Black Friday : faut-il absolument y participer ?

Avouez que la question mérite d’être posée cette semaine ! Et pourtant, on a tendance à oublier le débat de l’année dernière. Alors en tant que rédacteur web, est-on contraint de succomber à) cet appel au prix le moins cher y compris pour les prestations … 😊

Black Friday ou Singles Day, le top départ des fêtes de fin d’année ?

Je vous laisse lire les innombrables dossiers, livres blancs et autres articles de blog consacrés à ces deux temps forts du calendrier commercial de tout e-commerçant. La fête des célibataires en Chine ou encore Thanksgiving aux États-Unis, voilà des dates traditionnelles, autour desquelles s’organisent désormais ces odes à la consommation outrancière. Ce n’est pas un jugement de valeur de votre rédacteur Web, mais juste un constat à la lecture des chiffres du Black Friday ou du Singles Day.

Cette année, le Black Friday aura donc lieu ce vendredi 26 novembre (alors que la Black Friday Week était censée commencer le 22 novembre, et elle a pris de l’avance) annonçant alors le Cyber Monday (comme si les e-commerçants avaient besoin d’une date supplémentaire pour « prendre leur revanche » sur les commerces physiques) et le début de la Cyber Monday Week. Cette dernière conduira à la fête de la Saint Nicolas, mais aussi à la période des calendriers de l’Avent, qui nous conduiront droit jusqu’aux fêtes de fin d’année.

Communiquer différemment pour le Black Friday ? Une ambition inutile ?

 

Vous avez compris, que cette période de fêtes de fin d’année va pousser tous les commerçants, et plus encore les e-commerçants, à une véritable guerre de la communication. En revanche, plus qu’à toute autre période de l’année, les acteurs économiques ne cherchent qu’à répondre à leurs ambitions à savoir : satisfaire les attentes de leurs clients potentiels. Et est-il surprenant de constater que la recherche est la même pour toutes et tous : bénéficier du meilleur prix, de la meilleure remise, de la meilleure offre promotionnelle…. Alors même qu’Éric Rédaction s’évertue, tout au long de l’année, à vanter les atouts d’un calendrier éditorial élaboré avec soin et rigueur, tout cela serait à oublier pendant 5 semaines dans l’année pour se concentrer sur un copywriting exacerbé et omniprésent.

Chaque rédacteur Web et chaque rédactrice Web devrait donc se concentrer sur la valorisation de ces offres exceptionnelles, faisant de l’exception un semblant de normalité…. Bien évidemment, en tant qu’e-commerçant, vous ne pouvez pas refuser de profiter de cette opportunité, mais est-ce bien raisonnable de vouloir rivaliser avec des géants du Web, qui préparent chaque édition de ce Black Friday des mois à l’avance (Pour en prendre conscience, relisez l’étude du Journal du Net sur le SEO du Black Friday 2020) ? Rien ne vous dispense de concilier stratégie marketing des fêtes de fin d’année et stratégie éditoriale globale au long cours, mais il est vrai, que ce n’est pas la meilleure période pour s’en rendre compte …. 🙂

En revanche, c’est peut-être le moment d’y réfléchir pour l’année prochaine (et un petit mail de contact me permettra de vous recontacter en début d’année 2022).

Et vous, quelle est votre stratégie pour ces fêtes de fin d’année et pour le Black Friday ?

Une réponse sur “Black Friday : faut-il absolument y participer ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.