Le rédacteur web, plus fort que l’orthographe ?

Les fautes d’orthographe ou même de syntaxe sont les grandes ennemies du rédacteur Web, qui dans la solitude de son bureau se bat contre les pièges de la langue française. Bien évidemment nul n’étant parfait, les coquilles se glissent néanmoins ici ou là, sans que personne ne puisse les éradiquer réellement. Néanmoins ne serait-il pas judicieux de conseiller à certains (non, non, pas de dénonciation ici) de revoir certaines règles de bases de la langue de Molière.

De nombreux textes fleurissent sur le sujet et les plateformes de rédaction ne sont pas les dernières à faire réviser les rédacteurs dont elles ont la charge.

Une connaissance parfaite de la langue française et une curiosité débordante sont les deux requis pour pouvoir espérer se lancer dans la rédaction Web (comme dans tout autre type de rédaction du reste), mais il faut aussi rester humble et modeste et ne jamais rechigner à utiliser dictionnaire et autres guides de grammaire.

L'écriture au service de votre image
Maîtriser la si belle langue de Molière, une évidence ? Pas si évidente pourtant.

Mais par pitié, bannissez pour le moment les correcteurs d’orthographe, qui sont loin d’être au point. J’en ai testé plusieurs mais à ce jour, aucun ne m’apparait comme satisfaisant. Cela viendra peut-être un jour, mais ce jour-là le Web n’aura plus besoin de rédacteur, car les logiciels seront en mesure de rédiger les textes à la chaîne (avec ou sans optimisation S.E.O.). Il n’appartient qu’aux rédacteurs de démontrer la nécessité de leur profession et la véritable valeur ajoutée, qu’ils sont en mesure d’apporter. C’est ce que j’efforce de faire jour après jour, et je peux vous assurer que le travail est titanesque…

Et pour vous, quelles sont les principales qualités d’un rédacteur web ?

2 comments on “Le rédacteur web, plus fort que l’orthographe ?

  1. Heureusement que les correcteurs d’orthographe ne sont pas parfaits… Et puis, les règles de grammaire sont tellement complexe en France que nous aurons, à mon avis, encore beaucoup de travail. Tiens, par exemple, ne serait ce que les accords avec l’auxiliaire avoir. Quel programme.
    Pour moi, mise à part la recherche de référencement naturel, la correction grammaire/orthographe/syntaxe est la priorité.

    Jean-Philippe.
    http://redacteurfrancais.wordpress.com/2014/05/31/une-animation-de-blog-1000-euros-de-remises/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *