Journaliste Web et rédacteur SEO, une double casquette assumée !

La carte de presse pour Journaliste Web

Si de nombreux clients me contactent pour l’optimisation SEO de leur création de contenu, des journaux de la presse écrite ou du Web SEO, des journaux d’information ou des magazines spécialisés, me confient la rédaction d’articles sur des sujets précis et définis. Entre rédaction web et journalisme, la frontière peut être ténue, même s’il serait erroné de ne pas la constater. Pour ce qui me concerne, je suis rédacteur web freelance mais aussi Journaliste Web pigiste.

Le journaliste web, un rédacteur SEO ou un passionné d’enquêtes ?

En tant que rédacteur web freelance, je m’autorise cette question provocatrice. Rédiger du contenu pour un rédacteur ou une rédactrice Web constitue une mission au quotidien, mission assignée également aux équipes de rédaction d’un magazine ou d’un site Internet. Alors que les choses soient bien claires, dès le départ, je ne considère aucunement que le journalisme web n’est qu’une rédaction web spécialisée. Et je ne vous apporterai pas non plus (tout simplement parce que ce n’est pas l’objet de cet article de blog) la réponse à la question : qu’est-ce qu’un journaliste ? Qu’est-ce qu’un journaliste Web ?

Une question aussi anodine renvoie à bien trop de problématiques. Doit-on se baser sur la détention d’une carte de presse (rejetant ainsi bien des pigistes dans un no man’s land de la rédaction) ?  Sur la part d’article web de journalisme rédigée ? Sur l’inscription dans une école de journalisme ? Sur l’approche professionnelle d’un sujet ? Sur l’indépendance par rapport aux donneurs d’ordre ? …..

Je me présente bien volontiers comme Journaliste Web dans certaines occasions, non pas que j’écrive pour des sites d’actualité (et pourtant, je le fais pour la presse Internet comme pour la presse papier) mais parce que selon moi, la démarche est certes totalement différente, mais elle peut être adaptée en fonction des circonstances.

Intégrer la rédaction d’un magazine papier spécialisé a été, pendant longtemps, un de mes rêves d’enfant et depuis plusieurs années, une de ces revues a pris la décision de me confier la rédaction de certains sujets. Depuis, pas à pas, je fais mon chemin dans le monde du « journalisme ». Je ne vous parle pas de ces journalistes d’investigation, qui sont devenus célèbres, mais des journalistes du quotidien qui essayent dans la mesure du possible de vous informer. Habitué à écrire des articles pour mes clients mais aussi pour des journaux, je connais désormais les différences, qui tendent parfois à s’amenuiser ou à s’inverser dans un ordre que nous n’aurions pas imaginé.

Rédiger des contenus avec une contrainte, la qualité rédactionnelle, et un objectif, informer

Le rédacteur freelance, s’agissant de la rédaction SEO, va proposer de rédiger un contenu web, en tenant compte des mots-clés pour le référencement, des objectifs pour la stratégie éditoriale … devenir rédacteur suppose de maitriser la qualité de rédaction mais aussi des règles de rédaction plus techniques (SEO, optimisation pour rédiger des articles, …).

 Aucune confusion n’est possible, lorsque les rédacteurs Web proposent un service de rédaction pour les fiches-produits : le nombre de mots est calibré, les balises pour bien référencer sont optimisées, …. Il ne s’agit aucunement de journalisme Web.

En revanche si les journalistes Web peuvent décider d’écrire un article sur « Amazon et les petits commerces de proximité », un journaliste rédacteur pourra lui-aussi consacrer du temps à défricher ce sujet afin de l’inscrire dans son calendrier éditorial (notamment lorsqu’il s’engage dans une stratégie Inbound Marketing). Le contenu de l’article pourra alors reposer sur le même travail de recherche.

Dans les deux cas, une ligné éditoriale sera à suivre pour le concepteur, et la charte éditoriale n’est pas étrangère à un rédacteur-en-chef, elle est aussi au centre du travail du référenceur, du Community Manager, du concepteur …. (Stratégie de contenu ou Content marketing).

Le contenu de qualité n’est pas réservé à l’approche journalistique mais le travail rédactionnel, aussi pertinent soit-il, va répondre à deux prismes différents (mais pas forcément opposés) :

  • Le rédacteur indépendant aide à trouver des clients (Le contenu des prestations ou des produits de ce client inspirera le rédacteur de l’article sur Amazon évoqué ci-dessus. La production de contenus ne se mesure pas forcément aux nombres de vente générée mais la qualité de la rédaction doit aussi participer à l’image de marque et à la notoriété du client). L’approche n’est pas forcément objective ….Elle peut l’être néanmoins et cela peut aussi faire partie de la qualité de rédacteur.
  • Avec l’écriture journalistique, l’objectivité s’inscrit dans l’intention des rédacteurs. L’approche doit être honnête et transparente, et toutes les problématiques soulevées doivent (en théorie) être évoquées. Je dis bien en théorie, car pour se convaincre de la réalité du terrain, il suffit d’analyser comment une information est traitée de la part de deux journaux différents. L’objectivité est parfois bien éloignée (mais je reviendrai sur ce point).

Dans cette différence notable entre journalisme et rédaction SEO, il faut aussi souligner, que les journaux (les vrais comme le Monde ou le Figaro) respectent une ligne éditoriale définie sans toutefois négliger le moteur de recherche et le référencement naturel. La rédaction de contenu doit avant tout être lu, et pour le journal il en va de sa survie économique. Des textes optimisés impliquent les rédacteurs techniques comme les journalistes à se former au contenu SEO pour accroitre la visibilité du site. Produire du contenu, même pour un journaliste, implique de vouloir être en première page de Google notamment pour pouvoir être lu par le plus grand nombre. Les recettes publicitaires du site d’information en dépendent comme pour ce qui concerne la presse écrite. Cet éditorial de qualité, défendu par les journalistes, est-il alors toujours compatible avec l’objectivité, évoquée ci-dessus.

Mot-clé et requêtes guident la rédaction du texte que ce soit pour satisfaire aux exigences du Marketing de contenu ou pour contenter les exigences de la rédactrice en chef. En cela, les deux professions ne sont pas si éloignées que cela, et il y a encore beaucoup à dire, et je ne manquerai pas de revenir sur le sujet.

 Culture générale, interviews, enquêtes, prise de distance et objectivité, … pour moi toutes ces qualités du journalisme me servent au quotidien dans mon travail de conception – rédaction, et même si je ne peux pas arborer une carte de presse (devenue un sésame obsolète à mes yeux), je continuerai à répondre aux demandes de journalisme web, qui me parviennent de plus en plus fréquemment.

Et pour vous, quelle est la différence entre rédacteur web et journalisme web ? Quelles sont les qualités ou les compétences, que vous souhaiteriez acquérir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.