Faire peur à ses lecteurs fait-il vendre ?

 

 

Créer un sentiment d’angoisse ou de peur peut être bénéfique dans une stratégie marketing bien définie, et l’épidémie actuelle du Covid-19 en est un exemple parmi tant d’autres. En revanche, vouloir faire peut à tout prix peut se révéler être bien plus dangereux que profitable.

 

Faire peur, un objectif facile pour votre contenu web !

 

Susciter les émotions chez vos lecteurs, les rédacteurs web connaissent l’efficacité de cette stratégie, valorisée encore plus si vous vous êtes lancés dans une stratégie d’Inbound Marketing. Pour attirer un prospect, un titre énigmatique, ou sarcastique ou même effrayant peut ainsi être plus percutant qu’un titre descriptif. Il en va de même ensuite dans le développement de votre rédaction SEO.

La peur représente un sentiment plus « facile » à amplifier, et en cette période si difficile d’épidémie de coronavirus, il peut apparaître tentant, pour certains, de surfer sur ces aspects anxiogènes. C’est l’exemple de ce mailing marketing, que j’ai reçu, il y a quelques jours, qui s’appuie non seulement sur ce sentiment de peur mais fait appel à la crédulité de certains.

 

Le fond et la forme, un message à faire passer et une image de marque à imposer

Un mailing anxiogène suscitant la peur chez les lecteurs
Un mailing anxiogène suscitant la peur chez les lecteurs

Je vous ai déjà parlé de l’intérêt pour le référencement de s’appuyer sur le coronavirus et plus généralement sur l’actualité chaude. Cependant, vouloir faire peur avec ce virus (ici, l’auteur du mailing veut nous faire craindre une perte totale de revenus) reste une opportunité, qui peut s’avérer comme dangereuse. En effet, la stratégie éditoriale de l’entreprise concernée est bien identifiée :

  1. Il existe un danger, celui de perdre tous vos revenus
  2. Il faut donc vous constituer un autre revenu ou générer des revenus complémentaires
  3. Nous avons une solution prête à l’emploi pour vous

En revanche, elle peut être néfaste à l’image de marque véhiculée. En effet, l’argumentaire ne tient pas dans les atouts de la solution déployée ou dans les bénéfices que vous pouvez en retirer. Mais l’accent est mis sur le danger, qui est bien existant et contre lequel cette solution peut vous protéger.

Bien réfléchir à sa stratégie éditoriale, la meilleure manière d’être paré à toute éventualité

 

L’entreprise aurait listé dès le départ les caractéristiques intrinsèques de ces solutions (un ROI imbattable, un coût supportable par tous, une différenciation sociale, …), elle aurait pu s’appuyer dessus tout en soulignant le danger représenté par le coronavirus. Cela aurait permis de s’appuyer sur ces contenus opportunistes tout en restant fidèle à son image. Par exemple,

  1. Notre entreprise a initié le télétravail pour tous ses salariés et cela leur permet de conserver un revenu
  2. Car en cette période de crise, chômage partiel et perte de revenu sont des réalités pour un grand nombre de citoyens
  3. C’est le moment de découvrir notre solution ….

 

Vous avez compris la logique. Le mailing est donc moins anxiogène, mais plus en phase avec l’image de marque, qui aurait pu être définie au départ. C’est pourquoi, j’insiste sur cette préparation indispensable pour espérer un jour pouvoir réagir instantanément à une actualité chaude du moment. Être spontané ne s’improvise pas sur le web, et certaines erreurs peuvent alors être commises.

Et vous, comment gérez-vous vos contenus chauds ou opportunistes ? Des exemples à partager ? des conseils à donner ? Des questions à poser ?

Blue Monday et calendrier éditorial, une réflexion sur l’organisation de vos messages

En 2020, près de 7 Français sur 10 savent de quoi on parle en évoquant le Blue Monday, et il suffit de survoler les nombreux articles sur le sujet pour le comprendre. Pourtant, cela ne signifie que vous devez absolument rebondir sur le sujet, et qu’en cas de manque de préparation, mieux vaut ne pas se risquer à creuser ce jour le plus déprimant de l’année…

Les dates incontournables de votre calendrier éditorial

Avec plus de 550 journées mondiales, avouez que vous n’aurez aucun mal à trouver un sujet sur lequel rebondir. De nombreux sites vous listent ces journées qui peuvent vous aider à renforcer la pertinence et l’efficacité de votre calendrier éditorial. Rajoutez à ces dates qui concernent tous les secteurs d’activités, celles qui sont spécifiques à votre domaine, et voilà votre calendrier qui s’étoffe. Le calendrier commercial peut ainsi influencer votre calendrier éditorial et vous êtes alors en mesure de planifier les prochains articles de blog, qui doivent venir vous aider à soigner votre référencement. Attention toutefois, le calendrier éditorial doit toujours être en lien avec les messages, que vous voulez faire passer.

Le Blue Monday, une date à cocher dans votre stratégie éditoriale

 

Vous n’avez pas pu manquer hier tous les écrits des journalistes spécialisés ou non, qui vous expliquaient le Blue Monday. Ce jour le plus déprimant de l’année a fait l’objet d’une communication importante, et bien évidemment les stratèges du marketing se sont emparés du phénomène pour booster la visibilité de leurs enseignes. Amusez-vous à compter les mentions du #bluemonday. Certains se sont attachés à expliquer pour quoi le Blue Monday est le jour le plus déprimant de l’année, alors que d’autres vous ont expliqué en quoi le Blue Monday constituait une vaste supercherie. Bien évidemment, les communicants trouvaient des solutions pour lutter contre cette morosité et cette baisse de moral en vous proposant des offres imbattables.

Votre calendrier éditorial avant tout l’organisation de vos messages

Mais trop d’articles ont été publiés sur le sujet, juste pour rebondir sur la tendance du jour, et c’est alors problématique. Car si vous ne préparez pas vos sujets des semaines, voire des mois à l’avance, vous risquez de tomber dans le travers de la réécriture. Quel peut être le rapport entre le Blue Monday et votre activité ? Si vous n’avez pas pris le temps de définir votre angle d’attaque, inutile de vouloir bâcler une rédaction consacrée au sujet. En revanche, si vous vous démarquez, alors vous profiterez de la tendance qui attire de nouveaux prospects Votre calendrier éditorial, mais aussi la charte et la ligne éditoriale, ne se travaille pas au jour le jour mais implique une bonne préparation et une élaboration rigoureuse. C’est à cette condition-là seulement, que vous pourrez en tirer pleinement profit.

Et vous, le Blue Monday l’aviez-vous anticipé ? Et plus généralement, combien de temps en avancé planifiez-vous vos articles ?

Le calendrier éditorial du blog d’Éric Rédaction, un contrat de confiance !

 

Après les travaux préparatoires, que nous avons définis, il est temps de concrétiser en pratique le calendrier éditorial. Mais êtes-vous réellement prêt ? Il reste encore quelques détails à définir, alors suivez le guide !

 

Le calendrier éditorial, bien plus qu’une simple liste

 

Vous avez compris (ou tout du moins je l’espère), qu’élaborer un calendrier éditorial ne se limite pas à dresser une liste des articles à rédiger. Je vous ai expliqué, que ce calendrier éditorial n’est que la concrétisation de votre stratégie éditoriale. Vous avez donc défini les grands axes que vous vous devez d’aborder pour répondre aux attentes de tous vos lecteurs mais aussi pour attirer tous les prospects, que vous avez identifiés. (Je ne vais pas me lancer en quelques lignes dans la définition de vos Buyer Persona mais sachez qu’ils sont essentiels à la réussite de votre stratégie). Vous avez donc les grands axes, et vous avez défini le rythme de vos publications avec une bonne répartition des thématiques. (Attention, toutes les thématiques ne doivent surtout pas être égales, et on revient à la classification des informations et à la définition de votre objectif).

 

Du calendrier éditorial à la rédaction SEO de vos articles de blog, un parcours à bien connaître

 

Il ne vous reste donc plus qu’à mettre en musique, ou en d’autres mots à vous lancer dans la rédaction de textes SEO (ne perdez pas de vue, que si vous avez un message à faire passer, vous devez aussi être visibles sur la toile et donc le référencement naturel est essentiel). Cela va en perturber plus d’un mais le travail accompli jusque là est insuffisant, et vous devez alors utiliser la seconde liste, que vous avez pris le temps de rédiger, à savoir la liste des mots clés, les plus recherchés par vos prospects, la liste des termes à utiliser, la liste des questions que se posent vos lecteurs…. C’est à partir de la combinaison de ces deux listes, celle purement orientée « Calendrier éditorial » et celle consacrée « référencement naturel » que vous allez donc savoir quels textes de blog vous allez pouvoir écrire pour demain ou pour la semaine prochaine. Vous avez du mal à comprendre le système alors n’hésitez pas à vous inscrire à ce blog, car dans quelques semaines, je vous proposerai un tableau tout prêt pour pouvoir élaborer simplement votre calendrier éditorial.

Quelques réglages supplémentaires, et le calendrier éditorial va transformer votre aventure digitale

Nous sommes alors presque au bout du processus. Il ne vous reste plus que quelques détails (sachez quand même qu’en matière de référencement naturel et de SEO, les détails représentent parfois l’essentiel à retenir). Quelles images vont être publiées sur votre blog pour accompagner votre création de contenu textuel ? De même, comment allez-vous promouvoir ces textes sur les réseaux sociaux ? …. Il vous restera ensuite à adopter une charte graphique, qui doit correspondre à vos enjeux et à vos objectifs. Nous verrons donc tout cela dans le prochain et dernier volet de ce dossier spécial Calendrier éditorial. Une conclusion, qui nous permettra de vous présenter la nouvelle version de notre blog, comme quoi des écrits aux actes, il n’y a qu’un pas que je franchis sans complexe.

