L’épidémie de coronavirus réchauffe les contenus chauds

Contenus opportunistes ou contenus chauds, voilà des atouts pour attirer un plus grand nombre d’internautes. Et aujourd’hui, le coronavirus semble être dans toutes  les têtes et s’immiscer dans d’innombrables stratégies de contenu.

L’épidémie de coronavirus infecte les stratégies de contenu web

Décidément, les contenus opportunistes ont toujours le vent en poupe, et l’actualité de ces derniers jours ne devraient pas me contredire. Même les rédacteurs web s’inquiètent ou tout du moins s’informent sur l’épidémie de coronavirus. Et ils ne sont pas les seuls. Google souligne que si la recherche sur ce nouveau virus ne dépassait pas plus de 2.000 occurrences en décembre dernier, la requête est devenue …virale (trop facile) puisque désormais pas moins de 12 millions de recherches sont effectuées chaque mois. Alors forcément, les sites Internet doivent en profiter pour répondre à cette volonté de s’informer, et les publications consacrées au coronavirus explosent depuis plusieurs semaines. Coronavirus et SEO : qui profite de la montée du thermomètre ? voilà le titre de l’enquête du JDN, dont sont tirés les statistiques dévoilés ici. Même si en tant que rédacteur web indépendant, je n’ai pas la même ambition que ce site de référence, je rebondis néanmoins sur l’actualité chaude du moment pour affiner mon analyse et ma compréhension du SEO et de la rédaction Web.

Contenu froid ou contenus chauds, la typologie de vos rédactions pour plus d’efficacité

J’ai déjà évoqué la pertinence de certains contenus opportunistes, qui, rappelons-le, consistent à rebondir sur l’actualité chaude du moment. Cela me permet de distinguer les contenus chauds des contenus froids, que tous les rédacteurs et rédactrices Web alternent, même s’ils ne savent pas toujours de quoi il s’agit. Pour résumer de manière simple, disons que les contenus froids représentent les contenus recherchés tout au long de l’année par vos lecteurs. Il peut s’agir de vos conditions générales de vente, de vos conditions de livraison, …. Ces contenus froids génèrent peu de visites mais sont durables.

De leur côté, les contenus chauds mettent en avant vos nouvelles fiches produit, le lancement d’une nouvelle gamme, une opération commerciale…. Forcément, puisque c’est d’actualité, ils attirent plus de lecteurs, mais à l’inverse, le nombre de ces derniers baisse de manière non négligeable en fonction du temps qui s’écoule. Vous l’avez donc bien compris, les deux types de contenus sont nécessaires à votre stratégie de référencement. Bien que la majorité des webmasters n’ont pas connaissance de cette typologie du contenu, ils la mettent en œuvre au quotidien. Et parfois, les contenus opportunistes (la portée peut être alors plus importante mais la durée plus restreinte) s’invitent de la partie comme aujourd’hui avec le coronavirus. Il ne s’agit pas d’écrire à tout prix sur ces thématiques mais bien de rebondir sur celles-ci, si vous en avez l’occasion et si vous en avez défini la pertinence et l’utilité au départ. Quand je vous dis que réfléchir à votre stratégie de contenu éditorial est une nécessité, en voilà une nouvelle preuve.

Et vous, publiez-vous du contenu opportuniste ? Le dernier exemple en date ?

eric-redaction

One thought on “L’épidémie de coronavirus réchauffe les contenus chauds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Comment faire face à l’épidémie quand on est indépendant ou free-lance ?

mar Mar 17 , 2020
Contenus opportunistes ou contenus chauds, voilà des atouts pour attirer un plus grand nombre d’internautes. Et aujourd’hui, le coronavirus semble être dans toutes  les têtes et s’immiscer dans d’innombrables stratégies de contenu. L’épidémie de coronavirus infecte les stratégies de contenu web Décidément, les contenus opportunistes ont toujours le vent en […]
Free-lance et coronavirus, quelle réaction ?