Ecrire pour le web

Comment écrire pour le web peut vous conduire à écrire tout court ?

Vous vous interrogez pour savoir comment écrire pour le web ou vous cherchez un rédacteur web pour prendre en charge la rédaction de votre contenu. Mais savez-vous qu’écrire sur le web implique aussi d’apprendre à écrire pour les autres supports ? C’est une conviction, qu’Éric Rédaction vous invite aujourd’hui à partager !

Ecrire pour le Web, une activité à renforcer par une curiosité au quotidien

Nous le signalons, dès que nous le pouvons, mais écrire pour le Web nécessite des compétences et des connaissances particulières. Si les candidats au métier de rédacteur Web peuvent aisément se former aux techniques SEO ou encore à l’optimisation des textes, ils doivent avant tout se concentrer sur la force et l’efficience de leur contenu. Mais écrire pour le web ne doit pas constituer la seule activité d’un rédacteur web (ou d’une rédactrice), si ce dernier souhaite acquérir cette efficacité.

Un rédacteur Web doit aussi rester en contact avec le quotidien et la vie réelle. C’est en effet un danger de l’activité, mais écrire pour le web peut éloigner le rédacteur du sens des réalités et des exigences de notre époque.  Tout n’est pas qu’une question de taux de transformation, de nombre de visites ou encore de viralité (du contenu). Certes, le rédacteur Web doit être en mesure de comprendre ces données du monde digital, mais il doit aussi rester dans « l’air du temps ».

Ecrire pour le web
Ecrire ou écrire pour le web ?

Mailing ou e-mailing, de la rédaction web à l’écriture manuscrite

Avant ou après de savoir écrire un e-mailing parfait (et donc efficace), il faudra aussi savoir rédiger un mailing tout aussi efficient et transformateur pour le client du rédacteur web. Le but reste sensiblement le même mais la technique de rédaction change. On n’attire pas les lecteurs d’un courrier marketing comme on séduit les Internautes, parcourant un e-mailing parmi les dizaines qu’ils ont reçus dans la journée.

Le plaisir de la réception n’est en soi pas le même. Vous en doutez, alors pensez au nombre de lettres, que vous recevez chaque jour, et comparez-le au nombre d’e-mails.  Cette surabondance de courriers électroniques, aussi bien rédigés soient-ils, nuit à l’efficacité de la rédaction web. Vous avez beau peser chaque mot, passer des heures à analyser la structuration de votre e-mail marketing  pour que vos lecteurs soient incités au clic, …Le résultat sera souvent décevant (au regard des efforts engagés). Car si vous avez pensé à tout, le lecteur, lui, ne prendra pas le soin de décortiquer votre rédaction SEO mais jugera en deux, trois ou même cinq secondes (si vous avez de la chance) si il déplace tout de suite votre e-mail à la corbeille ou si il le conserve.

A l’inverse, une lettre marketing sera ouverte puis, le plus souvent, posée quelque part, donnant la possibilité à son destinataire ou à sa destinatrice de la reprendre en main dans deux ou trois jours. L’attention n’est pas la même donc, c’est une évidence et l’écriture doit s’adapter à cette différence.

A notre avis, le rédacteur web se doit de savoir écrire pour le web mais aussi pour tout autre support, et ainsi élargir ses compétences. Car méconnaitre les mécanismes marketing traditionnels sera préjudiciable pour celui ou celle, qui vise l’excellence dans la rédaction web.

Pour votre journal d’entreprise comme pour vos courriers commerciaux, exigez alors le même niveau de qualité que pour vos rédactions web. Éric Rédaction peut répondre à chacune de ces demandes, alors renseignez-vous.

Et vous, considérez-vous qu’écrire pour le web est suffisant ou qu’au contraire, vous devez pouvoir afficher la même qualité sur tous les supports de rédaction ?


One Comments

  • Rédaction Web

    novembre 8, 2016

    Très pertinent comme article. Je trouve que la rédaction de contenu web nécessite une certaine capacité de maîtrise des consignes en SEO et le calibrage des mots.

    Reply

Laisser un commentaire