Comment faire décoller son trafic avec une stratégie de liens ?

En tant que rédacteur web, nous connaissons l’importance du netlinking et donc de l’élaboration d’une bonne stratégie de liens. A ce titre, un site (ou un blog) peut échanger des articles avec un autre, afin de s’engager sur une voie du gagnant – gagnant.  Nous vous proposons donc de retrouver ci-dessous un article, qui n’a pas été rédigé par Eric Rédaction mais qui s’intègre à cette stratégie de liens. Alors laissez-nous vos commentaires et réagissez ….

 

 

Pour générer du trafic, il n’y a qu’une seule ligne directive à suivre : le netlinking. Il s’agit d’une campagne de création de liens et qui peut être différent d’un site à un autre. Dresser une bonne stratégie de liens est le garant du succès d’un site web étant donné que sa notoriété continuera de grimper en flèche. Les détails.

Plus de lien, plus de popularité

Il est moins aisé de lancer une campagne de netlinking Madagascar à moins que l’on sache à quoi s’en tenir et à quoi s’attendre et comment mener à bien une stratégie de liens. Certes, faire du netlinking Madagascar est une tâche qui ne se néglige pas car elle amène du trafic sur son site internet. Mais encore faut-il optimiser au moins sa page d’accueil et son contenu. En effet, il faut d’une part, mettre l’accent sur le contenu web pour qu’il soit bien optimisé et d’une autre, travailler sur sa stratégie de liens. Mais comment s’y prendre ? En d’autres mots, la popularité d’un site internet augmente au fur et à la mesure que le lien augmente également. Pour ce faire, on doit veiller à ce que les liens restent dans la thématique de son site web et d’éviter en aucun cas de sur-optimiser les ancres des liens voire ses contenus web. En effet, on ne doit pas se lancer la tête baissée dans une campagne netlinking sans avoir pris le temps d’étudier toutes les possibilités.  En somme, le backlink doit être sa seule priorité si on espère un jour gagner en pertinence et atteindre un niveau de popularité par excellence. Cela améliore automatiquement la position de son site internet.

Quelques bonnes pratiques

Avant toute chose, il est utile d’imposer deux principaux objectifs : générer des liens naturels et favoriser des liens impactant. D’ailleurs, ils vont généralement de pair. Les liens doivent rester naturels et provenir des sites ayant un bon niveau de notoriété et donc des sites de bonnes qualités. Ces sites doivent aussi avoir le même thématique ou ayant un rapprochement avec son site web comme par exemple, si l’activité de l’entreprise est de proposer des prestations de voyages, on doit alors choisir un site de voyage, de découverte, de natures…D’autre part, il faut aussi éviter les liens no-follow qui devient de moins en moins intéressant de nos jours et donc  de prioriser des liens do-follow. On évite également les liens sur-optimisé car ça fait trop artificiel et cela ne dure pas dans le temps. Par ailleurs, il existe d’autres stratégies que l’on peut très bien prétendre mais on doit s’en remettre à des vrais professionnels. Il existe certes de nos jours des spécialistes du netlinking Madagascar qui peuvent prendre en charge une telle tâche et veillent à sélectionner les sites de qualité pour y déposer des liens de retour sur le site d’entreprise. En bref, s’appuyer sur une bonne stratégie de liens n’est pas chose aisée, néanmoins, on peut disposer de toutes les ressources pour ressortir vainqueur.  Il suffit simplement de savoir où mettre les pieds et comment créer des liens de qualité en ayant recours à de bons professionnels.

 

Le papier en passe de remplacer la rédaction web et le Digital ?

 

Avec une revue papier lancé il y a quelques jours au Royaume Uni, Facebook a surpris tout le monde, en dérogeant à son principe originel de se concentrer sur le virtuel. Un magazine, qui ne veut pas dire son nom pour une stratégie, qui reste décrite de manière confuse, …Quelle est la véritable ambition de Facebook ?  

Grow by Facebook, quand les GAFA (re)découvrent les vertus du support papier

Le premier numéro de Grow by Facebook
Le premier numéro de Grow by Facebook

Le lancement de la revue papier Grow by Facebook a eu lieu  au Royaume Uni, expliquant probablement la relative discrétion du réseau social dans l’Hexagone. Certains s’étonneront que le leader des réseaux sociaux (Facebook compte à ce jour près de deux milliards d’utilisateurs) se lance dans l’édition d’une revue papier. D’autres en revanche, dont nous faisons partie, se réjouiront de voir la société créée par Mark Zuckerberg s’appuyer sur des recettes traditionnelles de la communication. Attention, il ne s’agit pas de supplanter la rédaction web par un retour en grâce du magazine papier (d’autant plus que Facebook se défend, le titre trimestriel lancé en juin en Angleterre n’est pas un magazine (sic)) mais bien de compléter l’un par l’autre.

Quand la rédaction web ne suffit pas, le Print retrouve sa place !

 

L’explication de Facebook est très claire et simple (trop, peut-être ?). Destiné aux décideurs et aux chefs d’entreprise, le magazine papier doit permettre à ses lecteurs d’aller au fond des choses, alors qu’ils ont de moins en moins de temps pour lire tout ce qui les intéressé sur la Toile. En d’autres termes, le magazine doit approfondir la vision du marketing de Facebook, et permettre la lecture dans un train ou un avion (pas étonnant alors, que le magazine soit distribué gratuitement aux chefs d’entreprises mais aussi dans les salons VIP des aéroports anglais). Et parce que Facebook n’oublie d’où il vient, une page est rattachée au magazine (ou inversement ).

 

Le magazine pour redonner du sens aux rédactions marketing …

 

 Le premier numéro de Grow by Facebook
Le premier numéro de Grow by Facebook

Les questionnements vont se multiplier quant à la stratégie de Facebook avec cette création de titre papier. Selon nous, le réseau social a décidé ce lancement pour bénéficier du « prestige » du support papier par rapport aux formes digitales. C’est principalement une stratégie de branding, axée sur l’image de marque de Facebook. Pour preuve, le réseau social explique qu’il ne s’agit en rien d’un magazine traditionnel mais juste d’un trimestriel. Il souligne ainsi qu’il n’y a pas de publicité ni même de vente puisque Grow by Facebook est gratuit. Toujours est-il, que cet acharnement sémantique n’a de sens que parce que Facebook (et le réseau social le reconnait) n’a qu’un but avec ce titre : promouvoir un système marketing et renforcer sa crédibilité. Les informations du magazine ne sont pas innovantes ou révolutionnaires avec ce que les chefs d’entreprises britanniques peuvent trouver sur la Toile, mais elles s’affichent sur un papier glacé, donnant ainsi plus de force et plus de crédibilité à ces messages.  La rédaction web aurait été capable de gérer ce déficit de crédibilité (les scandales qui ont touché Facebook ces derniers mois se sont multipliés) mais sur du plus long terme, alors qu’avec un magazine papier, la notoriété grandit d’un coup… 🙂

Est-ce à dire que le papier sera l’avenir du web ? Ce serait paradoxal ne trouvez-vous pas ?

Comment atteindre son objectif avec l’emailing ?

Plutôt qu’un long discours, Eric Rédaction vous propose aujourd’hui de revenir sur la rédaction de l’emailing marketing, dont l’écriture doit avant tout viser à atteindre un objectif. Encore faut-il le définir précisément !

 

 

L’emailing marketing, un outil pour élargir sa base de prospection

 

La rédaction d’un emailing reste un art pour le rédacteur web ou le responsable marketing. Il faut réussir à capter l’attention du destinataire, sans que ce dernier ne considère qu’on l’ »agresse »  et en lui promettant une réponse adaptée à ses propres besoins. Nous vous avons déjà expliqué l’importance de chaque étape, alors pour mieux saisir la finalité de cet emailing marketing, une petite démonstration par l’exemple. Nous avons reçu un e-mail avec pour objet « Obtenez votre guide acouphènes gratuitement ». Les destinataires, préoccupés par le sujet, l’ouvrent et peuvent être surpris que l’e-mail ne cherche pas à leur vendre un produit miracle mais juste à les informer.

 

Emailing acouphène, rendre un emailing marketing efficace
Emailing acouphène, rendre un emailing marketing efficace

Un CTA clairement identifiable pour une forte valeur ajoutée à votre emailing

 

Que ce soit pour lui ou pour un de ses proches, le lecteur va lire le message pour comprendre, qu’il n’est pas le seul dans sa situation. Le rédacteur a pris soin de citer les principales causes, à l’origine de ces problèmes auditifs. Ainsi, cela rassure le lecteur (enfin, un message sérieux qui propose un véritable guide sur le sujet) et l’engage à aller plus loin (si c’est aussi bien documenté et écrit que l’emailing marketing, alors le guide doit être une mine d’informations utiles et pratiques). Le CTA est clairement identifiable, et le lecteur va vouloir en savoir plus.

L’objectif est atteint pour le rédacteur web ou l’auteur de l’emailing. Il a réussi à capter l’attention et à « transformer », puisqu’ici la mission assignée était de « vendre » un guide gratuit. Une autre mission délicate l’attend, puisqu’il faudra, par la suite, réussir à transformer à nouveau lorsque le client se retrouvera sur la page de téléchargement. Mais c’est déjà une autre histoire.

Ne pas se tromper de cible ni d’objectif, voilà toute la difficulté de l’emailing marketing, d’autant plus que les Internautes avouent facilement qu’ils sont sursollicités en la matière.

 

Et vous, avez-vous des objectifs bien définis pour la rédaction de vos emailings marketing ?

Le rédacteur web peut-il écrire sur tout ?

 

Peut-on tout écrire quand on est rédacteur web ? La réponse est doit être négative. Même un professionnel de l’écriture SEO ne peut pas s’aventurer sur des pistes illégales, comme en vantant les vertus de l’héroïne ou en promouvant la vente d’armes. Mais en dehors de ce cadre juridique, la rédaction web doit-elle être capable de tout traiter ?

Le rédacteur web, un spécialiste des mots

 

C’est en parcourant les différentes plateformes de rédaction web, que nous nous posons régulièrement cette question. Le rédacteur web doit-il être apte à rédiger des textes érotiques, par exemple, voire même pornographiques ? Oui, si le porno est un véritable business sur la Toile, cela ne passe pas que par des photos et/ou des vidéos … 🙂

Il n’existe pas de bonnes réponses bien évidemment, et c’est à chaque rédacteur et rédactrice web de se fixer ses propres limites. Voilà un exemple de test, que nous avons donc trouvé sur une de ces plateformes de rédaction web, et que nous avons refusé de rédiger.

 

Ecrire sur tout, la mission du rédacteur web
Peut-on écrire sur tout ?

Et vous, estimez-vous que le rédacteur web doit pouvoir écrire sur tout ? Des exemples en tête ?

Rééducatrice en écriture, une profession pour retrouver l’amour des Belles Lettres !

 

C’est un article de journal, qui est à l’origine de notre billet de ce jour. « Savoir bien écrire, c’est une des clés de la réussite » . C’est sous ce titre, que le Républicain Lorrain du jeudi 08 février 2018, décrivait la profession d’Anne Pinter : rééducatrice en écriture. Rééducatrice en écriture, une profession, dont nous ignorions jusqu’alors l’existence, et qui a suscité immédiatement d’innombrables questions. A l’heure des réseaux sociaux et de l’avènement de l’écriture digitale, nous avons rapidement décidé de contacter, à notre tour, Anne Pinter, qui a eu la gentillesse de nous répondre.Pour ne pas réécrire ce qui a déjà été fort bien dit dans les colonnes du journal mosellan, nous vous reproduisons ci-dessous, l’article concerné et vous livrons donc une partie de l’échange passionnant, que nous avons pu mener avec Mme Pinter.

Rééducatrice en écriture, quand le rédacteur web découvre une profession passionnante
Rééducatrice en écriture, quand le rédacteur web découvre une profession passionnante

Bonjour Madame Pinter, et merci de nous consacrer quelques minutes de votre temps. Alors rééducatrice en écriture, de quoi parle-t-on vraiment ?

Bonjour Eric. C’est vrai que c’est un métier méconnu, et que moi-même, je l’ai découvert, un peu par hasard. Je suis professeure des écoles depuis 25 ans, alors je me sens concernée par le sujet. Et pourtant, je n’avais aucune solution à proposer alors que mes élèves de CE2 écrivaient de plus en plus mal. Avec ce métier de rééducateur en écriture, la donne a changé et je peux désormais leur proposer une solution efficace et adaptée, et cette solution convient aussi parfaitement aux adultes.

Alors en quoi cela consiste-t-il vraiment ? N’est-ce pas l’apprentissage ou le réapprentissage d’une écriture standardisée ?

Pas du tout, bien au contraire. Il va s’agir d’apprendre avec les codes officiels de l’écriture (la forme des lettres par exemple), réapprendre la bonne tenue du stylo, la position de la feuille, la mobilité des doigts, … Avec la rééducation, on ne va pas vers une écriture standardisée. On se base sur des gestes, une position de la main, mais chacun l’adapte à sa façon. C’est exactement comme à l’école. En théorie, on découvre les outils à l’école maternelle, puis on apprend les règles de formation de l’écriture en école primaire. Au collège, chacun s’approprie cet apprentissage et l’écriture devient alors personnelle. C’est exactement la même chose avec les adultes.

Nous comprenons l’importance pour les élèves. Mais pourquoi les adultes vous contactent-ils ?

Il n’y a pas une raison unique mais autant d’explications que de personnes qui me contactent. Chaque demande est particulière. On peut ne pas aimer son écriture ou avoir une écriture illisible, mais on peut aussi avoir mal en écrivant. Dans tous les cas, c’est une souffrance. J’ai rencontré un homme d’environ 70 ans , qui m’avouait  : « J’étais fort à l’école, mais je n’ai jamais été premier parce que j’écrivais trop mal ».  Lorsqu’il m’a avoué cela, je lisais encore la souffrance dans ses yeux. Cela illustre parfaitement l’importance, que nous pouvons prêter à l’écriture. Notre rapport à l’écriture est primordial et pourtant nous le perdons au fur et à mesure. Imaginez l’état de souffrance d’un gamin qui écrit mal et lentement, qui a mal au poignet, et pire, qui n’arrive pas à se relire…Quels que soient ses efforts, tout cela accentue l’idée que l’école n’est pas faite pour lui.

Comment expliquez-vous l’émergence de ce nouveau métier qu’est rééducatrice  en écriture ?

Peut-être prend-on enfin conscience de l’importance de l’écriture. Qu’il s’agisse des problèmes d’illisibilité, de lenteur ou de douleur, l’écriture peut devenir un handicap au quotidien. En tant qu’enseignante, je n’ai jamais eu de formation sur l’écriture. La formation, quand elle existe, est sommaire. Aujourd’hui, notre profession manque de visibilité, mais nous ne sommes pas nombreux en France.

Comment se passe la rééducation en elle-même. Les résultats sont-ils visibles rapidement ?

 

C’est une approche globale, et on reprend toutes les bases. Comme je l’ai expliqué, il ne s’agit pas que tout le monde écrive de la même manière, mais bien que chacun s’approprie ces règles officielles puis les adapte à sa propre situation. Tout commence donc par un temps d’écoute puis d’observation (de la personne en train d’écrire). Ensuite commence le réapprentissage ou la rééducation, comme vous voulez, et cela se fait avec un simple crayon de papier.  C’est comme pour un instrument de musique, si les efforts sont réguliers, les progrès sont visibles et incontestables. Attention même quand on connait ces bases, on peut encore écrire mal si on n’y prête pas attention. A l’inverse, quand on veut s’appliquer on sait comment faire …et cela change tout.

Merci Anne pour cet échange et à très bientôt.

Merci Eric.

 

Ce fut bien un échange passionnant pour nous, d’autant plus que nous avons pu aborder d’autres thématiques, qui feront peut-être l’objet d’un autre billet. Et que dire de la menace du digital, qui tend à faire reculer l’écriture manuscrite ? Ou encore de la capacité de  l’écriture manuscrite à favoriser la mémorisation de ce que l’on écrit.  Ou encore, la différence pouvant exister entre l’écriture au stylo bille et au stylo plume, et à celle pouvant aussi se percevoir entre les innombrables modèles de plumes disponibles sur le marché.

Mme Pinter Anne

ReAnn Ecriture

https://www.reannecriture.com/

 

Le rédacteur web, un habitué de l'écriture manuscrite ?
Le rédacteur web, un habitué de l’écriture manuscrite ?

Nul doute donc, qu’Eric Rédaction reprendra des nouvelles d’Anne Pinter, ne serait-ce pour la rencontrer en direct lors d’une prochaine visite de cette si belle région Lorraine, à moins que ce ne soit pour réapprendre à écrire, une ambition louable pour un rédacteur web … 🙂

Et vous, connaissiez-vous ce métier de rééducatrice en écriture ? Tentés par l’expérience de ce réapprentissage ? 

SEO astucieux, pourquoi répéter ce qu’expliquent si bien vos concurrents ?

 

La rédaction web, comme toutes les autres formes d’écriture consistent parfois, à reformuler ce qui a déjà été expliqué à de nombreuses reprises. Avec l’entre en vigueur du RGPD, cette reformulation tourne au cauchemar pour les rédacteurs web, comme pour les Internautes, qui reçoivent des centaines de messages, qui expliquent tous la même chose mais avec des termes différents.

 

Quand la rédaction web n’est que de la réécriture !

 

Pourquoi faites-vous appel à un rédacteur web indépendant ou pourquoi passez vous de longues heures à rédiger votre contenu SEO pour votre site ou votre blog ? La question se pose, et vous avez tous des bonnes réponses, puisqu’il s’agit des vôtres. Etre mieux référencé, être plus visible de vos internautes, bien décrire vos produits, donner envie d’acheter et ainsi améliorer votre taux de transformation, …

Vous allez donc écrire ou faire rédiger par un freelance SEO votre contenu pour décrire vos produits, soigner votre image de marque, détailler vos avantages, …. Mais parfois, vous devez aussi revenir sur les incontournables. Quelles sont les garanties, que vous proposez ? Quels sont les services de livraison de votre site ? Quelle est votre réaction face à l’entrée en vigueur de la RGPD ? Et là, vous pouvez tourner le problème comme vous le voulez, mais vous allez devoir dire la même chose que vos concurrents (même si vous y mettez votre style). Vous ne devrez pas oublier les mentions obligatoires, tout en vous attachant à personnaliser votre style. Mais même bien travaillées, ces rédactions ne seront que très rarement lues par vos visiteurs. Aussi, vous pouvez ressentir une grande lassitude quand vous devez rédiger ces pages.

Le travail des autres peut aussi vous être utile, alors pensez à ne jamais le …voler !

 

Eric Rédaction vous en a déjà parlé, mais depuis aujourd’hui, le RGPD est entré en vigueur, obligeant tous les sites (ou presque) à se conformer à de nouvelles exigences. Il a donc fallu expliquer ces nouvelles règles à vos visiteurs, et ainsi transformer le jardon incompréhensible des autorités européennes en un discours rassurant pour vos prospects. Certains ont parfaitement réussi l’exercice, d’autres, on le ressent à la lecture des textes, se sont énervés de devoir passer des heures à rédiger des textes qui ne « leur rapportent rien ». D’autres ont même purement et simplement copié le travail d’autres, sans demander l’autorisation, ce qui, en langue française, s’appelle du vol.

Si nous condamnons avec la plus grande fermeté ce duplicate content, nous ne pouvons que souligner, que parfois vous pouvez aussi vous appuyer sur le travail des autres. On ne parle pas de réécriture ou de copie de contenu mais bien de vous appuyer sur l’expertise acquise par certains. Non, vous n’allez pas faire un lien vers le site de votre concurrent, qui a réussi à présenter de manière positive le RGPD, mais pensez aussi que vous allez être le nième à envoyer un mail ou à écrire une page sur le sujet, et que vos prospects ont déjà lu des centaines d’infos sur le RGPD (certains en savent même peut-être plus que vous).

La rédaction Web, la réutilisation du contenu des autres
La rédaction Web, la réutilisation du contenu des autres

Ainsi avons-nous reçu ce mail, qui le dit haut et clair : on va parler de RGPD sans revenir sur tous les détails puisque tout a déjà été dit. Implicitement, le message invite le lecteur à relire les nombreux emailings déjà reçus à ce sujet. L’idée n’est pas révolutionnaire mais elle est intelligente et judicieuse en l’occurrence.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous épluché tous les mails reçus à ce sujet ? Ou juste le premier, histoire de savoir de quoi on vous parlait ?

Comment trouver le meilleur prix pour faire rédiger un article de blog ?

 

Au gré de nos visites sur la Toile, nous rencontrons parfois certaines propositions, qui nous interrogent notamment lorsqu’il s’agit de rédiger un article de blog . Ainsi, en découvrant l’offre d’un internaute, qui s’engage à écrire vos textes SEO à un prix imbattable, nous sommes restés perplexe jusqu’à …

 

 

Le référencement naturel au meilleur prix, une question de point de vue ou comment faire rédiger un article de blog pour moins de 5 euros !

 

Il ne s’agit pas de condamner ou de souligner le danger de telles offres (nous préférons laisser chacun juger et se faire sa propre opinion). Retrouvez ci-dessous la copie d’un écran, promettant la rédaction d’un article de blog SEO à moins de 5 euros. C’est inutile de vous donner l’adresse de ce site, qui est loin d’être unique. Vous le retrouverez rapidement dans les SERP en saisissant votre requête sur Google ou sur un autre moteur de recherche : « rédaction web pas chère » ou «   rédacteur web pas cher » .

 Rédaction Web pas chère

 

Les tarifs du rédacteur web, avant tout une question de bon sens !

 

Bien évidemment, que le rédacteur web à prix cassé soit en France ou « offshore » ne vous concerne pas, sauf si vous avez des principes et une certaine philosophie de vie. On ne peut pas se plaindre de tout, pour bafouer des règles, qui nous apparaissent comme élémentaires. La délocalisation, le retour à des relations de proximité, la vertu d’une économie locale , … autant de sujets qui pourraient faire l’objet d’un débat.

Devons-nous qualifier cette offre comme une concurrence déloyale ? Bien évidemment. Si Eric Rédaction facturait ses rédactions 5 euros, il faudrait donc rémunérer les longues heures (dans certains cas, les jours entiers) de préparation, les recherches souvent chronophages, la rédaction en elle-même, celle des balises, la recherche des images, l’insertion d’accroches pour les réseaux sociaux, …. Autant dire, que nous ne pourrions pas écrire un texte SEO de qualité pour ce prix-là.

Un article de blog pour 5 euros ou une facturation au mot ?

 

Si nous soulignons très fréquemment qu’il est impossible de réaliser un devis applicable à tous les projets éditoriaux, nous pouvons cependant affirmer, que la très grande majorité des travaux, que nos clients nous confient, ne peut pas être rédigée pour mois de 0.04 € par mot. Certains textes seront facturés 0.12 ou 0.15 €/mot (pour des demandes très ardues et pointues). Le texte, que nous rédigeons, n’est que la partie immergée de l’iceberg. Le client nous a-t-il confié un seul article ou nous a-t-il délégué l’intégralité de sa stratégie éditoriale ? S’agit-il d’écrire un article de 500 mots ou 50 articles de 300 mots sur 12 mois ? Ces questions sont essentielles, car si nous vous parlons de bon sens, votre rédacteur web aussi se doit d’être cohérent. Les recherches effectuées (tant sur le fond que sur les mots clés notamment) peuvent être mutualisées pour une série d’articles, ce qui réduit le coût d’un rédacteur web pour le client. Pour connaître précisément le coût de la prise en charge de vos projets par un rédacteur web confirmé, il vous suffit de nous adresser votre demande par mail, tout simplement.

 

Demandez un devis gratuit pour la rédaction de vos textes !

 

Et vous, avez-vous déjà estimé le coût de revient d’un article de blog, même si vous le rédigez vous-mêmes ? Et une fiche produit ? Alors en-dessous ou au-dessus de 5 euros ?


 

Quand le contenu peut ruiner votre stratégie de …contenu !

 

Un titre incompréhensible ou une erreur ? Que nenni, vous avez bien lu. Parfois, un contenu au ton décalé peut totalement anéantir vos efforts en matière de stratégie éditoriale. Alors faites attention à conserver une certaine unité de style et de ton sur tous vos contenus et non pas uniquement sur votre site ou blog …

Quand le contenu peut ruiner votre stratégie de …contenu !

 

Le ton de votre contenu ne peut pas, quoi qu’on en dise, être uniforme. Vous ne vous adressez pas de la même façon à vos lecteurs sur votre blog Inbound Marketing que lorsque vous devez rédiger vos conditions générales de vente ou votre page de contact. Cependant, votre image de marque ne devrait pas avoir à souffrir de ces écarts de langage. Mais lorsque l’on pense contenu, on pense avant tout à son site web et à son blog. Ce serait oublier un peu vite, qu’un rédacteur web peut aussi vous accompagner dans vos projets Print, qui eux aussi, doivent refléter, votre stratégie de communication. En fait, si chaque contenu est unique, il doit néanmoins s’inscrire dans une stratégie éditoriale plus aboutie.

On ou off site, le contenu doit être conforme à vos attentes !

 

Ainsi, lorsque vous reprenez contact avec vos prospects, clients, partenaires, fournisseurs,  …., vous devez vous assurer de rester égal à vous-mêmes en suivant vos propres règles en matière de production de contenu. Un mail de relance pour inciter un abandon panier à venir grossir votre taux de transformation, un courrier électronique pour annoncer le lancement d’une nouvelle collection, …. Chaque communication doit être pensée et s’inscrire dans votre stratégie.  Par exemple, une plateforme de rédaction web se propose de se positionner comme une référence. Le ton employé à destination des clients est sérieux (voire académique), et celui à destination des rédacteurs et rédactrices web est certes un peu plus léger, tout en restant rigoureux.

Une erreur de style, et votre stratégie de communication peut être réduite à néant

Le contenu pour les moteurs de recherche
Le contenu est ROI, alors apprenez à le connaître !

Pour les deux parties, le ton utilisé est donc rassurant, incitant à une relation de confiance. Alors quelle surprise, lorsqu’après avoir rédigé un article sur cette plateforme, nous recevons le mail suivant (seuls les éléments en rouge sont d’Eric Rédaction) :

 

Bravo ! Ton article  La rédaction web au service du e-commerce  a été validé par notre équipe.

 

Ton compte est maintenant crédité de  99999  €. Pour en être sûr, va dans l’onglet Mes Royalties et demande le paiement en cliquant sur demander le paiement.

 

En un mail, cette plateforme de rédaction s’est donc transformée en passant de site de référence en « ami » ou « connaissance sympa ». Si nous avons masqué le nom du client, sachez qu’il s’agissait d’un texte très technique impliquant beaucoup de rigueur. Ce n’est pas le copain du coin, qui s’adresse à moi mais un donneur d’ordres (en passant par une plateforme de rédaction, nous acceptions le principe jusqu’à un certain point). C’est, selon nous, une erreur grossière de style, pouvant plonger les rédacteurs ou rédactrices web dans le désarroi ou l’incompréhension. En un mot, les efforts fournis sur le site sont réduits à néant par un mail, qui se voulait humoristique et détendu, et qui au final, reste mal compris ou mal interprété.

 

Et vous, avez-vous déjà été heurté par le ton de mails reçus par rapport au contenu du site de l’expéditeur ? Pensez-vous à cette uniformité de ton, lorsque vous rédigez vos emailings et autres messages marketing ?

Comment souhaiter un bon anniversaire par emailing ?

 

Vous disposez d’une vaste banque de données. Il vous faut alors créer et renforcer les liens vous reliant à vos prospects. L’emailing d’anniversaire en est un exemple parmi tant d’autres, mais il suppose déjà que vous ayez décidé d’une stratégie.

L’email marketing, le meilleur moyen de rester en contact

 

L’emailing ou le marketing de l’email reste un aspect souvent peu abordé d’un point de vue rédactionnel. Il faut garder un lien avec vos prospects, et chaque occasion est bonne, comme notamment son anniversaire. Cela signifie déjà que vous avez une base de données propre et bien renseignée.

Chaque évènement de l’année donnera lieu à l’envoi d’un email, que votre rédacteur web aura rédigé avec soin. Votre calendrier commercial sera à l’honneur mais il existe aussi bien d’autres occasions pour tisser ce lien. L’anniversaire de vos prospects est une des raisons pouvant justifier l’envoi d’un email marketing. Attention toutefois, car le rédacteur web appliquera votre stratégie, et cette dernière doit être en rapport avec votre réputation.

Deux exemples d’emailing pour un anniversaire

Nous prenons ci-dessous deux exemples simples pour vous faire comprendre à quel point l’emailing est avant tout un reflet de votre image de marque

Un emailing avec une rédaction de voeux

Le groupe M6 fait donc dans la sobriété. Une photo de circonstances ainsi qu’un message invitant le destinataire à profiter de cette journée et à …être heureux. Le texte rédigé ne débouche pas sur une offre commerciale. L’emailing comme vecteur d’attention et non pas de vente.

Un emailing cadeau, le rédacteur web

Ici, l’Olympique Lyonnais souhaite un joyeux anniversaire à son destinataire sans aucune fioriture, et l’absence de sincérité peut en heurter certains. On passe immédiatement au cadeau (un bon de réduction). Le destinataire n’est pas dupe, et il comprend vite que le geste est donc intéressé (attention, M6 n’adresse pas ses vœux de manière totalement désintéressée non plus). En tant que rédacteur web, il ne nous appartient pas de dire quelle façon d’écrire nous préférons, mais bien de satisfaire aux exigences que vous avez définies. Et cela se traduit par une approche radicalement différente.

Eric Rédaction peut vous aider à vous positionner sur le sujet, mais aussi à rédiger ces mailings programmables et adaptables.

Et vous des exemples d’emailing anniversaire à partager ? Et votre stratégie, vous l’avez définie comment ?

Rencontre avec une rédactrice Web passionnée !

Aujourd’hui, nous vous proposons de rencontrer Aurélie. Sa passion de l’écriture l’a naturellement menée à se plonger dans l’univers de la rédaction web, et elle nous raconte pourquoi et comment ! 

Bonjour Aurélie, et merci tout d’abord de nous consacrer un peu de temps. Peux-tu commencer par te présenter un peu à nos lecteurs et lectrices ?

 

 

Bonjour Eric. J’ai 39 ans, je suis mariée et mère de deux petites filles, Lucile et Louise, qui ont 9 et 6 ans.

dans l’insertion socio professionnelle, je sens qu’il est temps de marquer un tournant dans ma carrière.

 

 

Pourquoi alors vouloir réorienter ta carrière vers celle de la rédaction web ?

 

Je crois que j’ai aimé écrire dès le jour où j’ai, techniquement, été en mesure de le faire ! Petite, j’écrivais des contes que j’illustrais. Au lycée, c’était de la poésie et des chansons pour les copains qui avaient des groupes de Rock. J’ai toujours pensé que ma vie était intimement liée à l’écriture, que j’allais écrire des livres et en faire mon métier. Et puis le temps passe, j’ai fait d’autres choses en parallèle de mon parcours professionnel, de la musique surtout, ce qui m’a permis d’écrire des chansons. Un jour, mon désir est revenu comme une évidence, j’étais prête et je suis devenue auteure jeunesse. J’aime la beauté des mots, les phrases bien tournées, la richesse du vocabulaire de notre langue. J’aime ce sentiment de liberté que procure l’écriture notamment en littérature jeunesse où tout est possible. J’aime les messages que l’on peut faire passer avec une jolie plume, dans un livre, dans une lettre, ou même dans un texto laissé sur un téléphone.

 

L’écriture est donc une véritable passion avant d’être ton futur métier. Mais comment fais-tu pour assouvir cette passion ? 

 

J’écris dès que j’en ai la possibilité. La nuit, le jour, où que je sois. J’ai des petits papiers partout dans mon sac, dans mes poches, sur ma table de nuit, dans ma voiture. Mon ordinateur est quasiment toujours allumé. Plusieurs albums jeunesse vont voir le jour en 2018 et je continue à imaginer des histoires et à les mettre en mots. D’autres projets se profilent. J’ai également créé un blog qui concerne mon activité d’auteur : http://aureliebombace.canalblog.com/ et un autre qui est un blog littéraire pour ma fille, grande lectrice : http://labibliodelucile.canalblog.com/ .

 

Dans ces conditions, comment en es-tu venue à vouloir devenir rédactrice web ?

 

J’arrive à un moment de mon parcours professionnel où la reconversion s’impose. Travailler dans l’insertion socioprofessionnelle c’est passionnant mais usant. J’aspire à d’autres choses. Une amie m’a parlé du métier de Rédacteur Web, métier que je ne connaissais pas. L’écriture étant  un mode de communication que je chérie et dans lequel je suis à l’aise, je me suis dit qu’il fallait que je m’y intéresse de près. J’ai fait des recherches, j’ai rencontré des gens et la reconversion s’est peu à peu dessinée dans mon esprit.

 

Rédactrice Web passionnée, une rencontre à partager
Aurélie, de la passion de l’écriture à la rédaction Web

Je crois que devenir rédactrice Web à plein temps est un travail de longue haleine. Humilité, persévérance, curiosité et travail sont les maîtres mots. Beaucoup de gens écrivent, la concurrence est rude, il faut sortir du lot. Aujourd’hui j’apprends les techniques d’écriture sur le Web qui sont bien différentes de l’écriture jeunesse par exemple. C’est un monde encore inconnu pour moi, compliqué mais passionnant.

Etre actrice de ce monde du Web m’attire et l’idée de passer mes journées à écrire me pousse à avancer et à prendre ce projet à cœur. Et puis je dois dire qu’organiser mon temps, travailler selon mon planning, entretenir des relations privilégiées avec mes clients sont aussi des données qui agissent sur mon choix  de reconversion. De plus, je suis mère et c’est un emploi qui correspond à la vision que j’ai de la gestion du temps entre famille et profession.

J’envisage de démarrer mon activité après une période de formation car j’ai besoin d’une certaine forme de sécurité. C’est difficile et le temps est mon pire ennemi mais je n’ai pas d’autres choix. J’aimerais pourvoir travailler dans la rédaction web en parallèle de l’écriture jeunesse qui me passionne. Et puis mes enfants sont encore petits et je veux en profiter aussi.

 

Comment réussis tout à tout gérer ? Maman, auteur jeunesse, rédactrice web, … Cela n’est-il pas trop compliqué ?

 

Les enfants de mes amies me demandent parfois combien j’ai de métiers. Je suis une femme de projets, j’aime que les choses bougent, c’est ce qui fait que je me sens vivante. Mes enfants sont ma priorités alors je fais attention à ce que mes activités ne se fassent pas à leur dépend. Je travaille aussi le soir ou la nuit ! Mon autre passion c’est la musique, je chante depuis une douzaine d’année dans différents groupes. Le mercredi soir est donc réservé à cette activité que je partage avec mon guitariste de mari. Tout est une question d’organisation et de gestion de des priorités. Travailler sous pression me stimule même si je peux parfois paniquer et devenir insupportable. Je finis toujours par y arriver et me faire pardonner.

Petite, je disais souvent à  mes parents qu’écrire était aussi vital pour moi que respirer. Aujourd’hui, à  39 ans, je peux dire que ça n’a pas changé.

Merci Aurélie de nous avoir consacré du temps pour répondre à nos questions.  Et nous ne manquerons pas de revenir vers toi dans quelques mois pour prendre de tes nouvelles.

Et vous, pourquoi avez-vous choisi la profession, que vous exercez aujourd’hui ? Par Passion, par ambition, par « concours de circonstances », … ?