Snacking Content, le contenu à picorer un bienfait pour votre référencement ?

Snacking Content
Si la longueur des rédactions SEO fait débat, on évoque de plus en plus la nécessité de varier les formes de contenu pour optimiser son référencement. Le Snacking Content fait partie des solutions, qui permettent d’accéder à cette variété, alors de quoi parle-t-on vraiment ?

 

 

Quelle taille et combien de mots pour optimiser un texte SEO ?

 

C’est une des questions, que nos clients nous posent le plus souvent. A partir de combien de mots, un texte optimisé pour le référencement ? Doit-on écrire des textes de 400, 500 ou 1000 mots. A cette question, nous n’avons pas une réponse miracle, que vous pourriez utiliser indifféremment pour votre site e-commerce ou pour le référencement de votre blog d’inbound Marketing.

On parle souvent de 300 ou 400 mots, et nous estimons que c’est une première indication puisque c’est à peu près le nombre de mots, qu’il vous faut pour délivrer le message que vous souhaitez mais aussi le nombre de mots nécessaire pour aborder l’univers lexical que vous avez travaillé. Seulement, vos lecteurs n’ont pas toujours 5 ou 6 minutes pour lire votre texte. Cela veut-il dire qu’ils enregistreront l’adresse de votre article SEO pour le relire en temps utile. Vous pouvez l’espérer, mais il y a plus de probabilité que vos lecteurs ne reviennent jamais, et qu’ils abandonnent leur lecture si ils n’ont pas le temps suffisant pour en venir à bout.

Le snacking content, un contenu à picorer selon vos besoins et vos envies !

 

Indépendamment du nombre de mots de votre rédaction SEO, vous pourrez aussi décider de varier les styles de vos rédactions. Un article long (plus de 1000 ou 1500 mots) pourra faire le point sur une problématique, et il pourra être entouré d’articles plus courts (entre 400 et 600 mots) pour éclairer un point ou soulever une question. Et dans cette stratégie d’optimisation de référencement, vous pourrez vous décider pour le snacking content. Un contenu à picorer, à consommer en quelques secondes.

Le snacking content va vous permettre de délivrer une information sans fioritures ni explications. Il pourra s’agir d’une infographie, d’un visuel, d’un chiffre clé d’une étude, d’une citation, … Par définition, le snacking content doit pouvoir être consommé en quelques secondes. On va alors droit à l’essentiel.

Le snacking content, quand le contenu doit créer une émotion

 

Il s’agit alors de créer une émotion auprès de vos lecteurs. Ces derniers seront attirés (ou non) par ce contenu très court. On ne peut pas vraiment parler d’optimisation SEO mais le snacking content participe à votre visibilité. Vous attirez un nouveau type de public. Si certains adorent les articles longs, d’autres sont friands de ce snacking content. C’est un contenu, qui va créer du rythme dans la gestion éditoriale de votre blog, en brisant la monotonie d’une succession d’articles longs. Et comme vous allez directement à l’essentiel, ces contenus courts sont plus impactant, suscitant même, en moyenne, plus de partage sur les réseaux sociaux (et cela attire donc de nouveaux lecteurs sur votre blog ou sur votre site). C’est donc en soi bénéfique pour votre référencement général.

 

 

 

Le Snacking Content, des avantages à consommer sans modération

 

  • Rapides à écrire, ces contenus vous font gagner du temps
  • Possibilité de recycler des contenus déjà rédigés (une citation, un chiffre, …)
  • Nouvelle source pour alimenter votre calendrier éditorial
  • Plus grande visibilité en offrant des approches percutantes et ultra ciblées
  • Suscite la curiosité et peut servir à créer des liens vers d’autres articles
  • Création de rendez-vous avec votre lectorat
  • Multiplication des partages et donc de la visibilité de votre snacking content

 

Le Snacking Content, des inconvénients à connaître

 

  • Vite consommé, le snacking content est aussi vite oublié
  • Parce qu’il est court, ce type de contenu ne peut pas faire référence
  • Demande beaucoup d’originalité pour se démarquer des concurrents
  • Encourage le lecteur à papillonner et donc à être infidèle à votre blog ou votre site
  • Tentation de la quantité ne doit pas faire oublier l’exigence de qualité

 

 

Et vous, pensez-vous au snacking content pour varier le type de contenu sur votre blog ? Et quels en sont, selon vous, les principaux avantages et inconvénients ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *