien et l’embellissement des voitures de collection. (Et pourtant, vous savez, combien votre rédacteur web considère le linking comme une voie efficace pour booster votre visibilité) Depuis sa création, le site Belles Anciennes a développé une stratégie efficace, sans pour autant tomber dans les travers des grandes agences de communication digitale. Le sujet se prête à la …passion, alors Alain a, au fil du temps, répondu aux attentes de ses clients en proposant un contenu à la hauteur de ces demandes.

 

Quand la production de contenu doit « raconter une histoire »

Il s’est aussi et surtout concentré à son cœur de métier, en perpétuant des gestes et une certaine idée de l’automobile. La tendance est à la voiture verte, celle qui consomme le moins (voire pas du tout) d’essence. Ne croyez pas que Belles Anciennes soit insensible à ces préoccupations environnementales, bien au contraire. En revanche, pour pouvoir satisfaire ses clients, Alain et son équipe continuent de fabriquer les plaques d’immatriculation Maillefaud (si vous êtes un passionné ou un amateur éclairé, vous connaissez cette marque indissociable de l’histoire de l’automobile) dans son propre atelier. Il a également repris le flambeau pour continuer à proposer les créations d’une autre marque mythique du monde automobile : ROBRI. Toutes ces actions (et nous ne pouvons pas toutes les citer) sont initiées dans un esprit de sauvegarde et guidées par la passion. Bien évidemment, les objectifs financiers ne sont pas étrangers à l’aventure de Belles Anciennes, mais le travail bien fait implique la reconnaissance de clients eux-mêmes. Attirer les clients par une offre unique et à la qualité reconnue de tous, voilà l’approche Inbound Marketing de Belles Anciennes (même si elle n’est pas formulée ainsi).

Du e-commerce à la reconnaissance d’un savoir-faire traditionnel

 

A cette passion s’est ajouté l’apprentissage par toute l’équipe de Belles Anciennes des outils digitaux, des stratégies SEO pour le référencement, des approches webmarketing pour accompagner le développement de l’entreprise. Mais cet apprentissage n’a jamais fait dévier l’objectif originel d’Alain : continuer à perpétuer la tradition (Les plaques d’immatriculation Maillefaud, fabriquées aujourd’hui dans l’atelier, sont conçues sur la machine imaginée par Monsieur Maillefaud en personne), transmettre et partager. Ces efforts et ce sens du « travail bien fait » ont été reconnus puisque l’entreprise a été labelisée comme Entreprise du Patrimoine Vivant.  Un label EPV, qui consacre l’approche originale et passionnée d’Alain et de son équipe. Vous vous demandez certainement le rapport entre cette reconnaissance de l’entreprise et la stratégie de contenu. Pour Belles Anciennes, le contenu doit « raconter et expliquer cette histoire, cette passion », et il ne s’agit pas de n’utiliser cette labellisation qu’à des fins commerciales.  La stratégie de contenu peut aussi être « naturelle », comme l’a été celle de Belles Anciennes depuis ses origines. Pour preuve, Alain cherchait une manière de célébrer cette grande nouvelle et faire découvrir encore plus largement la fabrication artisanale des plaques d’immatriculation Maillefaud. Se servir de la Toile, des réseaux sociaux, ou inviter les passionnés et les curieux à pousser la porte de l’atelier. C’est la seconde proposition, qui a été retenue, et à l’occasion des Journées Européennes des Métiers d’Art (6 et 7 Avril prochain), l’Atelier sera exceptionnellement ouvert au public de 11h00 à 19h00. Cela n’empêchera pas de communiquer sur ces journées Portes Ouvertes par la suite, pour faire de cette approche originale une opportunité de développer l’activité de l’entreprise.

Rendez-vous le 6 et 7 avril prochain pour découvrir la fabrication artisanale de plaques d’immatriculation Maillefaud

Et vous, quelle est votre originalité dans votre stratégie de contenu ? Y avez-vous réfléchi ou laissez-vous faire les choses naturellement ?

Vos photos, du SEO image au sens recherché, comment bien choisir son illustration ?

 

Choisir une photo pour un texte est une étape essentielle dans votre stratégie de référencement d’un site web. Alors autant savoir ce que vous devez chercher à faire, sous peine de voir vos efforts ruinés.

 

Comment choisir une image pour un texte SEO image, illustration ou photo ?

 

On sait que le référencement d’un site web implique le respect de nombreux critères et suppose la maitrise d’innombrables contraintes SEO notamment. Le rédacteur web doit être habitué et familier de ces techniques, et notamment à la recherche d’images pour illustrer ses propos. Nous n’allons pas aujourd’hui vous parler des sites pour trouver des images gratuites ou des règles à respecter pour optimiser le SEO image. En revanche, revenons sur un dicton populaire, que même les experts du web utilisent (parfois de manière impropre) : Une image vaut mille mots. Et parce que votre rédacteur web reste en permanence à l’affut de sources d’inspiration, nous avons retenu un texte illustré.

 

Quand choisir une image pour un texte n’est pas si facile que cela peut paraître

 

C’est en effectuant notre revue de presse quotidienne que nous sommes tombés sur un article du Figaro au titre prometteur « Macron tente de renouer avec les intellectuels ». Nous nous disons, comme un grand nombre de lecteurs, qu’enfin un article ne sera pas centré uniquement sur les Gilets Jaunes et leurs débordements. Cela promet une analyse de ceux que les journalistes qualifient d’intellectuels mais aussi des problématiques soulevées. On imagine donc déjà avoir un survol de l’excellence, de la maitrise et du savoir-faire, qui inconsciemment sont liés à ces intellectuels. Nous ne nous attardons pas sur le sujet, mais disons que le titre est parlant. Et pourtant, le service marketing a réussi à « fausser » le message (la seule question, à laquelle nous ne pouvons pas répondre : Est-ce volontaire ou non ? ») en insérant dans le corps de l’article une publicité sur le « Made in France et Lidl ». Loin de nous l’idée de croire que les intellectuels ont déserté les couloirs de la marque allemande mais quand même ….. Comme quoi parfois, l’image peut interpeller même quand elle est sans rapport avec le sujet énoncé.

 

Quand le contenu est brouillé par une image ....
Quand le contenu est brouillé par une image ….

Dites-nous ce que vous pensez de cette association ? Cela vous choque-t-il ? Estimez-vous, comme nous, que l’image dessert l’article et inversement, pour des raisons difficiles à préciser ?

E-Mail marketing : un exemple à suivre ou ….pas !

 

Voilà un e-mail marketing,  que nous avons reçu cette semaine. Nous nous sommes permis de commenter cet e-mail sans aucune malice, mais juste pour souligner notre ressenti. Le votre sera peut-être différent. Faites le nous savoir et envoyez-nous vos commentaires (eric.redaction@gmail.com).

Nous avons déjà souligné l’importance de l’objet de l’e-mail marketing qui conditionne l’ouverture de celui-ci, et ici l’expéditrice (car si nous avons masqué l’adresse e-mail de notre expéditrice mystère, nous vous confirmons qu’il s’agit bien d’une femme) veut créer une forme d’empathie en admettant qu’elle a commis une erreur. (Dommage que quelques lignes plus bas, elle rejette la faute sur son équipe).

 

La rédaction d'un emailing marketing
La rédaction d’un emailing marketing

 Alors quelle rédaction adopter pour un email marketing ?

 

Nous nous sommes permis quelques annotations supplémentaires pour vous exprimer notre ressenti, mais nous estimons que cet email marketing ne remplit pas son rôle et n’atteint donc pas son objectif.

Par nature, notre avis n’engage que nous, alors faites-nous savoir ce que vous pensez de ces premières lignes de ce mailing marketing.

Des contenus opportunistes, les contenus plus chauds que chauds !

 

Vous connaissez tous la différence entre les contenus chauds, les contenus froids et les contenus opportunistes (ceux, que l’on qualifie souvent de plus chaud que chaud). Nous savons à quel point il est difficile de créer ces derniers, car se baser sur l’actualité est chaude présente de multiples risques, et pourtant quand c’est bien fait, cela fonctionne parfaitement ….. Un exemple, qui nous a séduit et que nous devons à Andrea Bensaid, CEO chez Eskimoz
Les contenus opportunistes, des contenus chauds très chauds
Les contenus opportunistes, des contenus chauds très chauds

Et vous, des idées de contenu opportuniste, qui vous ont marqué ?

Gagner de l’argent avec Internet, savoir l’exprimer de manière claire et cohérente

 

Un petit exemple de contenu trouvé sur la Toile…. Vous voulez gagner de l’argent avec Internet, alors vous vous êtes forcément renseignés sur la publicité et sur les gains que cette communication pouvait vous procurer.

Si le rédacteur web indépendant doit être en mesure de vous accompagner dans votre stratégie de référencement payant (SEA), vous devez aussi suivre votre « instinct » commercial. Aussi lorsque vous arrivez sur la Landing Page suivante, vous êtes choqués par :

Le contenu ou la rédaction web vous définnissent
Le contenu, la vitrine de votre philosophie …

 

Si le texte semble être optimisé SEO avec des titres, des mots clés, …., la lecture révèle de nombreuses fautes d’orthographe. Une faute d’inattention, nous en faisons tous, mais lorsqu’elles s’accumulent, c’est votre image de marque qui en pâtit.

Mais le contenu même est peut-être mal organisé. En deux lignes, on nous explique que pour gagner de l’argent avec votre site, vous allez être payés 0.03 € pour 1.000 affichages, juste avant de vous expliquer que si vous voulez faire votre propre publicité, il vous en coutera 2 € toujours pour 1.000 affichages. Deux euros d’un côté pour 0.03 € de l’autre ? Cela peut choquer et interloquer l’Internaute.

Comme quoi, produire du contenu doit respecter bien des règles, au risque de détourner les visiteurs de votre site.

N’hésitez pas à nous envoyer les copies de page, que vous trouvez ici ou là avec vos commentaires !

[Best-Of]Halloween et la communication des entreprises

Même si la rédaction web peut vous aider à célébrer Halloween comme il se doit, force est de constater que les visuels et les vidéos restent plus attrayantes pour les Internautes comme pour les marques. Eric Rédaction vous a sélectionné quelques publicités Halloween, que nous jugeons originales et bénéfiques pour les marques créatrices …

 

Halloween et la production de contenu, l'exemple de Coca Cola
Un univers visuel au service du Branding

Parfois, une image réussit à imposer un style et à plonger le visiteur dans l’ambiance d’Halloween. Coca-Cola est très fort mais la marque américaine n’est pas la seule

Les incontournables pour communiquer efficacement
Les incontournables pour communiquer efficacement

Bien évidemment, les plus imaginatifs préfèrent recourir à la vidéo

D’autres utilisent Halloween pour faire passer des messages

Et vous quelles sont les pubs Halloween, qui vous ont marqué ? 

[Vidéo] La qualité du contenu, la base d’un référencement durable

Varier le type de contenu est un conseil, que vous retrouvez régulièrement sur le site de votre rédacteur web préféré. Un autre sujet récurrent, que nous aimons aborder, est la qualité du contenu et ses atouts sur le long terme. Alors, une vidéo pour illustrer nos propos…. Une fable revisitée très finement. Un grand bravo aux auteurs….

Comment faire décoller son trafic avec une stratégie de liens ?

En tant que rédacteur web, nous connaissons l’importance du netlinking et donc de l’élaboration d’une bonne stratégie de liens. A ce titre, un site (ou un blog) peut échanger des articles avec un autre, afin de s’engager sur une voie du gagnant – gagnant.  Nous vous proposons donc de retrouver ci-dessous un article, qui n’a pas été rédigé par Eric Rédaction mais qui s’intègre à cette stratégie de liens. Alors laissez-nous vos commentaires et réagissez ….

 

 

Pour générer du trafic, il n’y a qu’une seule ligne directive à suivre : le netlinking. Il s’agit d’une campagne de création de liens et qui peut être différent d’un site à un autre. Dresser une bonne stratégie de liens est le garant du succès d’un site web étant donné que sa notoriété continuera de grimper en flèche. Les détails.

Plus de lien, plus de popularité

Il est moins aisé de lancer une campagne de netlinking Madagascar à moins que l’on sache à quoi s’en tenir et à quoi s’attendre et comment mener à bien une stratégie de liens. Certes, faire du netlinking Madagascar est une tâche qui ne se néglige pas car elle amène du trafic sur son site internet. Mais encore faut-il optimiser au moins sa page d’accueil et son contenu. En effet, il faut d’une part, mettre l’accent sur le contenu web pour qu’il soit bien optimisé et d’une autre, travailler sur sa stratégie de liens. Mais comment s’y prendre ? En d’autres mots, la popularité d’un site internet augmente au fur et à la mesure que le lien augmente également. Pour ce faire, on doit veiller à ce que les liens restent dans la thématique de son site web et d’éviter en aucun cas de sur-optimiser les ancres des liens voire ses contenus web. En effet, on ne doit pas se lancer la tête baissée dans une campagne netlinking sans avoir pris le temps d’étudier toutes les possibilités.  En somme, le backlink doit être sa seule priorité si on espère un jour gagner en pertinence et atteindre un niveau de popularité par excellence. Cela améliore automatiquement la position de son site internet.

Quelques bonnes pratiques

Avant toute chose, il est utile d’imposer deux principaux objectifs : générer des liens naturels et favoriser des liens impactant. D’ailleurs, ils vont généralement de pair. Les liens doivent rester naturels et provenir des sites ayant un bon niveau de notoriété et donc des sites de bonnes qualités. Ces sites doivent aussi avoir le même thématique ou ayant un rapprochement avec son site web comme par exemple, si l’activité de l’entreprise est de proposer des prestations de voyages, on doit alors choisir un site de voyage, de découverte, de natures…D’autre part, il faut aussi éviter les liens no-follow qui devient de moins en moins intéressant de nos jours et donc  de prioriser des liens do-follow. On évite également les liens sur-optimisé car ça fait trop artificiel et cela ne dure pas dans le temps. Par ailleurs, il existe d’autres stratégies que l’on peut très bien prétendre mais on doit s’en remettre à des vrais professionnels. Il existe certes de nos jours des spécialistes du netlinking Madagascar qui peuvent prendre en charge une telle tâche et veillent à sélectionner les sites de qualité pour y déposer des liens de retour sur le site d’entreprise. En bref, s’appuyer sur une bonne stratégie de liens n’est pas chose aisée, néanmoins, on peut disposer de toutes les ressources pour ressortir vainqueur.  Il suffit simplement de savoir où mettre les pieds et comment créer des liens de qualité en ayant recours à de bons professionnels.

 

Le papier en passe de remplacer la rédaction web et le Digital ?

 

Avec une revue papier lancé il y a quelques jours au Royaume Uni, Facebook a surpris tout le monde, en dérogeant à son principe originel de se concentrer sur le virtuel. Un magazine, qui ne veut pas dire son nom pour une stratégie, qui reste décrite de manière confuse, …Quelle est la véritable ambition de Facebook ?  

Grow by Facebook, quand les GAFA (re)découvrent les vertus du support papier

Le premier numéro de Grow by Facebook
Le premier numéro de Grow by Facebook

Le lancement de la revue papier Grow by Facebook a eu lieu  au Royaume Uni, expliquant probablement la relative discrétion du réseau social dans l’Hexagone. Certains s’étonneront que le leader des réseaux sociaux (Facebook compte à ce jour près de deux milliards d’utilisateurs) se lance dans l’édition d’une revue papier. D’autres en revanche, dont nous faisons partie, se réjouiront de voir la société créée par Mark Zuckerberg s’appuyer sur des recettes traditionnelles de la communication. Attention, il ne s’agit pas de supplanter la rédaction web par un retour en grâce du magazine papier (d’autant plus que Facebook se défend, le titre trimestriel lancé en juin en Angleterre n’est pas un magazine (sic)) mais bien de compléter l’un par l’autre.

Quand la rédaction web ne suffit pas, le Print retrouve sa place !

 

L’explication de Facebook est très claire et simple (trop, peut-être ?). Destiné aux décideurs et aux chefs d’entreprise, le magazine papier doit permettre à ses lecteurs d’aller au fond des choses, alors qu’ils ont de moins en moins de temps pour lire tout ce qui les intéressé sur la Toile. En d’autres termes, le magazine doit approfondir la vision du marketing de Facebook, et permettre la lecture dans un train ou un avion (pas étonnant alors, que le magazine soit distribué gratuitement aux chefs d’entreprises mais aussi dans les salons VIP des aéroports anglais). Et parce que Facebook n’oublie d’où il vient, une page est rattachée au magazine (ou inversement ).

 

Le magazine pour redonner du sens aux rédactions marketing …

 

 Le premier numéro de Grow by Facebook
Le premier numéro de Grow by Facebook

Les questionnements vont se multiplier quant à la stratégie de Facebook avec cette création de titre papier. Selon nous, le réseau social a décidé ce lancement pour bénéficier du « prestige » du support papier par rapport aux formes digitales. C’est principalement une stratégie de branding, axée sur l’image de marque de Facebook. Pour preuve, le réseau social explique qu’il ne s’agit en rien d’un magazine traditionnel mais juste d’un trimestriel. Il souligne ainsi qu’il n’y a pas de publicité ni même de vente puisque Grow by Facebook est gratuit. Toujours est-il, que cet acharnement sémantique n’a de sens que parce que Facebook (et le réseau social le reconnait) n’a qu’un but avec ce titre : promouvoir un système marketing et renforcer sa crédibilité. Les informations du magazine ne sont pas innovantes ou révolutionnaires avec ce que les chefs d’entreprises britanniques peuvent trouver sur la Toile, mais elles s’affichent sur un papier glacé, donnant ainsi plus de force et plus de crédibilité à ces messages.  La rédaction web aurait été capable de gérer ce déficit de crédibilité (les scandales qui ont touché Facebook ces derniers mois se sont multipliés) mais sur du plus long terme, alors qu’avec un magazine papier, la notoriété grandit d’un coup… 🙂

Est-ce à dire que le papier sera l’avenir du web ? Ce serait paradoxal ne trouvez-vous pas ?

Comment atteindre son objectif avec l’emailing ?

Plutôt qu’un long discours, Eric Rédaction vous propose aujourd’hui de revenir sur la rédaction de l’emailing marketing, dont l’écriture doit avant tout viser à atteindre un objectif. Encore faut-il le définir précisément !

 

 

L’emailing marketing, un outil pour élargir sa base de prospection

 

La rédaction d’un emailing reste un art pour le rédacteur web ou le responsable marketing. Il faut réussir à capter l’attention du destinataire, sans que ce dernier ne considère qu’on l’ »agresse »  et en lui promettant une réponse adaptée à ses propres besoins. Nous vous avons déjà expliqué l’importance de chaque étape, alors pour mieux saisir la finalité de cet emailing marketing, une petite démonstration par l’exemple. Nous avons reçu un e-mail avec pour objet « Obtenez votre guide acouphènes gratuitement ». Les destinataires, préoccupés par le sujet, l’ouvrent et peuvent être surpris que l’e-mail ne cherche pas à leur vendre un produit miracle mais juste à les informer.

 

Emailing acouphène, rendre un emailing marketing efficace
Emailing acouphène, rendre un emailing marketing efficace

Un CTA clairement identifiable pour une forte valeur ajoutée à votre emailing

 

Que ce soit pour lui ou pour un de ses proches, le lecteur va lire le message pour comprendre, qu’il n’est pas le seul dans sa situation. Le rédacteur a pris soin de citer les principales causes, à l’origine de ces problèmes auditifs. Ainsi, cela rassure le lecteur (enfin, un message sérieux qui propose un véritable guide sur le sujet) et l’engage à aller plus loin (si c’est aussi bien documenté et écrit que l’emailing marketing, alors le guide doit être une mine d’informations utiles et pratiques). Le CTA est clairement identifiable, et le lecteur va vouloir en savoir plus.

L’objectif est atteint pour le rédacteur web ou l’auteur de l’emailing. Il a réussi à capter l’attention et à « transformer », puisqu’ici la mission assignée était de « vendre » un guide gratuit. Une autre mission délicate l’attend, puisqu’il faudra, par la suite, réussir à transformer à nouveau lorsque le client se retrouvera sur la page de téléchargement. Mais c’est déjà une autre histoire.

Ne pas se tromper de cible ni d’objectif, voilà toute la difficulté de l’emailing marketing, d’autant plus que les Internautes avouent facilement qu’ils sont sursollicités en la matière.

 

Et vous, avez-vous des objectifs bien définis pour la rédaction de vos emailings marketing ?