Pourquoi et comment rédiger un communiqué de presse ?

 

Pour faire parler de son entreprise ou du lancement de son e-commerce, les réseaux sociaux et plus généralement la Toile offrent d’innombrables opportunités pour le rédacteur web. Ce dernier peut s’engager dans la création et l’animation d’une communauté pour rendre ces efforts viraux et leur faire gagner en efficacité. Mais il n’empêche, que se tourner vers la presse constitue, hier comme aujourd’hui, un acte fort qui fonctionne toujours. Une étude de 2016 souligne même que les journalistes continuent de considérer le dossier de presse ou le communiqué de presse comme la solution la plus efficace pour être en relation avec les acteurs de l’économie. Il serait donc dommage pour vous de ne pas profiter des avantages de cette rédaction d’un communiqué de presse.

Et en la matière, l’email reste le canal préféré des journalistes (67 %) loin et même très loin devant le téléphone (40 %) ou la rencontre réelle (17 %).

 

Comment bien rédiger un communiqué de presse ?

En tant que rédacteur web indépendant, nous avons appris à rédiger les communiqués de presse et nous vous donnons des conseils pratiques et efficaces. Il faut dans un premier temps identifier les raisons qui vous poussent à rédiger ce communiqué de presse :

  • Souhaitez-vous lancer un nouveau produit, une nouvelle collection, … ?
  • Désirez-vous rédiger un communiqué de presse pour annoncer une offre commerciale ?
  • Ambitionnez-vous de recruter de nouveaux abonnés à votre newsletter ?
  • ….

Cette définition des objectifs de la rédaction du communiqué de presse doit également vous conduire à privilégier un certain type de presse : presse écrite traditionnelle, les médias 2.0, la radio, …

Une fois cette première étape franchie, vous allez devoir intéresser le journaliste. Pour cela, gardez toujours en mémoire, que vous n’écrivez pas votre communiqué de presse pour le journaliste mais pour que ce dernier puisse apporter une information qui intéresse ses lecteurs. Il faut donc adopter un angle original, et qui suscite l’intérêt et la passion.

L’art de la rédaction web pour enrichir pour communiqué de presse

Vous avez donc tous les éléments, et il ne vous reste plus qu’à le rédiger. Il ne vous reste donc plus qu’à respecter les grandes règles organisant ce communiqué de presse. Votre texte doit être structuré avec les principaux éléments en début de texte (les 5 questions principales doivent figurer dans votre chapeau) …N’oubliez pas les éléments visuels permettant d’identifier votre entreprise (logo, adresse, …)

Le communiqué de presse doit non seulement informer les journalistes de votre nouvelle collection ou de l’événement que vous organisez. Mais il doit pouvoir aussi être repris pour alimenter une chronique, un article, ou une brève tant sur un site Internet que dans un magazine papier. Nous vous conseillons ainsi de toujours prévoir un ou deux encadrés, avec des informations insolites, des chiffres officiels ou des données essentielles, afin de souligner à vos destinataires comment ils peuvent, à leur tour, passionner leurs lecteurs.

Et vous, avez-vous déjà essayé de rédiger un communiqué de presse ? Quel a été le résultat de ce test ?

Gardez la motivation quand on est rédacteur web freelance !

 

Comme tout professionnel indépendant, le rédacteur web doit aussi penser à son bien-être et à sa motivation. L’oublier, et voilà la dépression ou le coup de mou qui guette, alors comment faire pour rester au top quand on passe ses journées seul derrière un écran ?

La motivation, la clé pour exceller dans la rédaction web et ailleurs !

Comme tout free-lance, le rédacteur web doit s’efforcer de garantir une qualité de travail sur le moyen et long terme. On ne demande pas à un spécialiste SEO de livrer un texte parfait, puis de se laisser aller et ainsi livrer des textes de qualité moindre. Comme pour toute la chaine de production de contenu, le rédacteur web se doit de s’inscrire dans cette stratégie marketing élaborée au fil du temps par ses clients. Mais avouons-le, travailler seul toute la journée derrière un écran n’est pas la solution recommandée pour booster son optimisme et sa motivation. Alors comment faire pour conserver ces ambitions intactes et ne plus déprimer devant son écran blanc, la forme moderne du syndrome de la page blanche …

S’inspirer de l’air du temps et se confronter aux autres, une source inépuisable de motivation

En la matière, il n’existe pas de règle unique applicable pour tout un chacun. Une rédactrice Web se reboostera en regardant sa série préférée sur Netflix, alors qu’un autre rédacteur web gagnera en confiance après un jogging de 30 minutes. Cependant, n’oubliez pas les règles de base si vous avez décidé d’embrasser cette carrière de rédacteur web freelance.

Aérez-vous au sens large ! Sortez dehors, rencontrez du monde et échangez. Le danger de la solitude guette, et la confrontation d’idées, même sur des sujets du quotidien, vous permet d’élargir votre champ de vision. Ne cherchez pas à vous isoler quand vous sortez, mais privilégiez au contraire les rencontres inopportunes et laissez-vous du temps. N’êtes-vous déjà pas assez stressé par ce texte à optimiser, que vous devez rendre avant ce soir, pour ne pas vous fixer de limites en ce qui concerne vos sorties.

La motivation un graal pour le Rédacteur web
La motivation un graal pour le Rédacteur web

Free-lance, vive l’indépendance ! Attention, le professionnel du web indépendant doit s’encadrer

En revanche, si vous devez vous autoriser des plages horaires de décompression , vous devez aussi vous imposer des plages de travail. Devenir rédacteur web indépendant ne signifie pas travailler en pyjama toute la journée derrière son ordinateur. Préparez-vous comme si vous partiez au bureau si vous travaillez chez vous. Des horaires fixes à respecter (avec une certaine liberté dans les modalités d’application, je vous l’accorde) mais une organisation carrée. Le free-lance ne doit pas devenir l’expert de la procrastination mais bien un spécialiste aguerri de l’organisation. Des règles simples et vous voilà donc remotivés pour une journée de travail. Nous reviendrons sur ce sujet, qui est tout sauf anecdotique. En attendant, n’hésitez pas à nous faire connaître vos propres conseils en la matière (eric.redaction@gmail.com)

Et vous, comment faites-vous pour garder la pêche toute la journée ? des astuces à partager, des conseils à donner ou des questions à poser ?

Organisez-vous pour optimiser votre production de contenu !

Publier régulièrement des textes pertinents, voilà une de vos missions au quotidien, et bien souvent, on oublie cette nécessité pour une production de contenu de qualité. Mais la veille documentaire doit être pensée et organisée, alors comment faire au quotidien ?

Webmaster, rédacteur web indépendant, consultant SEO, même objectif ?

 

Que vous soyez e-commerçant ou rédacteur web indépendant, la production de contenu reste une de vos priorités au quotidien. Ne nous attardons pas sur les fiches produit, que vous rédigerez pour accroitre votre taux de conversion, et en la matière le Content Marketing n’est qu’un des critères de cette recherche. En revanche, l’animation de vos réseaux sociaux et la gestion de votre blog ou de votre site doivent être régulières et pertinentes. Cela devient vite une tâche chronophage, tant les sujets se multiplient. Quel que soit le domaine d’activité, mettez en place quelques alertes actualité (une simple alerte sur Google Actualité pourra suffire pour commencer) et vous vous constituerez, en quelques semaines, un vivier de sujets à aborder. Passez quelques dizaines de minutes chaque jour sur les réseaux sociaux, et vous ne manquerez pas les dernières tendances qui s’annoncent. Tout cela peut apparaître simple et pourtant. La veille documentaire représente une nécessité, qui doit s’organiser.

Lutter contre la procrastination, une obligation quotidienne pour le Content Management

Par expérience, nous savons que beaucoup ont conscience de cette nécessité de veille documentaire mais qu’ils la négligent. Il ne suffit pas d’enregistrer les articles trouvés sur la Toile à lire quand vous aurez le temps, à survoler les réseaux sociaux sans véritablement s’y engager (un like ou un « entièrement d’accord avec vous » ne peut pas être considéré comme un véritable engagement) …  La veille documentaire nécessite de consacrer du temps à la lecture approfondie des dossiers et autres articles SEO, que vous aurez trouvés. Ce sera le meilleur moyen de découvrir de nouvelles pistes à explorer mais aussi des autres approches que la vôtre, ce qui, finalement, enrichira vos rédaction web. Cette curation de contenu ne peut pas s’improviser mais au contraire être l’objet d’une réflexion.

Concrètement, passez 15-20 minutes tous les 2 ou 3 jours (il n’existe pas de conseils parfaits) et organisez vos idées. Les nouvelles pistes, que vous avez repérées ou qui vous sont apparues suite à la lecture d’un dossier, doivent être enregistrées et répertoriées. Il vous faut déjà anticiper et savoir dans quelle rubrique, vous allez la publier sur votre blog ou comment vous allez l’aborder pour échanger avec vos prospects sur vos réseaux sociaux.

L’organisation et la méthode, deus piliers incontournables de la production de contenu

Là encore, il ne s’agit surtout pas de créer d’interminables listes, dont la simple vue vous découragera. Chaque piste doit être annotée avec si possible le mot clé principal, la rubrique dans laquelle vous allez publier, la date prévisible de publication, l’objectif du contenu que vous allez produire….

La production de contenu ne repose pas seulement sur cette veille documentaire mais sur une organisation carrée. Vous pourrez vous servir d’outils gratuits disponibles sur la Toile, mais nous vous conseillons de le créer en utilisant Excel ou votre tableur quotidien. Quelques colonnes, des couleurs, … trouvez l’organisation qui vous convient. Mais même sur la Toile, un rédacteur web indépendant doit garder en tête la sagesse populaire : Les paroles s’envolent, les écrits restent. Alors organisez-vous mais ne négligez surtout pas cette veille documentaire.

 

Et vous, comment vous organisez-vous pour réaliser cette veille documentaire ? Avez-vous créé votre propre système ou pas ?

Comment optimiser son efficacité en matière de lead nurturing ?

Parmi les termes de marketing, celle de lead nurturing fait partie de celles, que la grande majorité des entrepreneurs ignorent le plus. Et pourtant, accompagner ses prospects est essentiel à votre développement, et votre rédacteur web peut vous aider à concrétiser ces stratégies.

 

Le lead nurturing, un aspect marketing pour votre stratégie digitale

 

« Elevage de prospects », on retrouve parfois cette traduction pour faire comprendre le lead nurturing à un néophyte. Pour essayer d’être plus clair, le lead nurturing regroupe toutes les actions et outils, qui permettent de faire murir un prospect pour l’amener à le « transformer ». Cela suppose donc :

  • Vous connaissez déjà votre prospect (même s’il reste à renforcer cette connaissance)
  • Votre prospect n’est pas encore devenu client (et les raisons peuvent être nombreuses)

Il n’appartient pas à votre rédacteur web de vous lister tous les outils pouvant servir au lead nurturing, mais vous comprenez le principe : tout ce qui peut amener votre prospect à se décider relève de cette technique marketing. On parle aussi de lead management (gestion des leads) , dont le lead nurturing ne serait qu’un aspect.

Quand le rédacteur web doit aussi connaitre le lead nurturing !

 

Eric Rédaction peut vous proposer de rédiger vos emails marketing, vos livres blancs, vos newsletters, …. Autant de contenus web qui appartiennent à ce lead nurturing. L’écriture SEO de ces documents n’est pas spécifique en soi, à l’exception que le rédacteur web freelance connait déjà ses lecteurs. On ne lui parle plus de manière anonyme, puisqu’on l’a identifié. Si vous ne personnalisez pas votre message, vous retombez dans une prospection plus classique, au risque de lasser vos destinataires.

Si un prospect est dans votre base, il a donné son accord et connait donc déjà votre marque, vos produits, … Si à chaque nouveau message, vous recommencez le même discours, vous risquez de l’ennuyer et donc de le perdre. Une stratégie de lead nurturing mal préparée ou mal réalisée peut donc être contreproductive, en faisant fuir vos prospects.

 

Le lead Nurturing et ses attraits aux yeux des décideurs et des influenceurs

 

Une récente étude d’Ascend2 réalisée auprès de 200 influenceurs revient sur les techniques de lead nurturing les plus efficaces :

 

  • L’email marketing (47 %)
  • Les réseaux sociaux (40 %)
  • La personnalisation sur le web (40 %)

La même étude a cherché à comprendre les objectifs d’une stratégie de lead nurturing, et là encore les résultats ne sont pas surprenants :

  • Réaliser de nouvelles ventes (55 %)
  • Accroitre l’identité de marque (35 %)
  • Réduire la durée du cycle de vente (30 %)
  • Optimiser la segmentation de la base de prospection (29 %)

 

 

Il appartient donc à votre rédacteur web indépendant ou à votre collaborateur chargé de la production de contenu de s’attacher à bien connaître vos prospects (ne pas le lasser) et vos objectifs (pour atteindre son but autant le connaître). En cela, le rédacteur web peut vous aider à gagner en efficacité pour au final, développer votre business. Contactez Eric Rédaction (eric.redaction@gmail.com) et définissons ensemble votre stratégie de lead nurturing.

Et vous, le lead nurturing, vous en faites (même sans le savoir) mais comment vous y prenez-vous ?

Le rédacteur web, un véritable couteau suisse pour ses clients !

 

Ecrire n’est déjà pas si facile que certains peuvent le croire, mais le rédacteur web doit en outre afficher bien d’autres compétences. Contrairement au rédacteur web salarié, le free lance doit en effet pouvoir contenter les attentes de ses clients.

Le rédacteur web indépendant, une prise directe avec les attentes des webmasters

Nous avons vu, que la formation pour devenir rédacteur web pouvait prendre plusieurs formes. Autodidacte ou surdiplômé, le rédacteur web indépendant va alors devoir se confronter aux exigences de ses clients.

La relation directe avec les clients implique alors bien d’autres taches. Au fil des semaines, des liens de confiance se nouent entre le rédacteur web et son client (en tout cas, Eric Rédaction ne pourrait pas agir autrement) et de multiples « petites demandes » peuvent alors venir perturber le travail d’écriture en lui-même. Deux petits exemples, qui vous feront mieux comprendre ce que nous voulons dire.

Le rédacteur web, un couteau suisse du digital

 

Il y a quelques semaines, un de nos clients nous appellent catastrophés. A l’étranger, ce client était dans l’impossibilité d’envoyer la newsletter mensuelle, que nous lui rédigeons tous les mois. Depuis deux ans, cette newsletter n’avait jamais connu de retard, et le client était bloqué à l’étranger avec l’impossibilité de se connecter.

Nous avons donc accepté de mettre en forme la newsletter. Cela peut vous apparaitre comma anodin, mais non habitué à ce programme, nous avons passé une bonne partie de la nuit pour être au top. Finalement la newsletter est partie dans les temps, et à ce jour, aucun des 7.000 destinataires ne s’est rendu compte du stress généré.

Vous souhaitez être informé et vous former pour devenir rédacteur web ?

 

Nous ne sommes pas un spécialiste de ces mises en page et pourtant, nous avons du apprendre pour dépanner notre client. Lorsque quelques jours plus tard, notre client nous a demandé la facture de cette prestation, nous avons décidé de ne rien lui facturer. Attention, nous ne travaillons pas pour la gloire, mais cette expérience nous a permis d’acquérir une expérience supplémentaire et d’élargir notre champ de compétences. Et surtout, nous n’avions aucune idée du montant à facturer pour ce type de prestations. Ancien client d’Éric Rédaction, il nous a depuis remercié d’une autre manière et nous l’en remercions ici (il se reconnaitra).

Répondre aux attentes de ses clients pour un rédacteur web, c’est non seulement le satisfaire (et donc le fidéliser) mais aussi étoffer son offre de prestations, en couvrant, au fil du temps, toutes les demandes possibles.

Quand le rédacteur SEO doit de transformer en technicien du web

Le second exemple est encore plus parlant. Nous avons accepté d’accompagner une jeune créatrice d’entreprise dans la création de son site. Nous avons travaillé avec elle pour la définition de sa charte éditoriale, avons rédigé les textes, les avons mis en ligne, …. Cette cliente souhaitait que son site soit à l’image de ses flyers, et c’est facile à comprendre. Elle devait donc réussir à reproduire la couleur exacte de son flyer sur son site Internet, et elle ne s’en sortait pas. Parce qu’elle avait décidé de privilégier la rédaction, elle ne disposait plus du budget nécessaire pour faire appel à un graphiste ou à un spécialiste en la matière. Aussi, Eric Rédaction s’est démené et a étudié la question.

Nous avons compris comment il fallait procéder après plusieurs recherches et nous avons réussi à trouver la solution. Mais cela nous a pris une heure ou une heure et demie. Un connaisseur ou un webdesigner aurait fait le même travail en quelques minutes et nous pourrions le refaire en quelques dizaines de minutes désormais, mais quand même.

Cela prouve bien, que le rédacteur web doit aussi faire face à bien des impondérables. Et à chaque problème, nous nous efforçons de bien comprendre les tâches additionnelles que nous effectuons afin de ne plus perdre de temps si le cas devait se représenter. Le rédacteur web doit bien être un couteau suisse pour son client.

