Comment comprendre le pluriel des noms composés ?

Le pluriel des noms composés

Les mots simples peuvent poser des problèmes s’agissant de leur pluriel alors les mots séparés par un trait d’union, les noms composés, peuvent vite devenir une hantise pour l’écrivain ou le rédacteur Web. Alors jouons un peu aujourd’hui en nous plongeant dans l’étude de cet aspect du métier de rédacteur Web.

Les règles grammaticales et orthographiques, des contraintes pour le rédacteur Web

 

Tout rédacteur web mais aussi toute rédactrice Web – il faudra un jour revenir sur cette parité qui doit désormais s’afficher partout – se doit de connaître les fondamentaux de la langue française. Je ne vous parlerai pas de l’accord en genre et en nombre, de l’accord des adjectifs (et encore moins de l’accord des objectifs de couleur), des groupes nominaux, de la réforme de l’orthographe, … Aujourd’hui, je veux juste me concentrer sur la forme plurielle des noms composés. Vous savez ces deux mots reliés par ce trait d’union, que certains préfèrent même oublier, et dont le pluriel pose des problèmes jugés insolubles par certaines et certains. Le pluriel des noms et adjectifs pose déjà problème, alors s’agissant des noms composés, on entend tout et son contraire. Et pourtant, bien que la langue française adore poser des règles comme pour le pluriel des noms, je soupçonne les Immortels d’apprécier plus encore de lister les exceptions… 😊. Toujours est-il, que la rédaction Web impose – pas pour toutes et tous apparemment – d’aimer jouer à ces devinettes orthographiques et grammaticales.

Le pluriel des noms composés, une question d’ … orthographe

 

Grammaire et orthographe sont pourtant claires et précises sur le sujet. Le nom composé est constitué, le plus souvent de deux éléments. Il peut s’agir d’un verbe, d’un nom, d’un adjectif, d’un participe passé, d’une préposition, … et les usages de la langue française ne disparaisse pas. La règle générale consiste donc à ne pas accorder les verbes, adverbes et prépositions et à se concentrer sur les noms communs et adjectifs.

Composition du nom composé

Mis au pluriel, cela implique …

Exemple

Exception

Nom – nom

Tous les noms prennent un s

Des choux-fleurs

Des chiens-loups

Quand le second est complément du premier, il n’est pas mis au pluriel :

Des timbres-poste (Des timbres pour la poste)

Des rez-de-chaussée

D’autres exceptions :

Des pot-au-feu,

Des chefs-d’œuvre,

Des années-lumière

Adjectif – Nom

Les deux s’accordent au pluriel

Des coffres-forts

Des plates-bandes

1.       Quand le premier élément se termine par -o, il reste au singulier :

–          Des micro-ondes

–          Des Franco-algériens

2.       Demi reste toujours au singulier :

–          Des demi-journées

–          Des demi-pastèques

3.       Grand peut s’accorder au nombre mais jamais au genre :

–          Des grands-mères ou des grand-mères.

Verbe – Nom

Le verbe reste toujours au singulier et le nom peut être au singulier ou au pluriel selon le sens

Des abat-jour,

Des gratte-ciel,

Des porte-parole,

Des porte-serviettes,

Des sèche-cheveux,

Des tire-bouchons,

On admet désormais que tous les noms prennent la forme plurielle (Des abat-jours, des gratte-ciels, …) même si le sens n’est plus alors respecté. Des porte-paroles continuent en effet à porter la parole d’une entreprise, …

Verbe – Verbe

Les deux sont invariables

Des savoir-vivre,

Des faire-valoir,

Des laissez-passer

 

Adjectif – adjectif

Les deux s’accordent

 sourds-muets,

 roulés-boulés

Si le premier élément se termine par o ou par i, il est invariable :

–            tragi-comédies

–          Franco-américaines

Lorsque le premier adjectif a un rôle adverbial alors il est invariable :

–          Des femmes Court-vêtues

 

Adverbe ou préposition – Nom

Le nom se met au pluriel mais pas l’adverbe ou la préposition

Des en-têtes,

Des à-côtés,

Des arrière-boutiques,

 

Nom – préposition – nom

Seul le premier nom s’accorde au pluriel

Des arcs-en-ciel,

Des nids-de-poule,

 

Exceptions :

–          Des pot-au-feu

–          Des tête-à-tête

 

Vous savez comment le nom-composé prend la marque du pluriel désormais, bien qu’il existe encore bien d’autres spécificités à retenir. Pour rendre à César, …, je tiens à souligner que ce billet s’est largement inspiré d’une référence en la matière : le Projet Voltaire.

 

Et je vous épargne les rectifications orthographiques, que l’Académie Française a adopté au début des années 1990. Une sagefemme (parmi les orthographes de cette profession, celle-ci est désormais acceptée) devient ainsi sages-femmes au pluriel En revanche ce mot composé d’un adjectif (sage) et d’un nom (femme) pose un autre problème, celui de l’accord en genre. En parlant d’un homme, difficile en effet d’imaginer écrire, il est sage-femme. Au masculin singulier, mieux vaut alors s’appuyer sur une autre spécificité de la langue française : sa richesse. L’homme sage-femme (cela pique les yeux je vous l’accorde) devient alors maïeuticien … 🙂

 

Et vous, des exceptions à nous signaler sur ces noms-composés ? Des points à rajouter ?

Les fautes de pluriel, des fautes à part entière ou des coquilles pardonnées ?

Les fautes de pluriel, des fautes d'orthographe ou d'inattention ?

Titre provocateur, je vous l’accorde mais je ne pouvais pas résister. Lorsque vous faites une faute d’orthographe en tant que rédacteur web, vous vous engagez à redoubler de vigilance à l’avenir. Mais lorsque cette faute porte sur un problème d’accord singulier/pluriel, la coquille, la faute d’inattention est souvent évoquée. Et pourtant, une faute reste une faute, non ?

Pluriel ou singulier, une hantise au naturel pour éviter la faute d’orthographe 

 

La règle est si simple en apparence, que nous croyons tous la maitriser. Distinguer le pluriel du singulier relève de l’évidence, alors il suffit d’appliquer les règles orthographiques qui en découlent. Inutile d’être un professionnel de l’écrit, pour comprendre qu’un professionnel du Web prendra un s dès lors qu’il est rejoint par un (ou plusieurs) collègue(s). Jusque-là, tous les lecteurs suivent. En revanche, si je vous demande de m’orthographier : Je ne fais pas de faute. Un (s) ou pas ? Dans l’absolu, bien évidemment qu’il faut considérer le terme comme étant au pluriel. Le collégien espère ainsi ne pas commettre 2, 3 , 5, 10 ou même plus (… 😊) de fautes dans sa dictée. On peut néanmoins le laisser au singulier, en rétorquant qu’il peut s’agir d’une affirmation. Le même collégien est sûr de lui et nous annonce donc son 20/20. Soit, mais il aurait alors été plus judicieux et compréhensible d’écrire : Je n’ai pas fait une faute à ma dictée.

Trouver le singulier ou le pluriel, un jeu addictif pour le rédacteur indépendant

 

J’avoue que jouer avec le pluriel des mots représente pour moi un véritable jeu, et que si je n’ai jamais succombé à Candy Crush Saga, je me laisser entrainer à chaque fois qu’il faut jouer à bien orthographier un mot ou une expression…A chacun ses addictions !

Je vois certains lecteurs derrière leur écran se dire « J’ai compris, quand il y a « de » on met au pluriel » Certainement pas, je ne vous ai jamais expliqué cela. « Je ne porte jamais de sweat-shirt » car même si j’en portais, un seul me suffirait. Quand je vous dis, que pluriel/singulier, c’est une question de logique.

Je ne vais pas lister tous les problèmes, que vous pouvez rencontrer lors de l’écriture d’un texte, mais avant de vous laisser retourner à Candy Crush ou de vous initier au jeu de la langue française, un petit point sur les locutions et expressions. Certaines appellent naturellement le pluriel.

Autant de pose ainsi un problème pour un grand nombre de rédacteurs et d’écrivains. Par définition, il introduit une quantité toujours supérieure à 1. Cela implique donc l’utilisation du pluriel. On peut s’étonner devant autant de prestations proposées par votre rédacteur web indépendant. En revanche, l’écriture ne serait pas aussi plaisante si on n’avait pas ces exceptions, qui nous poussent à réfléchir en permanence à la façon d’écrire. Le singulier peut alors être de mise avec autant de. L’e-commerçant peine à accroitre ses ventes puisqu’il a autant de mal à définir ses cibles. (et non pas autant de maux).