La qualité de la création de contenu menacée dans un avenir proche ?

 

La création de contenu est devenue tellement importante aujourd’hui, que les Internautes n’ont plus la capacité de tout « ingérer ». Le Content Shock représente une véritable menace pour les spécialistes du Content Marketing, puisque cette stratégie est appelée à perdre de son attrait.

 

La création de contenu sur la Toile, mais sous quelle forme et à quel rythme ?

 

Faire connaitre son entreprise ou son activité, voilà un objectif partagé par tous les acteurs de la Toile, indépendamment de leur taille ou de leur secteur d’activité. Pour cela, certains décideront de concentrer leurs efforts sur le référencement payant (les spécialistes vous parleront de SEA), alors que d’autres s’enthousiasmeront pour une stratégie de Content Marketing, rendant le rédacteur web indépendant que je suis comme une pièce maitresse de leur stratégie. Je ne vais pas vous proposer un comparatif entre SEO et SEA, mais je me limiterai (aujourd’hui) à insister sur la nécessité de combiner toutes les opportunités et tous les outils.

Cependant, dans cette stratégie de visibilité et de référencement (les deux ne représentent pas la même chose, et il me faudra revenir sur cette problématique), les réseaux sociaux s’imposent comme un support que vous ne pouvez pas ignorer. Vous pensez immédiatement à Facebook ou LinkedIn, mais les réseaux sociaux, comme l’univers du Digital dans son ensemble, ne se limitent pas à ces géants et de nouveaux acteurs, comme Snapchat ou même TikTok, émergent régulièrement. Autant dire, que finalement, vous vous retrouvez un peu perdu, et que vous ne savez plus sur quel support rédiger, à quel rythme, et sous quelle forme proposer votre contenu.

 

La baisse de visibilité, une menace pour la création de contenu ?

Devez-vous consacrer votre site à la vente, et attirer vos nouveaux prospects par votre blog inbound Marketing, ou faut-il plus miser sur les réseaux sociaux ? Ces derniers doivent-ils vous aider à promouvoir vos produits et donc booster vos ventes, ou être utilisés pour « pousser » vos articles de blog et donc renforcer le recrutement de prospects ? … Les réponses vont différer en fonction des spécialistes que vous contactez, mais force est de constater, que tout cela pousse à une boulimie de contenu. Chacun veut créer sa propre infographie, chacun veut pouvoir offrir son livre blanc, tout le monde cherche le buzz avec un bon mot sur Facebook, …. Et cette multiplication de création de contenu a une conséquence évidente et facilement compréhensible par tout un chacun : il devient de plus en plus difficile de se « faire voir », de se « différencier ». A dépenses égales, la création de contenu devient de moins en moins bénéfique (moins de visibilité et la baisse des résultats est inéluctable). On peut évoquer aussi le Content Shock, qui traduit le simple constat que la production de contenu sur la Toile dépasse la capacité d’attention des Internautes. En d’autres termes, on ne peut pas prendre connaissance de tout le contenu, et donc le choix est devenu une évidence. On en revient donc à la baisse de visibilité.

 

Pour pouvoir exister par sa création de contenu, il faut donc accroitre les efforts pour augmenter la qualité de ces contenus. Cela devient donc de plus en plus compliqué et donc de plus en plus cher. La tentation est grande donc de tenter de réduire ces dépenses, et donc la qualité du contenu proposé. Je vous laisse juger de la multiplication des buzz (et des Bad buzz), qui permettent de faire parler à moindre coût, ….C’est une question qui va prendre de l’ampleur dans les mois et les années à venir, et on peut, surtout quand on est engagé dans la création de contenu, s’interroger sur les nouvelles tendances en matière de contenu sur la Toile.

Et vous, quel est votre avis sur la question ? La qualité du contenu est-elle menacée ?

De la stratégie éditoriale à la stratégie de contenu, un lent processus à bien réfléchir

Je poursuis aujourd’hui la réflexion devant me mener à adopter une nouvelle stratégie de contenu. Après avoir souligné l’importance de bien définir son offre commerciale, il faut désormais réfléchir à comment organiser ces présentations et pourquoi. C’est l’étape ultime avant de passer à l’élaboration d’un calendrier éditorial. 

Quand et comment parler de ses prestations quand on tient un blog ?

Vous vous souvenez, je vous parlais, la semaine passée, des différentes prestations, que je propose à mes clients. Et lorsque je vous expliquais que faute de présentation de ma part, certains pouvaient avoir une idée erronée de mon métier. Je suis le seul fautif, puisque je n’ai pas pris le temps de vous décrire chacune de ces prestations, dont le seul point commun reste l’écriture. J’ai beau vous expliquer depuis des mois, que le calendrier éditorial est essentiel au même titre qu’une ligne éditoriale, je n’avais pas pris le temps de m’y coller me concernant. Je passe des jours, voire des semaines entières, à réfléchir à la stratégie de communication pour mes clients, et je me rassurais en croyant que pour moi-même c’était inné. Vous connaissez le dicton sur les cordonniers, alors pourquoi les rédacteurs web échapperaient à cette règle inspirée de la sagesse populaire. En cette période de rentrée, je m’y suis collé, notamment à travers les différents épisodes de mes cahiers de vacances. Et je vous livre les grandes lignes de ces réflexions, qui, vous le verrez, vont faciliter ma tâche au quotidien lorsqu’il faudra alimenter ce blog. Car, le calendrier éditorial n’est en rien une contrainte mais représente bien un outil assurant l’efficience de votre stratégie de contenu.

Quel est l’objectif de ma stratégie de contenu pour ce blog ?

Si je passe du temps à la gestion de ce blog Inbound Marketing, c’est pour faire connaître mes prestations et donc recruter de nouveaux clients. En revanche, mes objectifs ne peuvent pas se concrétiser par une hausse de xx % ou xx € de mon chiffre d’affaires. En revanche, je peux viser de tripler le nombre de visiteurs afin d’élargir mon auditoire et de doubler le nombre d’abonnés à mon blog.

Ces objectifs, que je garde pour moi (je ne vais pas vous ennuyer avec des données qui n’intéressent que moi), déterminent en revanche la stratégie de contenu que je vais devoir adopter. Et c’est ici, que la réflexion doit s’effectuer (c’est la même chose pour vous, je résume mais le processus est le même quelle que soit votre activité). Quels sont les sujets qui intéressent mes lecteurs ? Et celles et ceux, que je veux attirer ? En répondant à cette question, non seulement vous êtes amenés à peaufiner ces objectifs, mais votre stratégie de contenu se précise. (Je reviendrai en détail sur chacune de ces étapes, mais vous avez déjà les grandes lignes pour construire votre propre calendrier éditorial).

Le stratégie de contenu, la promesse de respecter vos engagements

Parce que vous avez pris du temps à élaborer votre ligne éditoriale, vous devez prendre le même temps et exercer la même rigueur pour la « mettre en œuvre ». La ligne éditoriale vous dit les thématiques que vous devez aborder et comment vous devez le faire (sur un ton d’expert, un ton ironique ou un ton convivial, …) . Il ne vous reste donc plus qu’à mettre en musique vos projets, ce qui vous assure deux (immenses) avantages :

  • Vous êtes assurés de ne pas « tromper » vos lecteurs, puisque votre calendrier éditorial se construit sur la base de votre ligne éditoriale et de vos objectifs
  • Vous gagnez du temps dans votre quotidien, puisque les sujets d’article sont connus à l’avance.
Stratégie de contenu, un lent processus
Stratégie de contenu, un lent processus

Pour être plus concret, je vais vous énumérer les questions que je me suis posées et comment j’ai adopté la ligne et élaboré le calendrier éditorial.

  1. Je veux faire connaître mes prestations, alors pour cela, je décide que je consacrerai deux articles par mois à décrire une et une seule activité. Certaines pourront faire l’objet de deux ou trois billets alors que d’autres se contenteront d’un court article de blog. (2 articles par mois sur les prestations)
  2. Je veux partager ma passion de l’écriture en général et de la rédaction web en particulier. Ce sera donc deux nouvelles rubriques, avec au minimum, un article par mois. (un article pour l’écriture donc et un pour la rédaction web)
  3. Je veux concrétiser un de mes projets, destinés à fédérer d’autres rédacteurs web et plus généralement des free-lances spécialisés dans le web pour pouvoir proposer des prestations globales (un article consacré à la Communauté d’Éric rédaction)
  4. Comme je l’ai exprimé il y a quelques semaines, je veux rédiger une Revue du Web par mois
  5. Parce que c’est un blog professionnel, je me dois aussi d’évoquer mon actualité, mes nouveaux projets, mes coups de gueule et mes coups de cœur, et pour ne pas lasser un article par mois semble suffisant.
  6. Pour démontrer mon expertise et mon expérience, j’ai pris l’habitude de rédiger des études spécifiques ou de me lancer dans des cas pratiques. Entre un et deux billets par mois me semble être une bonne base de départ.

Et voilà, 9 articles mensuels programmés, comme quoi la stratégie éditoriale est presque terminée.

Voilà donc comment se termine la première étape de l’élaboration d’une stratégie éditoriale. Avant de construire concrètement le calendrier éditorial de mon blog (je vous l’expliquerai en détail dans l’article de la semaine prochaine), ce travail sur ma stratégie de contenu a déjà un premier effet bénéfique : la catégorisation de mes prochains articles de blog.

  1. Les prestations d’Éric rédaction
  2. L’écriture
  3. La Rédaction Web
  4. L’actualité d’Éric Rédaction
  5. Revue de Web, revue de Presse
  6. Les dossiers d’Éric Rédaction

 

Me voilà donc avec 6 grandes catégories d’articles et une stratégie déjà bien ébauchée. Comme quoi élaborer sa stratégie de contenu n’est pas aussi difficile que cela pourrait paraître.

Et vous, la stratégie de contenu, vous l’avez élaboré comment ?

La stratégie éditoriale, une mise à jour permanente pour une efficacité accrue

 

Se décider pour une stratégie éditoriale implique d’avoir bien analysé vos besoins et vos attentes. Mais faire évoluer sa stratégie de contenu reste aussi une nécessité afin de s’adapter en temps réel aux nouvelles réalités du marché et des attentes client.

Quand l’écriture web amène à se poser des questions essentielles sur sa stratégie marketing

Le positionnement, connaissez-vous ? Certainement, si vous lisez ce blog. Vous avez lu mes articles sur l’image de marque, le Branding, sur la manière de convaincre ses prospects…. Depuis 10 ans maintenant, j’accompagne mes clients à réussir sur la Toile mais aussi dans la vie bien réelle. Passionné et spécialiste de l’écriture sous toutes ses formes, je me qualifie moi-même de rédacteur web, mais aussi de journaliste – pigiste, d’écrivain public, de biographe, d’écrivain, …. Et prêtant une grande importance aux mots, je n’usurpe aucune de ces fonctions, bien au contraire. Nous avons déjà évoqué ces questions lors de mon précédent billet consistant à s’interroger sur l’utilité d’une stratégie de contenu.  

En revanche, en tant que conseiller en stratégie éditoriale, j’insiste souvent auprès de mes partenaires que tout repose sur un bon positionnement. Vous devez savoir où vous voulez aller et de quelle manière. Les deux questions sont essentielles, et l’une n’occulte pas l’autre. La sagesse populaire le dit : « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés », et une fois de plus le dicton populaire se vérifie, si on me l’applique.

Quand la stratégie éditoriale doit définir votre positionnement, une réflexion poussée

 

Je n’avais pas, au départ de l’aventure, pris en compte la diversité des activités, que je serai amené à développer. C’est souvent le cas des petites entreprises, qui se créent au quotidien. On se focalise sur l’essentiel, et on repousse au lendemain la réflexion sur des ventes additionnelles, des activités complémentaires ou des diversifications envisageables. Et pourtant, en matière de stratégie éditoriale, tout doit être pensé au départ.

Vous vendez des compléments alimentaires, et dans 99 % des cas, ces derniers sont associés à un régime ou à un programme pour perdre du poids. Pour booster votre réussite, vous élaborez (trop) rapidement une stratégie de contenu, visant à évoquer les solutions pour affiner sa silhouette, les produits pour perdre du poids, les conseils à suivre pour prendre soin de soi…. Dans quelles rubriques ou catégories classerez-vous vos dossiers à venir sur les compléments alimentaires et la beauté, la vitalité, la sexualité, …. ? Il vous faudra revoir votre stratégie de contenu. Quand j’ai créé le blog en 2013, j’avais cette idée d’attirer les rédacteurs et les e-commerçants pour leur parler de contenu.En revanche, je n’avais pas considéré tous les autres aspects, et au fil du temps la stratégie bien définie est devenue bien moins organisée, puisque je devais, au fur et à mesure, la modifier et la compléter.

Faire évoluer sa stratégie éditoriale, une nécessité à anticiper

 

Ne vous méprenez pas, je suis le premier à vous affirmer, que vous devez régulièrement mettre à jour votre stratégie de contenu. En revanche, il est anormal de devoir la revoir totalement tous les 6 mois, puisque par définition une stratégie marketing doit être évolutive. C’est donc une nouvelle stratégie de contenu, que je m’apprête à adopter pour le blog d’Eric Rédaction et vous allez pouvoir la découvrir dans les prochaines semaines.

N’hésitez pas à participer, en faisant part de vos commentaires à chacune des étapes de cette élaboration d’une stratégie de contenu .

Content marketing : le calendrier éditorial, un support de travail et une source d’inspiration !

 

Si une stratégie réussie de Content Marketing vous permettra de parvenir à vos fins, elle nécessite aussi un investissement (matériel, financier, personnel, …) important. Mais cette stratégie de contenu s’avère encore plus bénéfique sur le long terme. En voici un exemple avec le calendrier éditorial.

 

Ligne éditoriale et charte éditoriale, un investissement bénéfique pour votre image de marque

Souvent des webmasters, des e-commerçants mais aussi parfois nos propres clients nous font remarquer que s’ils sont pleinement conscients de l’importance du contenu, ils ne sont pas en mesure, faute de temps et/ou de moyens, d’accomplir toutes les étapes, que nous décrivons ou expliquons chaque semaine. Et pourtant, avant même de rédiger vos articles de blog ou vos fiches produit, vous devez formaliser votre ligne et votre charte éditoriale. Si vous vous refusez à commencer par les bases d’une stratégie de Content Marketing, vous ne pourrez pas en récolter les fruits. En d’autres termes, la ligne et la charte éditoriale sont des prérequis indispensables, dont vous ne pouvez pas vous passer. On ne demande pas à un artisan d’être un bon boulanger sans lui apprendre la recette du pain …il en va de même pour le rédacteur web.

Revenons donc au sujet, qui nous occupe aujourd’hui, à savoir le calendrier éditorial. Nous avons vu la nécessité de tenir ce calendrier à jour et l’importance qu’il pouvait revêtir pour gérer votre production de contenu. Et c’est ici, que vous pourrez (enfin) profiter de votre investissement dans ce travail préparatoire. Car le calendrier éditorial n’est pas qu’un support de travail, il peut devenir aussi une source d’inspiration et même bien plus que cela.

Content Marketing, quand le calendrier éditorial devient une source d’inspiration,  

D’une année sur l’autre, votre calendrier éditorial devra évoluer. Certes vous pourrez utiliser des sujets récurrents sans tomber pourtant dans le piège des marronniers. Il ne s’agit pas, chaque année, de traiter les mêmes sujets avec la même approche, sous peine de lasser vos lecteurs ou même de les irriter. A l’inverse, vous pourrez vous appuyer sur le calendrier éditorial de l’année précédente (ou des années passées).

Tel article a suscité des réactions vous entraînant vers des thématiques inabordées, alors c’est le moment de les réutiliser. Tel sujet a été très partagé sur les réseaux sociaux car vous aviez essayé une autre forme d’accroche, de titre, de messages, …. Alors pourquoi ne pas renouveler l’expérience ?

De la même façon, si vous tenez à jour votre calendrier éditorial, vous identifierez sans peine les sujets ennuyants vos lecteurs ou ne suscitant pas les actions demandées.

