Les rédacteurs Web sont morts, vive les ordinateurs !!!

J’ai écrit, à de nombreuses reprises, l’importance de faire appel à un rédacteur Web dans la réalisation de vos projets et de vos ambitions. Je ne vais pas revenir sur les avantages que cela vous apporte, ni sur les bénéfices supplémentaires si vous faites appel à moi  mais je vais évoquer le développement d’une concurrence rude.

La rédaction web, un marché concurrentiel

La rédaction web automatisée
Bientôt votre nouveau partenaire

Certains pensent déjà que je vais condamner les offres low-cost, qui ruinent les efforts de bon nombre de rédacteurs Web. Que nenni ! Je reviendrai sur le sujet dans un de mes prochains propos, mais aujourd’hui il ne s’agit pas de cela.

Je veux vous parler d’une concurrence bien plus féroce encore et surtout déloyale, même si la qualité des uns n’équivaut pas celle des autres. Les lecteurs des revues ou des sites spécialisés en la matière le pressentent déjà, alors que les autres attendent de savoir de quelle concurrence à la rédaction Web, je veux traiter : les Robots.

Nous sommes tous déjà, et ce depuis bien des années, tombé sur des articles rédigés par des machines, pardon des programmes, mais dont le sens était incompréhensible.

Les robots, des acteurs de la rédaction web

Nous changeons d’aire de jeux désormais, car aujourd’hui certains journaux font écrire certains de leur texte par des programmes, dont les algorithmes sont jalousement tenus secrets par leur concepteur. C’est un article du Los Angeles Time, qui a interrogé les journalistes (bien humains ceux –là) du très sérieux journal du Monde, qui m’a aussitôt interpellé.

J’ai donc effectué quelques recherches, et en effet, des programmes sont désormais opérationnels. Je les connaissais dans le domaine du commerce, et j’avoue humblement qu’ils ont progressé de manière considérable en quelques mois. Mais j’ignorais leur capacité à rédiger des articles d’information sérieux et étayé.

Forcément, ces programmes disposent d’une base de données et d’un accès à la connaissance, que le meilleur des rédacteurs web n’atteindra jamais. Question style, les programmeurs ont travaillé avec des linguistes, des éducateurs et des journalistes.

La rédaction web, une action automatisée

Pour le moment, le prix de ces programmes rend leur utilisation encore réservée à de grands groupes. Mais on ne doit pas douter, que la démocratisation de ce genre de prestations est en marche. Qui sait si dans quelques années, un abonnement de quelques euros par mois ne vous donnera pas droit à 10 articles par mois par exemple et sur le sujet que vous souhaitez.

Plus inquiétant pour le rédacteur web que je suis, le fondateur de Narrative Science, Kris Hammond estime que

90 % des informations lues par le grand public seront générées par des ordinateurs d’ici à 2025.

Des sueurs froides en perspective à moins que d’ici là, les rédacteurs Web démontrent la véritable valeur ajoutée de leurs prestations. Et vous vous en pensez quoi ?


7 Comments

  • Anonyme

    juillet 21, 2014

    Mon avis ? Les secrétaires devaient disparaitre avec l’arrivée de l’ordinateur. Pourtant elles sont toujours là ! Donc le Web-rédacteur sera encore là tant que le web existera.

    Reply
    • ericredaction

      juillet 21, 2014

      On partage le même avis ouf on peut donc respirer …merci

      Reply
  • zelectron

    juillet 24, 2014

    ça a commencé il y a un bail par des horoscopes (standards) au kilomètre obtenus grâce à des pièces de 5 francs !

    Reply
    • ericredaction

      juillet 27, 2014

      C’est vrai, c’est dans la nature des choses apparemment…

      Reply
  • zelectron

    juillet 27, 2014

    heureusement qu’il y a des e-ric 🙂 qui programment, écrivent, rédigent, réfléchissent, supputent, s’interrogent …

    Reply
    • ericredaction

      juillet 27, 2014

      Oui en effet, merci de ce message…Non, je ne suis pas une machine je suis un être humain (c’était un petit hommage au Prisonnier, série qui malheureusement n’est pas multi-rediffusée contrairement aux Experts et autres séries policières)

      Reply
  • Pingback:La rédaction Web, acteur de la numérisation du monde | Eric Redaction

Laisser un commentaire