Les fautes d’orthographe, l’accent mis sur les … accents !

 

Print ou Web, l’écriture souffre des fautes d’orthographe qui ont tendance à se multiplier. Pourtant, les règles sont connues. Le problème c’est qu’elles évoluent, comme par exemple en ce qui concerne l’accentuation des capitales et des majuscules. Alors cap sur cette question essentielle de l’accentuation !

Majuscule ou capitale, quelles différences et quelles conséquences ?

 

En matière orthographique, la question fait débat même si aujourd’hui, un large consensus semble s’être imposé. Doit-on accentuer les majuscules et les capitales ? Peut-on parler de fautes d’orthographe, lorsque ces lettres capitales ne sont pas accentuées ? Les plus anciens (je n’ai rien contre les Millénial et autres représentants de la génération Y) vous expliquent, que l’Ecole l’École leur a appris à ne pas mettre d’accent sur les majuscules, ces lettres que l’on retrouve en début de phrase, ni même sur les capitales, une forme d’écriture (demandez à vos enfants, ils préfèrent parler de lettres bâtons). Cet apprentissage a porté ses fruits, jusqu’à l’arrivée du numérique et du Digital. Accentuer une majuscule est désormais à la portée de tous (et par expérience, je peux vous affirmer que ce n’était pas le cas avec une machine à écrire). Les textes se sont donc multipliés où les Etats Unis d’Amérique se sont transformés en États-Unis d’Amérique.

Les accents, des fautes d’orthographe trop souvent admises

 

Les débats sur le sujet (l’accentuation des majuscules) ont fait couler beaucoup d’encre, et chacun avait son mot à dire, comme par exemple avec Le projet Voltaire. Même la très sérieuse Académie Française a pris position, en expliquant que l’oubli d’un accent, quel qu’il soit, était une faute orthographique, alors pourquoi en serait-il autrement pour l’écriture numérique des capitales ? La majorité l’emportant (et j’aurai pu écrire un pamphlet contre cette tyrannie de la majorité, mais est-ce bien le lieu pour un tel écrit ?), la règle est désormais claire : les accents doivent être placés sur tous les mots dès lors que l’on rédige pour le web ou sur un écran. Pour l’écriture manuscrite, la tolérance est de mise, bien que dans quelques années, je crains que la question ne se pose même plus (Qui éprouve encore du plaisir à ce contact charnel avec la plume d’un stylo ?). Minuscules ou majuscules, nous plaçons donc l’accent sur toutes les lettres le nécessitant. La question est donc réglée, et on peut s’amuser en découvrant que cette mesure va permettre d’éviter des quiproquos et les plus souvent cités sont bien connus. Le slogan de l’ancien président de la République « GISCARD À LA BARRE » peut prêter à sourire en imaginant la grivoiserie induite par l’oubli de cet accent.

 

C’est donc une habitude à prendre, un réflexe à acquérir, qui me plonge dans une perplexité abyssale. Vais-je devoir reprendre tous mes documents commerciaux pour que mes clients et partenaires me reconnaissent même lorsque je parle d’Eric Rédaction ? M’en voudront-ils d’une telle erreur typographique (selon moi) plus qu’orthographique ? Mieux vaut en rire non !

Et vous, les accents sur les majuscules, vous les mettez déjà ou vous faites de la résistance ?

eric-redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

La revue du Web d’Éric Rédaction, une ambition d’ouverture

mar Sep 17 , 2019
  Print ou Web, l’écriture souffre des fautes d’orthographe qui ont tendance à se multiplier. Pourtant, les règles sont connues. Le problème c’est qu’elles évoluent, comme par exemple en ce qui concerne l’accentuation des capitales et des majuscules. Alors cap sur cette question essentielle de l’accentuation ! Majuscule ou capitale, quelles […]