L’adjectif verbal, un adjectif inventé pour les fautes….

On continue notre petit tour des pièges de la langue française avec l’évocation aujourd’hui de l’adjectif verbal.  Finissant par ant ou ent, l’adjectif verbal est variable contrairement au participe présent se terminant par ant qui lui demeure invariable. A ce propos, gardez aussi en mémoire que les verbes en guer conservent leur u au participe présent mais le perdent lors de la formation de l’adjectif verbal.

Le mal de tête est proche, alors passons à la partie pratique…

Le verbe émerger se transformera en émergent pour qualifier le pays qui se redresse. (Le pays émergent…) Par contre il sera bon de préciser qu’en « Emergeant de la crise sociale, le syndicat…

On écrira aussi : « Naviguant sur les eaux de l’Océan, le bateau …. Son personnel navigant est …

En le convainquant, il deviendra comme vous, un fanatique convaincant.

Fatiguant son professeur, cet enfant fatigant est usant.

 

Le mal de crâne est-il passé ? Non, alors arrêtons là ces propos provocants. Provoquant mes lecteurs, je ne souhaite pas me les mettre à dos. La différence vous parait-elle plus compréhensible ? Oui, alors à vos claviers et déclamez ces bizarreries  si charmantes de la langue française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *