Les faux avis sur la Toile, une forme de rédaction web

C’était selon moi une évidence et je l’avais déjà dénoncé comme je vous mettais en garde, il y a quelques jours, sur les éventuels dangers de vos écrits.  C’est désormais officiel, les pouvoirs publics, en l’occurrence la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence et de la répression des Fraudes) dénoncent, dans l’avis rendu le 22 juillet 2014, les fraudes à la recommandation.

La rédaction SEO de faux avis
Ecrire pour le web des faux avis, une méthode perdant perdant ?

Ecrire pour le Web, une volonté de tromper ?

 

Vous vous doutez déjà de quoi il s’agit. La DGCCRF souligne l’explosion des faux avis sur les sites étudiés. De 28.8 % en 2012, ce taux de fraude est passé à 44.4 % en 2013.

Ces faux avis peuvent prendre la marque d’un éloge d’une marque ou d’un produit mais peuvent aussi se présenter sous la forme d’une critique en règle d’un site (le faux avis est alors posté par le concurrent).

Ces pratiques existaient déjà avec le commerce traditionnel et elles continueront d’exister dans les années à venir.

Alors que chacun peut constater, jour après jour, que les moteurs de recherche multiplient les règles contraignantes, les sites eux-mêmes multiplient les façons de tricher et de contourner ce cadre.

 

Ecrire des faux avis, une écriture SEO ?

 

On s’en doutait tous et ce n’est qu’une confirmation. La seule conséquence de cette étude va être de mettre les prospects (et donc les clients) dans un état de veille encore plus important (comme si cela était possible).  Attention toutefois, le contrôle ne porte que sur 139 sites et principalement dans le secteur du tourisme.

Pour les médias, la chose est entendu et un avis sur deux ou presque est bidonné. Des grands sites ont été audités, comme Expedia ou Tripadvisor et eux-aussi sont pointés du doigt. On ne dénonce pas (encore !!!) leur volonté de nuire mais la DGCCRF reproche un manque de contrôle. Les avis étant postés par les clients de ces sites prescripteurs….

La confiance s’envole et tout le monde en pâtit. D’autant plus que les pros du marketing devraient connaitre les dangers d’un tel système de fraude, qui peut se révéler totalement improductif.

Je refuse désormais systématiquement toutes les demandes de ce genre (et détrompez-vous, elles sont très nombreuses)  et j’invite tous les rédacteurs à en faire de même, bien que sachant que mon appel est une bouteille à la mer….

Et vous, tenez-vous compte des avis et autres impressions client ?

1 comment on “Les faux avis sur la Toile, une forme de rédaction web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *