La rédaction web et le taux de rebond

Le Taux de rebond, la mesure de la qualité d’une rédaction web ?

 

Deuxième opus sur le taux de rebond d’Eric Rédaction. Cette mesure de l’attractivité de votre site peut-elle permettre de « noter » la rédaction de celui-ci.  Question délicate, mais qui mérite d’être posée…

 

Rédaction web et taux de rebond, une notation qui ne dit pas son nom

 

Nous avons vu, dans un précédent article, les relations pouvant exister entre rédaction web et taux de rebond. Pour conserver un prospect sur votre site, vous devez lui apporter la réponse qu’il recherche. Si il quitte rapidement votre site, cela peut-être dû à une erreur de votre rédacteur web, qui n’aura pas saisi le sens profond de votre page. Si vous avez choisi de vous positionner sur le « t shirt coton », par exemple, et que votre article  traite du « t shirt coton écologique » en insistant sur le positionnement écologique de vos produits, vous proposez certes un contenu intéressant, vous proposez des mots clés de longue traine, mais malheureusement vous ne répondez pas aux interrogations des internautes, qui cherchaient peut-être comment s’habiller mode avec un t-shirt coton ou ceux qui souhaitaient obtenir des conseils de lavage de ce t-shirt coton. Le lecteur prend conscience que cette rédaction ne lui apportera rie et visitera donc un autre site.

Ecrire pour le web, c’est aussi chercher à captiver le client

La rédaction web et le taux de rebond
Conserver les lecteurs sur votre site ? Une mission du rédacteur web

Il faudra dans ce cas précis, créer plusieurs landing page, chacune s’attachant à répondre à ces diverses interrogations. Sans oublier l’aspect référencement, la rédaction web doit aussi être centrée sur le bénéfice client. Si vos textes ne répondent pas parfaitement à l’interrogation du client, celui-ci ira chercher sa réponse ailleurs (et ne vous méprenez pas, il la trouvera mais ailleurs). Le taux de rebond se dégrade, mais surtout votre transformation suit le mouvement. Si vos lecteurs quittent votre site sans avoir obtenu satisfaction, il est fort peu probable qu’ils reviennent ou qu’ils commandent sur votre site.

Si la rédaction web doit être SEO compatible, elle doit aussi être commerciale (inciter à l’action et donc le plus souvent à l’achat) et être « captivante ». C’est certainement la mission la plus difficile. Non seulement il faut apporter des réponses pratiques au lecteur (le lavage du t-shirt coton c’est 30° C), des astuces faciles à utiliser (pour ne pas abimer ce t-shirt, il faut penser à le retourner au lavage) et des infos pour montrer à votre client que vous êtes un spécialiste et que vous avez compris sa problématique (pas de sèche-linge pour le garder plus longtemps, …) … Il reste à mettre tout cela en forme et c’est ici, que le rédacteur web peut vous apporter une véritable plus-value (vous en doutez, alors osez essayer une fiche produit rédigée par Eric Rédaction)

Le rédacteur web n’est pas le magicien de la Toile  

Ne nous faites pas dire ce que nous n’avons pas écrit. La rédaction web n’est pas à elle seule capable d’accroitre ou de dégrader votre taux de rebond, mais elle y participe. Avec un texte parfait mais un temps de chargement du site de 2 minutes, ne comptez pas soignez votre attractivité. Des Call To Action mal placées desserviront aussi votre taux de rebond, de même que votre politique commerciale voire même votre positionnement.

La rédaction web n’est qu’un des aspects du contenu, mais lorsque vous vous êtes assurés que vos textes sont optimisés sur tous les plans, alors vous pouvez rechercher l’origine de vos contreperformances ailleurs, et ça c’est un plus indéniable.

 

Et vous, quel jugement portez-vous sur vos rédactions et leur incidence sur votre taux de rebond ?


Laisser un commentaire