De la stratégie éditoriale à la stratégie de contenu, un lent processus à bien réfléchir

Je poursuis aujourd’hui la réflexion devant me mener à adopter une nouvelle stratégie de contenu. Après avoir souligné l’importance de bien définir son offre commerciale, il faut désormais réfléchir à comment organiser ces présentations et pourquoi. C’est l’étape ultime avant de passer à l’élaboration d’un calendrier éditorial. 

Quand et comment parler de ses prestations quand on tient un blog ?

Vous vous souvenez, je vous parlais, la semaine passée, des différentes prestations, que je propose à mes clients. Et lorsque je vous expliquais que faute de présentation de ma part, certains pouvaient avoir une idée erronée de mon métier. Je suis le seul fautif, puisque je n’ai pas pris le temps de vous décrire chacune de ces prestations, dont le seul point commun reste l’écriture. J’ai beau vous expliquer depuis des mois, que le calendrier éditorial est essentiel au même titre qu’une ligne éditoriale, je n’avais pas pris le temps de m’y coller me concernant. Je passe des jours, voire des semaines entières, à réfléchir à la stratégie de communication pour mes clients, et je me rassurais en croyant que pour moi-même c’était inné. Vous connaissez le dicton sur les cordonniers, alors pourquoi les rédacteurs web échapperaient à cette règle inspirée de la sagesse populaire. En cette période de rentrée, je m’y suis collé, notamment à travers les différents épisodes de mes cahiers de vacances. Et je vous livre les grandes lignes de ces réflexions, qui, vous le verrez, vont faciliter ma tâche au quotidien lorsqu’il faudra alimenter ce blog. Car, le calendrier éditorial n’est en rien une contrainte mais représente bien un outil assurant l’efficience de votre stratégie de contenu.

Quel est l’objectif de ma stratégie de contenu pour ce blog ?

Si je passe du temps à la gestion de ce blog Inbound Marketing, c’est pour faire connaître mes prestations et donc recruter de nouveaux clients. En revanche, mes objectifs ne peuvent pas se concrétiser par une hausse de xx % ou xx € de mon chiffre d’affaires. En revanche, je peux viser de tripler le nombre de visiteurs afin d’élargir mon auditoire et de doubler le nombre d’abonnés à mon blog.

Ces objectifs, que je garde pour moi (je ne vais pas vous ennuyer avec des données qui n’intéressent que moi), déterminent en revanche la stratégie de contenu que je vais devoir adopter. Et c’est ici, que la réflexion doit s’effectuer (c’est la même chose pour vous, je résume mais le processus est le même quelle que soit votre activité). Quels sont les sujets qui intéressent mes lecteurs ? Et celles et ceux, que je veux attirer ? En répondant à cette question, non seulement vous êtes amenés à peaufiner ces objectifs, mais votre stratégie de contenu se précise. (Je reviendrai en détail sur chacune de ces étapes, mais vous avez déjà les grandes lignes pour construire votre propre calendrier éditorial).

Le stratégie de contenu, la promesse de respecter vos engagements

Parce que vous avez pris du temps à élaborer votre ligne éditoriale, vous devez prendre le même temps et exercer la même rigueur pour la « mettre en œuvre ». La ligne éditoriale vous dit les thématiques que vous devez aborder et comment vous devez le faire (sur un ton d’expert, un ton ironique ou un ton convivial, …) . Il ne vous reste donc plus qu’à mettre en musique vos projets, ce qui vous assure deux (immenses) avantages :

  • Vous êtes assurés de ne pas « tromper » vos lecteurs, puisque votre calendrier éditorial se construit sur la base de votre ligne éditoriale et de vos objectifs
  • Vous gagnez du temps dans votre quotidien, puisque les sujets d’article sont connus à l’avance.
Stratégie de contenu, un lent processus
Stratégie de contenu, un lent processus

Pour être plus concret, je vais vous énumérer les questions que je me suis posées et comment j’ai adopté la ligne et élaboré le calendrier éditorial.

  1. Je veux faire connaître mes prestations, alors pour cela, je décide que je consacrerai deux articles par mois à décrire une et une seule activité. Certaines pourront faire l’objet de deux ou trois billets alors que d’autres se contenteront d’un court article de blog. (2 articles par mois sur les prestations)
  2. Je veux partager ma passion de l’écriture en général et de la rédaction web en particulier. Ce sera donc deux nouvelles rubriques, avec au minimum, un article par mois. (un article pour l’écriture donc et un pour la rédaction web)
  3. Je veux concrétiser un de mes projets, destinés à fédérer d’autres rédacteurs web et plus généralement des free-lances spécialisés dans le web pour pouvoir proposer des prestations globales (un article consacré à la Communauté d’Éric rédaction)
  4. Comme je l’ai exprimé il y a quelques semaines, je veux rédiger une Revue du Web par mois
  5. Parce que c’est un blog professionnel, je me dois aussi d’évoquer mon actualité, mes nouveaux projets, mes coups de gueule et mes coups de cœur, et pour ne pas lasser un article par mois semble suffisant.
  6. Pour démontrer mon expertise et mon expérience, j’ai pris l’habitude de rédiger des études spécifiques ou de me lancer dans des cas pratiques. Entre un et deux billets par mois me semble être une bonne base de départ.

Et voilà, 9 articles mensuels programmés, comme quoi la stratégie éditoriale est presque terminée.

Voilà donc comment se termine la première étape de l’élaboration d’une stratégie éditoriale. Avant de construire concrètement le calendrier éditorial de mon blog (je vous l’expliquerai en détail dans l’article de la semaine prochaine), ce travail sur ma stratégie de contenu a déjà un premier effet bénéfique : la catégorisation de mes prochains articles de blog.

  1. Les prestations d’Éric rédaction
  2. L’écriture
  3. La Rédaction Web
  4. L’actualité d’Éric Rédaction
  5. Revue de Web, revue de Presse
  6. Les dossiers d’Éric Rédaction

 

Me voilà donc avec 6 grandes catégories d’articles et une stratégie déjà bien ébauchée. Comme quoi élaborer sa stratégie de contenu n’est pas aussi difficile que cela pourrait paraître.

Et vous, la stratégie de contenu, vous l’avez élaboré comment ?

Content marketing : le calendrier éditorial, un support de travail et une source d’inspiration !

 

Si une stratégie réussie de Content Marketing vous permettra de parvenir à vos fins, elle nécessite aussi un investissement (matériel, financier, personnel, …) important. Mais cette stratégie de contenu s’avère encore plus bénéfique sur le long terme. En voici un exemple avec le calendrier éditorial.

 

Ligne éditoriale et charte éditoriale, un investissement bénéfique pour votre image de marque

Souvent des webmasters, des e-commerçants mais aussi parfois nos propres clients nous font remarquer que s’ils sont pleinement conscients de l’importance du contenu, ils ne sont pas en mesure, faute de temps et/ou de moyens, d’accomplir toutes les étapes, que nous décrivons ou expliquons chaque semaine. Et pourtant, avant même de rédiger vos articles de blog ou vos fiches produit, vous devez formaliser votre ligne et votre charte éditoriale. Si vous vous refusez à commencer par les bases d’une stratégie de Content Marketing, vous ne pourrez pas en récolter les fruits. En d’autres termes, la ligne et la charte éditoriale sont des prérequis indispensables, dont vous ne pouvez pas vous passer. On ne demande pas à un artisan d’être un bon boulanger sans lui apprendre la recette du pain …il en va de même pour le rédacteur web.

Revenons donc au sujet, qui nous occupe aujourd’hui, à savoir le calendrier éditorial. Nous avons vu la nécessité de tenir ce calendrier à jour et l’importance qu’il pouvait revêtir pour gérer votre production de contenu. Et c’est ici, que vous pourrez (enfin) profiter de votre investissement dans ce travail préparatoire. Car le calendrier éditorial n’est pas qu’un support de travail, il peut devenir aussi une source d’inspiration et même bien plus que cela.

Content Marketing, quand le calendrier éditorial devient une source d’inspiration,  

D’une année sur l’autre, votre calendrier éditorial devra évoluer. Certes vous pourrez utiliser des sujets récurrents sans tomber pourtant dans le piège des marronniers. Il ne s’agit pas, chaque année, de traiter les mêmes sujets avec la même approche, sous peine de lasser vos lecteurs ou même de les irriter. A l’inverse, vous pourrez vous appuyer sur le calendrier éditorial de l’année précédente (ou des années passées).

Tel article a suscité des réactions vous entraînant vers des thématiques inabordées, alors c’est le moment de les réutiliser. Tel sujet a été très partagé sur les réseaux sociaux car vous aviez essayé une autre forme d’accroche, de titre, de messages, …. Alors pourquoi ne pas renouveler l’expérience ?

De la même façon, si vous tenez à jour votre calendrier éditorial, vous identifierez sans peine les sujets ennuyants vos lecteurs ou ne suscitant pas les actions demandées.

Cela implique que votre calendrier éditorial se doit d’être un document de travail. Il ne s’agit pas uniquement de planifier votre stratégie de contenu mais de la suivre et de la faire vivre. C’est grâce à cela, que vous pourrez vous en servir comme une source d’inspiration et un véritable guide de travail. Alors certes, tenir un calendrier éditorial à jour prend du temps et demande une débauche d’énergie, mais cela en vaut la peine sur le long terme, et n’est ce pas ce que l’on demande en choisissant de s’engager dans une stratégie de Content Marketing ?

Et si nous restions en contact, pour faire grandir vos projets !

Et vous, tenez-vous votre calendrier éditorial à jour ? Vous en servez-vous d’une année sur l’autre et si oui de quelle manière ?