Cela implique que votre calendrier éditorial se doit d’être un document de travail. Il ne s’agit pas uniquement de planifier votre stratégie de contenu mais de la suivre et de la faire vivre. C’est grâce à cela, que vous pourrez vous en servir comme une source d’inspiration et un véritable guide de travail. Alors certes, tenir un calendrier éditorial à jour prend du temps et demande une débauche d’énergie, mais cela en vaut la peine sur le long terme, et n’est ce pas ce que l’on demande en choisissant de s’engager dans une stratégie de Content Marketing ?

Et si nous restions en contact, pour faire grandir vos projets !

Et vous, tenez-vous votre calendrier éditorial à jour ? Vous en servez-vous d’une année sur l’autre et si oui de quelle manière ?

Pourquoi et comment élaborer une stratégie de contenu ?

La rédaction de contenu web ne consiste pas (seulement)  à décrire un produit ou à apporter de l’information. Vous ne vous en rendez pas toujours compte, mais écrire pour le web constitue aussi (et surtout, mais là, c’est bien le rédacteur Web qui parle) une signature pour votre marque ou pour votre entreprise. On n’y pense pas assez, mais le style d’écriture, les mots employés, la répétition des termes de votre slogan ou de votre accroche commerciale sont autant de signes qui vous rendent uniques. La rédaction web, c’est donc aussi une image de marque, et votre rédacteur Web doit pouvoir se confondre avec celle-ci.

Le rédacteur web, un commercial avant d’être un écrivain ou comment le style doit se confondre avec une stratégie de contenu ?

On parle souvent de champ lexical, d’univers sémantique lorsque l’on évoque la difficile mission d’écrire pour le web. Mais nous vous le répétons bien assez, la rédaction web doit aussi poursuivre un objectif commercial, et une stratégie de contenu s’impose alors à vous.

Le plus souvent, il s’agit de vendre un produit, et le rédacteur web connait les atouts des mots rassurants, les avantages des notions chaudes et les bénéfices des expression positives. Que vous soyez un e-commerçant spécialisé dans la vente de t-shirts ou un prestataire de services proposant de mettre vos compétences graphiques au service des particuliers, la démarche commerciale reste la même, et pourtant la stratégie de contenu sera bien différente de l’un à l’autre. Votre rédacteur web doit, avant de se lancer dans la production de contenu éditorial, élaborer une stratégie de contenu (avec vous bien sûr). Éric Rédaction serait-il alors un spécialiste du marketing de contenu avant d’être un rédacteur web ? Pourquoi toujours vouloir hiérarchiser les compétences, alors qu’en l’espèce elles doivent absolument coexister ?

La stratégie de contenu, une mission supplémentaire du rédacteur Web

 

Stratégie de contenu
Le marketing de contenu pour une rédaction sur le long terme

Éric Rédaction vous garantit ainsi de vous faire bénéficier de son expérience (oserons-nous parler d’expertise ?) en termes de rédaction commerciale pour votre contenu web tout en vous assurant de coller à votre identité. Votre objectif reste la conversion mais le marketing de contenu ne peut pas se limiter à cette simple ambition commerciale. C’est ici, que vous devez définir une stratégie de contenu efficace et efficiente.

Cela ne s’improvise pas, et bien évidemment vous serez mis à contribution. Comment Eric Rédaction pourrait-il deviner et s’imprégner de ce style qui vous est propre si vous persistez à garder le silence sur la ligne de votre contenu éditorial  ?

Par un échange d’abord informel puis de plus en plus ciblé, nous parviendrons à nous plonger dans la « culture d’entreprise ». Car même si votre site n’a que quelques semaines d’existence, vous affichez, sans même le savoir, une forme de culture qui vous est propre. C’est aussi au rédacteur web de le comprendre et de s’y adapter, afin de le traduire respectueusement dans ses écrits. Envie de connaître votre identité et de prolonger l’expérience alors contactez vite Éric Rédaction.

Nous reviendrons, dans un prochain billet, sur les questions concrètes à se poser pour accroitre votre efficacité en termes de marketing de contenu, mais aussi sur les différentes étapes à suivre pour définir votre stratégie de contenu.

En attendant, n’hésitez pas à nous faire part de vos propres avis sur la question ? Avez-vous élaboré une stratégie de contenu ou avez-vous laissé les choses se faire naturellement ? Quel est selon vous le principal avantage d’un marketing de contenu travaillé et ambitieux ?