Comment l’écriture Web peut-elle se mesurer au quotidien ?

Vous êtes nombreux à m’interroger sur les raisons qui me poussent à toujours mettre en avant les champs sémantiques et le choix des mots clés. C’est une question essentielle. Je ne vais pas revenir sur les raisons, qui me poussent à souligner l’importance de ces notions d’un point de vue qualitatif. C’est en travaillant sur ces dernières, que vous pourrez vous imposer comme spécialiste.

Plus pragmatiquement, si vous êtes webmaster ou/et e-commerçant, que regardez-vous en premier chaque matin ? Le nombre de visite, les ventes, le taux de conversion, le taux de rebond….

Le taux de rebond, une interrogation quant à la pertinence de la rédaction

Tous ces critères mesurent notamment la pertinence et la qualité de vos rédactions. En effet, ce sont vos textes (pas uniquement, je vous l’accorde, mais en partie), qui attirent vos prospects et les visiteurs de votre site.

Partons du principe, que vous maitrisez parfaitement les règles S.E.O., que votre stratégie de netlinking est au top, que votre sens de l’organisation et de la curiosité vous permettent d’être attrayant pour le lecteur et pour les moteurs de recherche, bref en un mot partons du principe que vous avez fait appel à Éric Rédaction.

Et pourtant, votre taux de rebond reste désespérément haut. Comme booster ce rebond et inviter le lecteur à visiter les autrs rubriques de votre site ?

La rédaction, un outil mais pas un gadget

Si vos textes sont corrects, vos pages propres, peut-être le problème vient-il d’un mauvais positionnement.

Comme toujours, un exemple vaut bien mieux que 10 pages de texte. Admettons que vous vendiez le meilleur couteau suisse, équipé d’une boussole et d’un baromètre (Si un tel produit existe, je m’en excuse par avance auprès du fabricant).

Unique ce couteau est proposé à un prix défiant toute concurrence. En bon vendeur, vous avez donc rédigé des descriptions de cette boussole si utile pour les adeptes de randonnée et pour ce baromètre qui sera plaisant pour tous les baroudeurs…

L’Internaute cherchant une boussole pour sa prochaine excursion ou le campeur en quête d’un baromètre va arriver sur votre site….pour y découvrir …un couteau suisse. Bonjour le taux de rebond.

A l’inverse, le client recherchant un couteau suisse va arriver sur votre page très bien faite du modèle de base (sur lequel vous ne margez pas pour attirer le chaland). Ce sera alors une vente assurée, mais peut-être pas la bonne.

Dans ce cas précis, la rédaction peut être à l’origine du problème, qu’elle soit trop générale (couteau suisse) ou trop de niche (baromètre). Et pourquoi la rédaction Web ne pourrait pas résoudre le problème à elle seule, par exemple en multipliant les accroches et donc les Landing Page ?

On pourrait s’étendre plus longuement sur le sujet, mais je voulais juste vous souligner que l’efficacité d’une bonne rédaction se mesure aussi au quotidien. Et vous comment feriez-vous, 3 ou x Landing Page ou une description à rallonge ?