 

En tant que rédacteur web, que faites-vous en plus de l’écriture SEO pour vos clients ? En tant que webmaster ou qu’e-commerçant, qu’attendez-vous de votre rédacteur web en plus de son travail d’écriture ?  

Comment devenir rédacteur web ? Formation ou auto apprentissage ?

 

Le métier de rédacteur web n’est pas une activité, que l’on accomplit comme ça, sans rien apprendre et sans rien savoir. C’est une véritable profession, à laquelle il faut se former. Seule cette formation pourra permettre de comprendre comment devenir rédacteur web et de se démarquer de ses concurrents en réussissant à répondre aux attentes de ses clients.  

La rédaction web et les techniques du SEO, un apprentissage nécessaire

 

Il suffit de rechercher sur Google ou sur un autre moteur de recherche pour comprendre que désormais, il existe de nombreuses formations pour devenir rédacteur web. La question réside alors dans le choix de ces formations, car si certaines peuvent être plus que bénéfiques d’autres représentent au mieux une perte de temps et au pire, …

Mais qu’entend-on par formation pour devenir rédacteur web ?

La première des qualités d’un rédacteur web (on devrait plutôt parler de compétences) reste l’orthographe et la grammaire, que vous devez maitriser sur le bout des doigts.  Le style plus commercial (pour les fiches produit) ou plus convivial (pour un blog inbound marketing), tout cela peut s’apprendre au fil du temps.

En revanche, ces formations reviendront nécessairement sur les spécificités de la rédaction SEO. Quels sont les mots clés ? Comment fait-on pour rechercher les mots clés efficaces ? Qu’est-ce que la longue traine ? Où doit-on placer les mots clés ? ….

Vous apprendrez donc les bases du SEO, en passant par toutes ces étapes mais aussi par bien d’autres : la rédaction des balises image, la rédaction des titres et sous-titres,  la rédaction des balises titres, ….

Vous souhaitez être informé et vous former pour devenir rédacteur web ?

Cela passe-t-il nécessairement par une formation (souvent très couteuse) et n’est-il pas possible de devenir un rédacteur web autodidacte en puisant l’information là où elle se trouve. Nous pensons que c’est encore possible, si vous faites preuve de rigueur, de persévérance, d’organisation et de persévérance.

Devenir rédacteur web indépendant, un prestataire à l’écoute de ses clients

 

Précisons ici, que vous pouvez devenir un excellent rédacteur web sans suivre l’une de ces formations, et qu’à l’inverse, un étudiant, ayant suivi deux ou trois formations, pourra se révéler un rédacteur web moyen. C’est aussi dans le feeling. Mais, revenons donc à nos moutons.

Ces connaissances acquises, vous savez que vous devez alors vous former au quotidien pour rester à la pointe des innovations en la matière (Lorsque j’ai commencé la rédaction web, on n’attendait pas d’un rédacteur web, qu’il se montre fin mais qu’il place ces fichus mots clés. La suroptimisation était la règle. Aujourd’hui, les moteurs de recherche se sont affinés et les rédacteurs également…et nous ne parlons pas de silhouette, bien évidemment, car rester scotché derrière un écran pendant des jours et des jours n‘aide pas à se sculpter un corps d’Apollon) Bref, un rédacteur web doit rester en veille permanente sur son activité. Pour ne rien perdre de ces nouveautés, l’idéal pourrait alors consister à vous inscrire à la newsletter d’Eric Rédaction. (regardez bien à droite de votre écran, il vous suffit d’entrer votre e-mail).

Mais cela ne suffit pas. Si vous souhaitez devenir rédacteur web indépendant, vous serez donc amenés à répondre aux attentes de vos clients. Il vous faudra alors dépasser le stade de la rédaction. Les clients nous demandent fréquemment de gérer l’intégration des fiches produit ou des articles de blog. Il vous faudra donc vous former à WordPress, Prestashop, …. Certes, ce n’est pas de la rédaction pure, mais vous ne pouvez pas ne pas le faire pour vos clients (ensuite cette prestation sera bien évidemment à inclure dans votre facturation).

 

Et vous, qu’entendez-vous par rédaction web ? Avez-vous pris en compte que les attentes de vos clients dépassent souvent cette seule mission d’écriture ?