Devenir rédacteur web sans subir les méfaits de la solitude !

Devenir rédacteur web, le choix de la solitude ?

 

Quel drôle de titre pour un article de blog, et pourtant je sais que de nombreux rédacteurs et rédactrices web vont se jeter dans la lecture de cet article pour rompre leur solitude. Mais comment rendre cette rupture plus concrète encore, et surtout en quoi est-ce bénéfique pour votre réussite ?

 

Ecrire pour le web, un métier pour un solitaire ?

 

Devenir Rédacteur Web peut être une opportunité mais cela représente aussi une véritable vocation pour d’autres, dont nous faisons partie. Dans tous les cas, si vous avez choisi (ou si vous réfléchissez à votre avenir) d’écrire des textes optimisés SEO pour les autres, vous savez à quel point le métier est exigeant et contraignant. Nous ne reviendrons pas ici sur les compétences et le savoir-faire à acquérir, ni même sur les contraintes, que peuvent représenter la facturation (le rédacteur web est aussi un comptable et un administratif dans l’âme) ou la prospection (devenir rédacteur web free-lance vous propulse vers un nouveau métier : commercial). Mais en devenant rédacteur pour le web, vous vous destinez aussi et surtout à un quotidien de solitaire.

 

Devenir rédacteur web tout en restant ouvert sur le monde

Par nature, l’écriture d’un texte, que ce dernier soit pour le web ou pour un support imprimé, reste une activité solitaire. Le rédacteur se retrouve donc derrière son écran 4, 5, … 10 heures par jour, avec souvent pour seul compagnon une radio, ou un smartphone, dont les vibrations (lorsqu’un SMS arrive) annoncent une pause bien méritée. Ce n’est pas le seul métier solitaire, mais pour devenir rédacteur web free-lance et réussir à contenter les attentes de vos clients, vous devez avant tout faire preuve d’une culture générale encyclopédique et d’une bonne connaissance de la langue française. Si la solitude n’est pas un obstacle à la maitrise de cette dernière, elle devient un véritable mur pour rester ouvert sur le monde. Comment pouvez-vous rester au courant de « l’air du temps », si vous ne voyez personne et si vous vous surprenez à parler à votre chien ou à votre chat. L’ouverture d’esprit va vite devenir difficile.

L’école buissonnière du rédacteur web, un gage de qualité et d’efficacité

Bien évidemment, le rédacteur web n’est pas un ermite, et il a des relations avec ses client(e)s. Maintenant, si vous passez des heures au téléphone ou par Skype avec vos clients, c’est mauvais signe. Est-ce pour des demandes de correction ? Est-ce pour mieux vous expliciter le brief ? …. Il vous faut trouver ailleurs cette oxygénation nécessaire. Je vois des candidats à cette profession passionnante, qui attendent des recettes clé en main pour optimiser leur productivité. Nous n’en avons pas et heureusement. Chaque situation est particulière. Pour nous, si la rédaction web est une passion, nous prenons toujours soin de nous oxygéner. Plutôt que de parler au chien, nous le sortons. Plutôt que de baisser la tête en croisant les passants, nous engageons la discussion, ce qui nous réserve parfois de bien belles rencontres. Plutôt que de s’engager dans des journées sans fin, nous essayons de consacrer nos soirées ou nos fins de journée à des sorties, des séances de sport. Non seulement, cela brise le rythme de ces journées épuisantes, mais cela permet aussi d’échanger et de partager avec d’autres. Comme quoi pour réussir dans la rédaction web, il faut aussi parfois se forcer à s’en sortir.

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour rester en phase avec votre époque ? Comment faites-vous au quotidien pour ne pas vous enfermer dans une solitude néfaste à votre efficacité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *