Le rédacteur indépendant doit-il croire dans ce qu’il doit vendre ?

Voilà bien une question que tous les rédacteurs Web indépendants et toutes les rédactrices free-lance se sont posés au moins une fois. Les e-commerçants et les Webmasters, eux-aussi, se sont demandé s’ils devaient confier la rédaction SEO de leurs textes à un « convaincu ».

 

Je vais commencer par décevoir tous les lecteurs, en leur précisant que je ne vais pas trancher cette question, qui existe dans la rédaction Web comme dans bien d’autres domaines. Commençons par préciser, que l’interrogation concerne essentiellement les rédacteurs indépendants, ceux à qui on fait appel pour un besoin de contenu. En effet, un rédacteur Web salarié par une agence Web, une agence de communication ou par une entreprise est lié par contrat, et toutes ces questions existentielles, il se les ai posés avant de signer son contrat.

Écrire sur tous les sujets, le prix de l’indépendance ?

Avant d’écrire un contenu SEO, le rédacteur Web est un chef d’entreprise, et il se doit de préparer son avenir. En d’autres termes, il doit remplir son carnet de commandes et donc multiplier les rédactions optimisées ou pas. Après tout, il s’est fixé comme activité d’écrire pour le web alors quel que soit le type de rédaction (fiche-produit, article de blog, page Web, communiqués de presse, …), et quel que soit le sujet concerné (vêtements, tourisme, santé, recherche scientifique,  ….), il peut accepter une mission. Dans ce cas-là, il peut être amené sur des sujets, avec lesquels il n’a pas d’atomes crochus. Bien évidemment, j’exclue toutes les demandes illicites et croyez-moi, elles existent et sont nombreuses. Le rédacteur Web peut donc (en théorie) écrire sur tous les sujets et donc privilégier le développement de son activité. Le choix n’est ni condamnable ni critiquable. Il existe cependant une seconde voie, qu’il faut là-aussi aborder.

 

L’écriture SEO dans les limites de son éthique personnelle, un choix différent pour le rédacteur Web

 

Le rédacteur Web (nous englobons bien évidemment les rédactrices indépendantes qui connaissent le même questionnement) pourra aussi refuser les missions, pouvant l’amener à renoncer à certaines de ses propres valeurs. Par exemple, un rédacteur Web végétarien militant pourra refuser de rédiger les fiches-produits des grandes enseignes de fast-food. Une rédactrice web engagée dans la cause animale pourra décliner une mission de rédaction, émanant d’une société de cosmétiques pratiquant encore des tests sur les animaux. Un spécialiste du SEO mobilisé pour le développement durable de la planète refusera ainsi la rédaction d’articles vantant la surconsommation à tout prix. Vous avez compris le système. La rédaction Web dans la limite de ses propres valeurs. Dans ce cas-là, le freelance est prêt à se couper d’une partie de sa base de prospection et à en assumer les conséquences financières.

Je m’étais déjà posé la question il y a plusieurs années (je vous laisse découvrir la réponse que j’apportais alors à l’époque). Dois-je préciser, que les choses ne sont pas aussi tranchées, et que tout n’est pas tout blanc ou tout noir ?

Et vous, ne pouvez-vous confier vos missions de rédaction qu’à des rédacteurs convaincus ? Et si vous êtes rédacteur indépendant, quelles sont les limites que vous vous êtes fixées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.