Bien écrire pour le Web, mission impossible ?

La place de l’orthographe, lorsque l’on parle de rédaction Web ou d’écriture SEO, s’impose comme essentielle si vous souhaitez inspirer confiance. Nous avons déjà souligné les dangers des correcteurs automatiques et nous vous invitons aujourd’hui à vous interroger sur quelques spécificités de la langue française.

Une écriture Web soignée pour une bonne réputation

Si on peut affirmer « ça, c’est certain », dans la mesure où ça signifie cela, on écrira plus volontiers (mais aussi de manière plus correcte) en rédigeant «çà et là sur la Toile, des sites sont bien tenus ».  Lorsqu’il désigne un lieu, ça se transforme en çà (avec accent grave).

De la même façon, ne commandez pas un cuisseau (la partie du veau située en haut de la cuisse) en espérant savourer un cuissot de cerf ou de sanglier.

Ecrire pour le Web, une attention de tous les instants

Si vous souhaitez travailler davantage, c’est certainement pour en tirer d’avantage. Pouvant se substituer par « plus » ou « encore plus », davantage se scinde en deux mots lorsqu’il prend le sens de « gain » ou « intérêt ».

Parfois aussi cherchant à adopter un style non maîtrisé, on multiplie les formules, oubliant alors que deux négations valent affirmation. Vous n’êtes pas sans ignorer…soulignera la méconnaissance (vous ignorez que…), alors qu’il faudra écrire vous n’êtes pas sans savoir que pour marquer l’érudition (vous savez que).

1 comment on “Bien écrire pour le Web, mission impossible ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *