Google Mobile First, des évolutions ou des révolutions pour la Rédaction Web

Le rédacteur web face au Google First Mobile
En imposant la version mobile des sites Internet comme la référence, Google suscite l’angoisse chez bon nombre de webmasters et d’e-commerçants. Mais quels sont les changements réels, qui vont découler de cette nouvelle façon de procéder ?

 

Index First Mobile de Google, un changement de taille pour tous les sites Internet

 

On en parle depuis longtemps (l’annonce officielle de Google a été faite en fin d’année 2016), mais Google First Mobile est devenu une réalité pour de nombreux sites et le sera, dans les semaines à venir, pour les autres. Le rédacteur web peut légitimement se poser la question des répercussions de ce changement sur sa façon de travailler. Avant, Google analysait les pages de vos sites à partir de la version desktop (celles apparaissant sur les ordinateurs de bureau). Cette analyse permettait (elle le permet toujours, puisque le déploiement n’est pas total) de « noter » votre page et d’afficher cette note (sur les pages de recherche) sur la version desktop de Google mais aussi sur la version mobile. En clair, le classement de votre site sur mobile était effectué à partir de votre site traditionnel.

Avec sa nouvelle stratégie, l’analyse de Google va donc désormais se faire à partir de la page de votre site mobile (si vous n’en avez pas, le site traditionnel sera alors pris en compte). Et c’est cette analyse, qui servira à Google pour les résultats desktop comme pour les résultats mobile. Un changement majeur donc, mais pour lequel vous vous posez tous la question (et nous aussi) : quel impact pour votre contenu ? Quelles répercussions pour votre référencement ?

 

Le contenu mobile, une nouvelle forme de contenu à produire pour le rédacteur web ?

 

Bien évidemment, on pense immédiatement à l’ergonomie des sites mobiles mais aussi au temps de téléchargement des pages lorsque l’on se projette dans ce changement de paradigme pour Google. Mais pour le contenu, la question se pose également. On ne lit pas la même chose sur son écran de Smartphone dans les transports en commun que ce que l’on parcoure sur son écran de bureau, lorsque l’on est tranquillement installé derrière un écran. Le contenu de la version mobile est bien souvent allégé par rapport à la version traditionnelle. Version allégée, et donc version moins optimisée ? Vos mots clés sont peut-être moins mis en avant, l’univers lexical de votre domaine d’activités se retrouve peut-être moins sur la version mobile de votre site …Rares sont les sites où le contenu desktop est 100 % identique au contenu mobile. Aussi, lorsque le basculement sera opérationnel, on se rendra compte de la variation importante (selon nous), qui en découlera. Toujours est-il, que cette révolution Google ne sera pas sans incidence sur le référencement de chacun des sites. Cela amènera aussi le rédacteur web et tous les spécialistes du digital à aller plus loin encore dans la réflexion sur les nouveaux contenus à proposer aux mobinautes. D’après nous, le site desktop devra néanmoins toujours être surveillé et optimisé, pour ne pas pénaliser une partie de votre auditoire. Même si le mobile gagne, semaine après semaine, des parts de marché, vous toucherez toujours plus facilement certains professionnels ou certains marchés de niche plus facilement par le desktop que par le mobile. Par contre, nul doute que le rédacteur web devra surveiller de près ces changements, afin, le cas échéant, de proposer des textes optimisés SEO et mobile, sans pour autant consacrer le format court aux dépens des formats plus longs ….

Et vous, quels impacts voyez-vous de ce Google Mobile First sur votre activité ? Et sur votre référencement ? Des retours d’expérience peut-être ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *