Ecrire pour le Web, du contenant au contenu

On (et je m’inclue dans ce collectif) s’interroge bien (trop) souvent sur la forme de la rédaction pour le web, tout en délaissant le contenu. On insiste alors sur les critères pour optimiser son texte et respecter la rédaction SEO. Les titres (H1, H2, H3,…) sont alors présentés comme devant inclure le mot clé alors que les champs sémantiques doivent être incorporés de manière naturelle au texte.

Le sens, la véritable qualité d’un texte Internet ?

La rédaction web à votre service
Ecrire pour réussir sur la Toile

Et pourtant, il faut s’arrêter une minute et répondre à une seule et unique question : Pourquoi écrivez-vous pour Internet ? Vous souhaitez développer votre business, accroître les adhésions à votre association, rassembler la plus grande communauté du Web sur un sujet…Là encore, le réflexe des professionnels du web sera alors de vous parler du Call to Action.

Dans tous les cas pourtant, votre but est de vous faire voir des moteurs de recherche (nous sommes alors dans les techniques SEO pour la rédaction Web) mais aussi de vous faire désirer par les lecteurs (si les moteurs de recherche vous apprécient, mais que personne ne trouve d’intérêt à votre rédaction Internet, votre objectif n’est alors pas atteint).

Pour y parvenir, vous devez alors apporter quelque chose à vos lecteurs.

La rédaction Web, la valeur ajoutée d’un professionnel de la rédaction

La forme ou le contenu, quel est l’axe à privilégier ? Les deux mon capitaine suis-je tenté de répondre, mais toujours en gardant à l’esprit qu’il ne faut en négliger aucun des deux. Pour la forme, le rédacteur web que je suis sera en mesure de respecter les principales spécificités SEO propre à votre secteur d’activités (car la rédaction optimisée répond à des règles techniques précises. Inutile de vouloir placer trop de mots clés, par exemple, vous risquez alors la sur optimisation).

Pour le fond, là encore, le choix de votre rédacteur sera essentiel. Il ne s’agit pas d’aligner et de multiplier les banalités (le t-shirt est à manches courtes ou à manches longues), car des milliers de sites le font déjà et vous ne risquez pas alors d’attirer le lecteur. Mais suscitez la curiosité (Comment votre t-shirt peut devenir la tenue indispensable de votre garde-robe en 3 leçons ?), provoquez  l’étonnement (Saviez-vous que votre t-shirt équivaut au recyclage de 30 bouteilles en PET ? ) ou créez le désir chez l’internaute (Quelles seront les couleurs à la mode pour vos t-shirts cet été ? ).

Jusque là rien de nouveau me direz-vous sauf que cette mission exige de nouvelles qualités du rédacteur web :

  • La conviction de l’efficacité du travail d’équipe : Le rédacteur web maitrise certains aspects de ses textes, mais vous en savez plus que lui sur vos produits et/ou services. Aussi, un rédacteur va-t-il devoir vous questionner, discuter, débattre bref échanger avec vous.
  • La curiosité : Point de bonne rédaction sans des recherches préalables, afin de savoir exactement de quoi on parle.
  • La culture générale : on passe souvent cette qualité sous silence et pourtant, elle reste à mes yeux primordiale. Comment sans elle réussir à rattacher un sujet technique à un fait d’actualité susceptible d’attirer plus de monde ? Comment rendre un texte attrayant en ne se focalisant que sur le sujet retenu, en oubliant tous les autres…..
  • La capacité de travail : le rédacteur est un travailleur de l’ombre, qui doit multiplier les recherches en solitaire, les rédactions toujours en solo…Aussi doit-il être capable de se former, de se motiver et de dépasser ses angoisses ou ses peurs.

Et pour vous, existe-t-il d’autres qualités que le rédacteur doit mettre en avant pour réussir sa mission ?

1 comment on “Ecrire pour le Web, du contenant au contenu

  1. J’ai lu (en diagonal bien sûr) pas mal d’articles qui sont tout bonnement rédigés pour les moteurs de recherche et non pour les internautes. Je vois aussi dans certaines agences de rédaction des superviseurs qui font feu de tout bois, et pour quelle raison ? Parce que la forme ne leur convient pas. Vu que les internautes cherchent toujours des contenus pertinents, il est évident que le fond l’emporte sur la forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *