Les plateformes de rédaction ou lorsque l’écriture devient une prestation comme les autres  

Je vous le précisais déjà, dans mon article de lundi dernier, les vacances sont faites aussi pour se mettre à jour et publier des infos différentes du reste de l’année. Ne publiez pas au mois d’Aout, une étude qui vous a demandé un an de travail….C’est donc ce que je vais faire aujourd’hui, en revenant sur les plateformes de rédaction.

Ecrire pour une plateforme, l’art et la manière de lire entre les lignes

Vous voulez écrire pour le Web et gagner un peu d’argent. Vous vous passionnez pour la rédaction SEO et vous voulez en faire votre métier. Il va falloir vous former, lire, apprendre et aussi (et surtout) pratiquer. Car pour bien écrire pour le Web, il faut déjà savoir :

  1. Bien écrire
  2. Connaître le Web

En fait, il n’existe pas d’ordre réel. Vous pouvez commencer par apprendre les règles SEO, les exigences de la Toile et après travailler votre écriture.

Ce n’est que lorsque vous maitriserez ceci que vous pourrez commencer à prospecter vous-mêmes vos clients. En attendant, les plateformes de rédaction vous offrent la possibilité de vous lancer. Vous écrivez à votre rythme et selon le cadre que vous avez défini au préalable.

Quelle plateforme choisir pour commencer à écrire ?

La question est délicate à trancher. Je vous laisse découvrir mes avis sur les plateformes déjà évoquées ici (promis d’autres suivront) :

  • Oboulo, pas vraiment une plateforme
  • Wordissimo, à essayer même si j’en suis revenu
  • Textbroker, une plateforme incontournable même si les tarifs sont vraiment faibles . Mais pour s’entraîner, la plateforme reste à essayer
  • Great Content, une réelle plateforme avec beaucoup de travail, une rémunération correcte et du travail de qualité. Essentiel pour le rédacteur en herbe que vous voulez devenir.
  • RedactiWeb, un must du genre. Je sais que certains critiquent et haïssent cette plateforme mais c’est vrai que si elle est très très exigeante, le travail est rémunéré à sa juste valeur et il s’agit réellement du travail d’un rédacteur de A à Z. (Non je n’ai aucune action dans le groupe).
  • Populis Create. Ici vous n’écrivez pas pour des clients mais pour Populis Create. Chaque article rémunéré 6 euros et on ne vous demande pas d’être l’expert du sujet traité. Pourquoi pas ?
  • Textmasters. L’autre incontournable de la liste. Des textes en nombre, des sujets variés et une rémunération correcte (en fonction du sujet) à essayer en priorité.
  • Independant Publishing, une plateforme passionnante mais qui a dû fermer ses portes…

J’aurai pu en mettre d’autres mais bon c’est un article de vacances alors gardons en un peu pour la rentrée.

Un podium pour l’été

Allez, vous voulez essayer et voir si vous pouvez gagner de l’argent en rédigeant des textes pour le Web. Si vous commencez je vous donne les 3 sur lesquelles vous devez vous inscrire en priorité (Toutes les inscriptions sont gratuites). Je vous ai placé les trois dans l’ordre de simplicité et aussi de possibilité de gagner de l’argent rapidement.

Il ne s’agit pas de lancer une nouvelle carrière mais voir si cela vous convient. Ainsi avec Textmasters, cela peut être très rapide.

Cliquez sur le nom et vous voilà devant la page d’inscription

  1. TEXTMASTERS
  2. GREATCONTENT
  3. TEXTBROKER

Certains vont me dire que je n’ai pas mis RedactiWeb, et c’est volontaire. La plateforme étant exigeante, elle demande plus de temps pour en maitriser le fonctionnement mais aussi pour satisfaire aux attentes des clients.

Laissez-nous un petit message pour nous dire ce que vous avez pensé de ces différentes plateformes de rédaction.

10 comments on “Les plateformes de rédaction ou lorsque l’écriture devient une prestation comme les autres  

  1. j’ai été « virée » de Greatcontent car, je n’avais que le niveau 3*, textmasters n’a pas voulu de moi à l’inscription, je reste sur textbroker que j’aime bien. Par contre, je vais essayer Populis Create que je ne connais pas. Merci pour l’article.

    1. Pour Greatcontent, je ne sais pas mais pour Textmasters, refaites le test
      Populis create oui les premiers articles sont longs car il faut respecter leurs conditions strictes de mise en page mais à vous de voir

  2. Pour TextMaster, les inscriptions sont fermées il me semble depuis plusieurs mois. C’est dommage, ils avaient l’air d’être ceux qui rémunéraient le mieux les rédacteurs débutants.

    1. Bonjour,

      Patientez un peu, je suppose qu’avec la rentré cela va se débloquer….Avez-vous déjà rédigé des textes pour le web ?

      Contactez moi en mp que je conserve vos coordonnées au cas où …sans engagement de ma part mais parfois, je dois refuser certaines demandes.

      Cdt

  3. Greatcontent m’a aussi « virée » en 2014 pour un client mécontent qui ne donnait pas de consignes très claires alors que j’avais écrit plusieurs textes sans pb. J’étais montée du niveau 3 à 4 mais ils m’ont rétrogradé au niveau 3 puis supprimé mon compte. J’écris beaucoup pour Textbroker avec succès car les sujets sont variés et j’ai maintenant beaucoup de demandes d’intégration dans des équipes, ce qui est valorisant. Par contre Texmasters veut que l’on fournisse un numéro siret ou TVA pour éditer des factures que doit-on faire dans ce cas là ? Comment doit-on se déclarer ? Car je déclare bien entendu mes revenus au fisc…

    1. Bonsoir,

      Je vais vérifier pour Textmasters….Mais si vous travaillez régulièrement pour des plateformes, avez-vous une structure (micro entreprise ou autre), auquel cas cela ne pose pas de problèmes. Dans le cas contraire, mais je dois vérifier ce point, il vous suffit de faire parvenir à ces mêmes plateformes un certificat de vigilance, délivré par RSI ou Impots
      Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *