écrire pour le webn la mission du rédacteur web

Ecrire pour le web, une motivation à toute épreuve pour se faire une place à … l’ombre

 

Pourquoi vouloir apprendre à écrire pour le web ? Pour tenir un blog personnel ou pour devenir rédacteur web ou rédactrice web ? A chacun sa réponse, mais mieux vaut connaitre les grandes lignes avant de prendre sa décision.

Rédacteur web, un métier pas vraiment comme les autres !

 

Ecrire pour le web n’est pas un métier comme les autres. Les passionnés d’écriture, les adeptes de bons mots pourront ainsi écrire pour le web en tenant un blog ou en participant à une aventure éditoriale. Mais si vous avez décidé de vous lancer en tant que freelance en choisissant la rédaction web, alors vous faites le choix d’un métier aussi exigeant que passionnant. Passionnant, car vous allez pouvoir vous consacrer à cette activité qui vous plait tant : écrire. Passionnant, car le métier de rédacteur web vous promet des rencontres improbables et tellement riches d’enseignement. Passionnant, car vous allez apprendre à découvrir des domaines insoupçonnés.

Se lancer comme indépendant pour écrire pour le web  ? Une aventure ou une folie ?

Aussi passionnante soit-elle, la rédaction web n’en reste pas moins une discipline exigeante. Exigence d’une maitrise de la langue française, et malgré les simplifications de ces dernières années, la langue de Molière reste un véritable parcours du combattant, tant les pièges sont nombreux et les exceptions innombrables. (Que dire des exceptions aux exceptions ? … :)). Exigence d’une parfaite connaissance des règles SEO et des bases du référencement, sans lesquelles la rédaction web deviendrait une banale écriture Print. Cela passe notamment par une veille permanente notamment en ce qui concerne les changements incessants des algorithmes des moteurs de recherche. Exigence d’une curiosité jamais assouvie, tant il vous faudra répondre à toutes les questions que vous vous posez. Exigence d’une aisance relationnelle, pour comprendre les attentes de vos clients (et ces derniers ne sont pas forcément en mesure de décrire ces dernières de manière précise). …

 

Pourquoi vouloir écrire pour le web aujourd’hui ?

 

Et encore, nous ne parlons que des exigences et non pas des contraintes et des défauts de cette profession qu’est le métier de rédacteur web. Que dire des périodes de prospection (il faut bien trouver des clients, et avant de bénéficier du bouche à oreilles, il vous en faudra du temps !), que trop de rédacteurs considèrent comme un « temps perdu », que penser des demandes de tests, exigés par certains clients, qui ne se doutent pas que la rédaction web d’un texte de test prend le même temps (et parfois plus) qu’un texte normal. Le rédacteur web peut-il alors se rassurer de son salaire, quand il découvre avec effroi la facturation au mot (si dérisoire) et les forfaits (si peu capables de représenter le travail fourni) ? ….

Notre objectif avec ce billet n’est pas de décourager les candidats au métier de rédacteur ou rédactrice web, mais bien de souligner à quel point il est vraiment différent des autres. Car à bien y réfléchir, un bon rédacteur web reste le rédacteur, dont les textes sont lus par les Internautes, dont les rédactions correspondent aux attentes de son client. Pas de remarques, pas de demandes de modification, alors le bon rédacteur web, qui aura déjà appris à ses dépens que sa prose sera attribuée à d’autres, est celui qui sait se faire oublier et dont on ignore jusqu’au prénom. Une profession de l’ombre, donc.

 

Et vous, comment jugez-vous ce métier de rédacteur web ? Quelles en sont les difficultés majeures, les contraintes récurrentes et les avantages bien évidemment ?

 


Laisser un commentaire