Tarif rédaction Web : faut-il facturer les outils utilisés ?

Tarif rédaction Web

Pour garantir que le contenu rédigé soit à la hauteur des attentes de mes clients, e recours à plusieurs outils, qui ne sont pas gratuits. Faut-il dans ce cas intégrer le surcout généré dans le prix des services de rédaction sans en donner le détail au client ou au contraire facturer l’utilisation de chacun de ces outils ?

Recruter un poste de rédacteur vs rédactrice Web : quel coût pour la rédaction Web ?

 

La rédaction de contenu vise toujours un objectif précis. Ce dernier variera en fonction de la nature de cette production de contenus : rédaction SEO de balises (balise meta-description, balise titre, …), communiqués de presse, Article de blog, Fiches-produits, Réécriture d’un texte, Community Management, conception-rédaction d’un livre blanc, …

Mais la rédaction SEO dépasse cette simple rédaction de textes. Rédiger des contenus implique un travail de recherches, des efforts de relecture pour traquer coquilles et fautes. L’optimisation SEO du contenu éditorial pourra également conduire le rédacteur du site à penser au maillage interne et externe (backlinks), à veiller à la recherche d’images et d’illustrations. Tout cela devra bien évidemment s’inscrire dans la stratégie de contenu et dans la stratégie Webmarketing de l’entreprise, et Inbound Marketing, Content Marketing (marketing de contenu) ou Brand Content, chaque orientation nécessite une approche particulière pour structurer le contenu des textes.

Tout cela pour dire, que vouloir un éditorial de qualité représente de multiples tâches à accomplir, et que le poste de rédactrice, que vous souhaitez créez ou le rédacteur web freelance, que vous souhaitez recruter, va devoir faire plus que se consacrer à la rédaction du site. Pour cela, il va devoir vous assurer d’une qualité de rédaction (techniques de rédaction maitrisées, connaissance des règles du référencement naturel, …), d’une très forte culture générale (La rédaction du texte nécessite d’avoir une vision globale du sujet mais aussi une connaissance précise des cibles visées, …) et de compétences multiples, dont l’utilisation de certains outils. Cela représente nécessairement un coût.

Pour rédiger du contenu (on se concentre ici sur le contenu textuel), vous pouvez recruter des rédactrices ou des rédacteurs professionnels, ou vous pouvez choisir d’externaliser cette création de contenu à un rédacteur indépendant. La question du cout se posera dans tous les cas.

Quel prix pour un contenu de qualité produit par un rédacteur freelance ?

 

Je ne vais pas généraliser sur la facturation de cette génération de contenu. Car écrire pour le Web ne signifie pas la même chose qu’enrichir le contenu déjà existant. La conception du contenu peut aussi impliquer le respect d’une ligne éditoriale et/ou d’une charte éditoriale plus ou moins contraignante. Est-ce aux rédacteurs Web de trouver les mots-clés des requêtes enregistrées sur les moteurs de recherche ou le mot-clé principal est-il fourni par le donneur d’ordre ? La rédaction d’articles ou la rédaction de fiches (fiche-produit) suppose-t-elle de respecter des contraintes déjà établies : nombre de mots, netlinking, … ? Le rédacteur professionnel devra-t-il intégrer la rédaction sur votre CMS (WordPress ou autre) et donc endosser la responsabilité de la rédaction et publication de cde contenu SEO ? … Trop de paramètres entrent en ligne de compte. En revanche, une question se pose pour cette facturation de la création de contenu Web ? Faut-il inclure le coût des outils utilisés ?

 

Faut-il facturer les outils nécessaires à la qualité du contenu ?

 

La rédaction professionnelle nécessite, comme nous venons de le voir, plus que de la qualité rédactionnelle. Il ne suffit pas de garantir un texte sans plagiat et donc sans Duplicate Content pour que le travail rédactionnel soit jugé comme suffisant. Dans certains cas, la recherche des SERP(s) des moteurs de recherche nécessitera le recours à des outils d’analyse. Dans d’autres, le travail sur le champ lexical ou le champ sémantique impliquera d’utiliser des outils dédiés à cet aspect référenceur. Dans d’autres, le concepteur-rédacteur devra recourir à des outils encore plus pointus et pertinents pour créer du contenu susceptible d’apparaître en première page des résultats.

 Les outils utilisés par les rédacteurs professionnels sont nombreux, comme 1.fr pour n’en citer qu’un et représentent un coût supplémentaire à la charge du rédacteur Web. Certains facturent ces surcoûts directement à leurs clients. Personnellement, je ne suis pas favorable à cette approche. Car les clients d’Éric Rédaction méritent la même attention que tous les autres internautes, et donc que l’on prenne soin de leur expérience utilisateur. J’estime donc naturel que les outils utilisés pour produire du contenu à très forte valeur ajoutée soient inclus dans les tarifs d’Éric Rédaction. Une réponse globale à un besoin précis, voilà donc ma position sur le sujet, mais elle n’engage que moi.

 

Et vous, comment intégrez-vous les coûts de ces outils ? Et quels outils utilisez-vous au quotidien pour vous aider en matière de rédaction Web ?