Organisez-vous pour optimiser votre production de contenu !

Production de contenu
Publier régulièrement des textes pertinents, voilà une de vos missions au quotidien, et bien souvent, on oublie cette nécessité pour une production de contenu de qualité. Mais la veille documentaire doit être pensée et organisée, alors comment faire au quotidien ?

Webmaster, rédacteur web indépendant, consultant SEO, même objectif ?

 

Que vous soyez e-commerçant ou rédacteur web indépendant, la production de contenu reste une de vos priorités au quotidien. Ne nous attardons pas sur les fiches produit, que vous rédigerez pour accroitre votre taux de conversion, et en la matière le Content Marketing n’est qu’un des critères de cette recherche. En revanche, l’animation de vos réseaux sociaux et la gestion de votre blog ou de votre site doivent être régulières et pertinentes. Cela devient vite une tâche chronophage, tant les sujets se multiplient. Quel que soit le domaine d’activité, mettez en place quelques alertes actualité (une simple alerte sur Google Actualité pourra suffire pour commencer) et vous vous constituerez, en quelques semaines, un vivier de sujets à aborder. Passez quelques dizaines de minutes chaque jour sur les réseaux sociaux, et vous ne manquerez pas les dernières tendances qui s’annoncent. Tout cela peut apparaître simple et pourtant. La veille documentaire représente une nécessité, qui doit s’organiser.

Lutter contre la procrastination, une obligation quotidienne pour le Content Management

Par expérience, nous savons que beaucoup ont conscience de cette nécessité de veille documentaire mais qu’ils la négligent. Il ne suffit pas d’enregistrer les articles trouvés sur la Toile à lire quand vous aurez le temps, à survoler les réseaux sociaux sans véritablement s’y engager (un like ou un « entièrement d’accord avec vous » ne peut pas être considéré comme un véritable engagement) …  La veille documentaire nécessite de consacrer du temps à la lecture approfondie des dossiers et autres articles SEO, que vous aurez trouvés. Ce sera le meilleur moyen de découvrir de nouvelles pistes à explorer mais aussi des autres approches que la vôtre, ce qui, finalement, enrichira vos rédaction web. Cette curation de contenu ne peut pas s’improviser mais au contraire être l’objet d’une réflexion.

Concrètement, passez 15-20 minutes tous les 2 ou 3 jours (il n’existe pas de conseils parfaits) et organisez vos idées. Les nouvelles pistes, que vous avez repérées ou qui vous sont apparues suite à la lecture d’un dossier, doivent être enregistrées et répertoriées. Il vous faut déjà anticiper et savoir dans quelle rubrique, vous allez la publier sur votre blog ou comment vous allez l’aborder pour échanger avec vos prospects sur vos réseaux sociaux.

L’organisation et la méthode, deus piliers incontournables de la production de contenu

Là encore, il ne s’agit surtout pas de créer d’interminables listes, dont la simple vue vous découragera. Chaque piste doit être annotée avec si possible le mot clé principal, la rubrique dans laquelle vous allez publier, la date prévisible de publication, l’objectif du contenu que vous allez produire….

La production de contenu ne repose pas seulement sur cette veille documentaire mais sur une organisation carrée. Vous pourrez vous servir d’outils gratuits disponibles sur la Toile, mais nous vous conseillons de le créer en utilisant Excel ou votre tableur quotidien. Quelques colonnes, des couleurs, … trouvez l’organisation qui vous convient. Mais même sur la Toile, un rédacteur web indépendant doit garder en tête la sagesse populaire : Les paroles s’envolent, les écrits restent. Alors organisez-vous mais ne négligez surtout pas cette veille documentaire.

 

Et vous, comment vous organisez-vous pour réaliser cette veille documentaire ? Avez-vous créé votre propre système ou pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *