Les fautes de pluriel, des fautes à part entière ou des coquilles pardonnées ?

Titre provocateur, je vous l’accorde mais je ne pouvais pas résister. Lorsque vous faites une faute d’orthographe en tant que rédacteur web, vous vous engagez à redoubler de vigilance à l’avenir. Mais lorsque cette faute porte sur un problème d’accord singulier/pluriel, la coquille, la faute d’inattention est souvent évoquée. Et pourtant, une faute reste une faute, non ?

Pluriel ou singulier, une hantise au naturel pour éviter la faute d’orthographe 

 

La règle est si simple en apparence, que nous croyons tous la maitriser. Distinguer le pluriel du singulier relève de l’évidence, alors il suffit d’appliquer les règles orthographiques qui en découlent. Inutile d’être un professionnel de l’écrit, pour comprendre qu’un professionnel du Web prendra un s dès lors qu’il est rejoint par un (ou plusieurs) collègue(s). Jusque-là, tous les lecteurs suivent. En revanche, si je vous demande de m’orthographier : Je ne fais pas de faute. Un (s) ou pas ? Dans l’absolu, bien évidemment qu’il faut considérer le terme comme étant au pluriel. Le collégien espère ainsi ne pas commettre 2, 3 , 5, 10 ou même plus (… 😊) de fautes dans sa dictée. On peut néanmoins le laisser au singulier, en rétorquant qu’il peut s’agir d’une affirmation. Le même collégien est sûr de lui et nous annonce donc son 20/20. Soit, mais il aurait alors été plus judicieux et compréhensible d’écrire : Je n’ai pas fait une faute à ma dictée.

Trouver le singulier ou le pluriel, un jeu addictif pour le rédacteur indépendant

 

J’avoue que jouer avec le pluriel des mots représente pour moi un véritable jeu, et que si je n’ai jamais succombé à Candy Crush Saga, je me laisser entrainer à chaque fois qu’il faut jouer à bien orthographier un mot ou une expression…A chacun ses addictions !

Je vois certains lecteurs derrière leur écran se dire « J’ai compris, quand il y a « de » on met au pluriel » Certainement pas, je ne vous ai jamais expliqué cela. « Je ne porte jamais de sweat-shirt » car même si j’en portais, un seul me suffirait. Quand je vous dis, que pluriel/singulier, c’est une question de logique.

Je ne vais pas lister tous les problèmes, que vous pouvez rencontrer lors de l’écriture d’un texte, mais avant de vous laisser retourner à Candy Crush ou de vous initier au jeu de la langue française, un petit point sur les locutions et expressions. Certaines appellent naturellement le pluriel.

Autant de pose ainsi un problème pour un grand nombre de rédacteurs et d’écrivains. Par définition, il introduit une quantité toujours supérieure à 1. Cela implique donc l’utilisation du pluriel. On peut s’étonner devant autant de prestations proposées par votre rédacteur web indépendant. En revanche, l’écriture ne serait pas aussi plaisante si on n’avait pas ces exceptions, qui nous poussent à réfléchir en permanence à la façon d’écrire. Le singulier peut alors être de mise avec autant de. L’e-commerçant peine à accroitre ses ventes puisqu’il a autant de mal à définir ses cibles. (et non pas autant de maux).

eric-redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

La qualité de la création de contenu menacée dans un avenir proche ?

ven Oct 11 , 2019
Titre provocateur, je vous l’accorde mais je ne pouvais pas résister. Lorsque vous faites une faute d’orthographe en tant que rédacteur web, vous vous engagez à redoubler de vigilance à l’avenir. Mais lorsque cette faute porte sur un problème d’accord singulier/pluriel, la coquille, la faute d’inattention est souvent évoquée. Et […]
Le rédacteur web face au Google First Mobile