La semaine de l’écriture : la plume plutôt que le SEO ?

La semaine de l'écriture

Sans bruit ni déchainement médiatique, la semaine de l’écriture se termine dans quelques jours. Une mise en lumière de l’écriture manuscrite, qui fascine votre rédacteur Web de Lyon depuis bien des années.

La semaine de l’écriture, une invitation à s’éloigner du SEO ?

N’y voyez aucune malice, mais juste peut-être un brin d’ironie ou de provocation ! Comme les rédacteurs Web, les experts du référencement naturel, les Webdesigners et tous les autres freelances du Web, vous pensez exceller pour tout ce qui touche l’écriture SEO. Mais êtes-vous certain de maitriser l’écriture tout court. L’écriture manuscrite qu’il convient de ne pas confondre avec la rédaction Web… Et saviez-vous que depuis ce lundi 3 octobre, nous célébrons la Semaine de l’écriture. Créée en 2016 et soutenue par le ministère de la culture, cette semaine de l’écriture constitue une invitation à se réapproprier nos stylos à plume, que nous avons abandonnés depuis bien trop longtemps. Je vous laisse découvrir l’historique, le sens et la portée de cette manifestation, que je soutiens inconditionnellement, directement sur le site officiel (On n’est jamais mieux servi que par soi-même dit la sagesse populaire, alors soit … 😊)

Pourquoi l’écriture manuscrite peut intéresser un rédacteur Web ?

Bien avant de me former à la recherche des mots-clés, à comprendre le sens de la longue traîne, à comprendre l’importance du maillage interne et des Backlinks, à différencier les multiples stratégies de contenu (Inbound Marketing, Brand Content, Copywriting, …), j’étais déjà passionné d’écriture manuscrite. Les lecteurs et lectrices de ce blog, qui fait généralement la part belle à la rédaction Web, connaissent déjà cette passion ancienne. Souvenez-vous quand je partais à la rencontre d’Anne, rééducatrice en écriture ! C’était déjà du geste que je parlais plus que du fond. On retrouve aujourd’hui encore, lorsque l’on pense aux algorithmes et aux moteurs de recherche, cette distinction originelle opposant le fond et la forme. Mais là, avec une plume l’enjeu est tout autre selon moi. Donc assurément non, l’écriture manuscrite ne concerne pas directement chaque rédactrice Web indépendante, chaque rédacteur Web freelance. En revanche, elle me passionne et me nourrit depuis bien des années.

Écrire pour le Web a-t-il supplanté l’écriture manuscrite ? 

Même si le constat m’attriste et me désole, la réponse est affirmative. Lisez la presse et les nombreux articles publiés cette semaine (semaine de l’écriture oblige) sur le sujet. Des études (pas suffisantes, je vous l’accorde) soulignent pourtant les bénéfices du geste d’écriture sur la mémorisation des jeunes enfants. Nous-mêmes adultes, nous nous laissons entraîner par la facilité des traitements de texte, par la rapidité promise par le clavier, l’aide du correcteur orthographique, … Ce n’est pas la rédaction Web, qui met à mort l’écriture manuscrite, mais bien l’évolution des habitudes et de la société, à laquelle les rédactrices et rédacteurs Web ne font que répondre. Écrire au stylo à plume sera-t-il bientôt exposé dans les musées ? Optimiste par nature (et aujourd’hui, cela devient extrêmement difficile de garder cet élan positif), je vous quand même des signes d’espoir. En 2013, une quinzaine d’États américains a supprimé l’enseignement de l’écriture manuscrite au profit de l’apprentissage du clavier. Quelques années plus tard, cette suppression était levée … Alors, un espoir existe toujours et il faut s’y raccrocher.

Et vous, écrivez-vous à la main de manière régulière ? Pourquoi ? Quelles sont les principales différences selon vous entre cette rédaction SEO et cette écriture manuscrite ?

Comment bien écrire une lettre d’amour ou un article SEO ?

lettres majuscules et minuscules

Bien écrire pour le référencement naturel ne ressemble en rien à l’écriture d’une déclaration d’amour. Alors en s’interrogeant sur « Comment bien écrire ? », on sait dès le départ que la question est ardue et complexe, et qu’elle nécessitera de multiples réponses.

Comment bien écrire ? Une question pour répondre à de multiples attentes

 

Voilà une question, qui ne concerne pas uniquement la rédactrice ou le rédacteur Web mais que vous pouvez tous vous poser. Savoir bien écrire renvoie à de multiples questionnements, et en tant que rédacteur Web freelance de Lyon, je n’entends pas répondre à chacun d’entre-eux :

  • Parle-t-on du geste d’écriture quand elle est manuscrite ? L’apprentissage des lettres, les exercices de graphisme, …
  • Cherche-t-on à vouloir une belle écriture? De quelle écriture manuscrite parle-t-on ? L’écriture cursive, nous renvoyant à ce lent et difficile apprentissage de l’écriture, ou doit-on se concentrer sur le tracé des lettres et la tenue du stylo ou du crayon, … Calligraphie ou lettres cursives, écrire manuellement ne doit-il pas viser à minima à écrire lisiblement ?
  • Se concentre-ton sur le traitement de texte, avec le clavier prenant alors toute son importance ? Qu’est-ce que bien écrire quand on doit rédiger un article ? Respecter la Langue Française et savoir écrire dans faire de fautes de grammaire et de fautes d’orthographe ? Être capable de faire passer un message ? Ou respecter les règles définissant le contenu SEO ?

 

 De l’écriture des lettres à l’écriture pour renforcer une stratégie de contenu 

 

Travailler l’écriture concerne donc autant les multiples écritures manuscrites que cette écriture numérique, qui nous est chère. Je ne m’étendrai pas ici sur le marketing de contenu, les mots-clés, …qui font partie des bases pour bien écrire pour votre site Internet. Je l’évoque assez souvent, au gré de mes interventions.

Délaissons donc l’optimisation SEO et cette ambition d’écrire pour le Web pour nous concentrer sur ces lignes d’écriture, qui composent ici une déclaration d’amour, ici une lettre de motivation, ici une lettre administrative, …. Ce contenu rédactionnel est tout aussi important, et pourtant, vous pouvez ressentir des difficultés à vous l’approprier. Devez-vous vous concentrer sur la graphie et sur votre belle écriture ? Ou la priorité se retrouve-t-elle du côté du respect de la Langue Française ? A moins, que toute votre attention soit concentrée sur le contenu ? ….

Toutes les réponses sont possibles, mais chacune implique des efforts.

Écrivain public, rédacteur Web ou coach en écriture ? Un expert pour apprendre à bien écrire

 

Apprendre à écrire, écrire sans faute, apprendre comment rédiger un texte structuré (paragraphes, ordonnancement, …) relève d’un effort et d’une ambition. De multiples outils permettent aujourd’hui de répondre à vos attentes. Des ateliers d’écriture aux cours d’orthographe, en passant par Eric Rédaction, un professionnel passionné par l’écrit sous toutes ses formes, …. Vous n’avez que l’embarras du choix, en suivant vos envies …..

Dites-nous vite ce que vous entendez par « bien écrire » ?

Comment bien écrire ? Pour le Web ou pour le Print ?

Comment bien écrire ?

Écriture cursive, cahier d’écriture sans faute d’orthographe, maitrise de l’orthographe française ou utilisation experte d’un correcteur d’orthographe, … le Français écrit soulève de nombreuses problématiques. Bien écrire peut-il se résumer à éviter les fautes d’orthographe, ou à traquer les fautes grammaticales ? Doit-on apprendre à écrire les lettres ou apprendre l’orthographe ? A chacun sa réponse, et Éric Rédaction vous présente ma manière de voir les choses.

Comment écrire ? Une interrogation pour tous les rédacteurs

 

L’apprentissage de l’écriture comme l’apprentissage de la lecture s’effectue généralement à l’école maternelle et élémentaire.  En tant que rédacteur Web, je n’entends pas vous parler de l’apprentissage des lettres ou encore des règles de grammaire. En tant qu’écrivain public, je ne vais pas vous ennuyer en vous faisant écrire sous la dictée pour apprendre à faire un sans-faute et respecter l’orthographe ou à bien comprendre comment écrire une lettre de motivation. En tant que journaliste Web, je ne vous importunerai pas avec les compétences orthographiques ou encore avec les règles typographiques. En tant que biographe personnel, je ne vous noierai pas sous les conseils pour améliorer l’écriture en rêvant d’une écriture fluide. Apprendre à tenir son crayon n’est-il pas similaire pourtant au bon usage du clavier ? Vérifier l’orthographe n’est-il pas essentiel pour écrire des lettres ou pour écrire un livre ? Écrire manuellement (l’écriture manuscrite nous renvoie aux gestes de l’écriture bien au-delà des problèmes d’orthographe) ne diffère pas, dans les grandes finalités, de vouloir apprendre à bien écrire pour le Web.

Fautes de langage, fautes d’orthographe, Fautes d’accord, … comment écrire correctement ?

Oublions l’enseignement de l’écriture comme nous le concevons à l’école. Ne parlons pas plus des cours d’orthographe, qui ont traumatisé certains enfants, ou encore des dictionnaires ou même du Bescherelle pour vérifier la grammaire et la syntaxe. Concentrons-nous sur l’essentiel : qu’est-ce que signifie « savoir bien écrire » ?

Stylo, plume ou clavier, ... qu'est ce "bien écrire" ?
Stylo, plume ou clavier, … qu’est ce « bien écrire » ?

Et là, il nous faut distinguer l’écriture manuelle de celle résultant d’un de nos compagnons du quotidien : le clavier. Les gauchers comme les droitiers le savent bien : une belle écriture (manuelle) repose en bonne partie sur le tracé des lettres (le sens du tracé s’enseigne à l’école bien sûr mais résulte aussi d’une pratique régulière). Savoir former les lettres en majuscules comme en minuscules n’a aucun lien avec la capacité à écrire sans faire de fautes ni même avec la maitrise parfaite des règles de ponctuation, de grammaire ou de celles permettant de choisir entre l’accent aigu et l’accent grave ou encore le circonflexe. Le geste graphique disparait avec le clavier, et le traitement de texte remplace ainsi les cahiers d’écriture. Rédaction Web, écriture scolaire, écriture d’un livre, calligraphie, … tous ces modèles d’écriture reposent sur des compétences et des critères spécifiques. L’orthographe irréprochable peut faire partie de ces derniers, tout comme la présentation peut prendre le dessus. On ne demande pas à un texte d’être sans fautes et encore moins d’être le reflet de l’Académie Française. En revanche, on peut attendre d’une belle écriture, que le texte ne soit pas bourré de fautes d’orthographe (Ce problème d’orthographe dépasse selon-moi le nombre de fautes de français, mais englobe la faute de syntaxe, la conjugaison et l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir (ah le traumatisme du COD et du COI), la ponctuation, ….).

 

Écriture : apprendre à rédiger, une exigence ou un besoin ?

Si on écarte les efforts pour apprendre à écrire et la graphie, le rédacteur « numérique » peut donc se concentrer sur sa capacité à écrire sans faute. Le geste d’écriture n’existant plus, le rédacteur ou la rédactrice peuvent se concentrer sur les difficultés de la Langue Française. (Les « grognons » insisteront aussi sur le choix des polices et le respect des règles de typographie).

 Pour certains, repérer les fautes ou trouver des fautes sera une habitude innée pour lutter contre cette « mauvaise écriture ». Erreurs de grammaire ou erreurs d’orthographe, cela permettra d’apprendre à se corriger, en apprenant ou réapprenant de nouvelles règles ou de nouvelles exceptions. Pour d’autres, le niveau orthographe les empêchera de prendre la plume (ou le clavier) mais pourra les conduire à faire appel à Eric Rédaction, écrivain public et biographe personnel.

    En recherche des prestations d'un écrivain public ?

    Pour d’autres encore, le correcteur orthographique sera suffisant pour éviter de faire des fautes, quand certains préféreront s’engager dans une nouvelle forme de formation pour apprendre l’écriture comme avec le projet Voltaire (Ce projet Voltaire ambitionne de permettre à chacun d’améliorer son orthographe).

    Toujours est-il que vouloir apprendre à écrire un texte bien orthographié représente une exigence individuelle mais aussi une marque de respect pour son ou ses lecteurs. Et c’est en cela que chacune et chacun peut avoir sa propre définition du « savoir bien écrire ».

     

    Et vous, plutôt écriture manuscrite ou recours au clavier et aux multiples correcteurs orthographiques ? Pour vous, l’orthographe, la conjugaison, la grammaire, …, sont-elles essentielles à cette capacité à bien écrire ?