Et vous, votre calendrier éditorial, êtes-vous sur qu’il est adapté et efficient ?

De la stratégie éditoriale à la stratégie de contenu, un lent processus à bien réfléchir

Je poursuis aujourd’hui la réflexion devant me mener à adopter une nouvelle stratégie de contenu. Après avoir souligné l’importance de bien définir son offre commerciale, il faut désormais réfléchir à comment organiser ces présentations et pourquoi. C’est l’étape ultime avant de passer à l’élaboration d’un calendrier éditorial. 

Quand et comment parler de ses prestations quand on tient un blog ?

Vous vous souvenez, je vous parlais, la semaine passée, des différentes prestations, que je propose à mes clients. Et lorsque je vous expliquais que faute de présentation de ma part, certains pouvaient avoir une idée erronée de mon métier. Je suis le seul fautif, puisque je n’ai pas pris le temps de vous décrire chacune de ces prestations, dont le seul point commun reste l’écriture. J’ai beau vous expliquer depuis des mois, que le calendrier éditorial est essentiel au même titre qu’une ligne éditoriale, je n’avais pas pris le temps de m’y coller me concernant. Je passe des jours, voire des semaines entières, à réfléchir à la stratégie de communication pour mes clients, et je me rassurais en croyant que pour moi-même c’était inné. Vous connaissez le dicton sur les cordonniers, alors pourquoi les rédacteurs web échapperaient à cette règle inspirée de la sagesse populaire. En cette période de rentrée, je m’y suis collé, notamment à travers les différents épisodes de mes cahiers de vacances. Et je vous livre les grandes lignes de ces réflexions, qui, vous le verrez, vont faciliter ma tâche au quotidien lorsqu’il faudra alimenter ce blog. Car, le calendrier éditorial n’est en rien une contrainte mais représente bien un outil assurant l’efficience de votre stratégie de contenu.

Quel est l’objectif de ma stratégie de contenu pour ce blog ?

Si je passe du temps à la gestion de ce blog Inbound Marketing, c’est pour faire connaître mes prestations et donc recruter de nouveaux clients. En revanche, mes objectifs ne peuvent pas se concrétiser par une hausse de xx % ou xx € de mon chiffre d’affaires. En revanche, je peux viser de tripler le nombre de visiteurs afin d’élargir mon auditoire et de doubler le nombre d’abonnés à mon blog.

Ces objectifs, que je garde pour moi (je ne vais pas vous ennuyer avec des données qui n’intéressent que moi), déterminent en revanche la stratégie de contenu que je vais devoir adopter. Et c’est ici, que la réflexion doit s’effectuer (c’est la même chose pour vous, je résume mais le processus est le même quelle que soit votre activité). Quels sont les sujets qui intéressent mes lecteurs ? Et celles et ceux, que je veux attirer ? En répondant à cette question, non seulement vous êtes amenés à peaufiner ces objectifs, mais votre stratégie de contenu se précise. (Je reviendrai en détail sur chacune de ces étapes, mais vous avez déjà les grandes lignes pour construire votre propre calendrier éditorial).

Le stratégie de contenu, la promesse de respecter vos engagements

Parce que vous avez pris du temps à élaborer votre ligne éditoriale, vous devez prendre le même temps et exercer la même rigueur pour la « mettre en œuvre ». La ligne éditoriale vous dit les thématiques que vous devez aborder et comment vous devez le faire (sur un ton d’expert, un ton ironique ou un ton convivial, …) . Il ne vous reste donc plus qu’à mettre en musique vos projets, ce qui vous assure deux (immenses) avantages :

  • Vous êtes assurés de ne pas « tromper » vos lecteurs, puisque votre calendrier éditorial se construit sur la base de votre ligne éditoriale et de vos objectifs
  • Vous gagnez du temps dans votre quotidien, puisque les sujets d’article sont connus à l’avance.
Stratégie de contenu, un lent processus
Stratégie de contenu, un lent processus

Pour être plus concret, je vais vous énumérer les questions que je me suis posées et comment j’ai adopté la ligne et élaboré le calendrier éditorial.

  1. Je veux faire connaître mes prestations, alors pour cela, je décide que je consacrerai deux articles par mois à décrire une et une seule activité. Certaines pourront faire l’objet de deux ou trois billets alors que d’autres se contenteront d’un court article de blog. (2 articles par mois sur les prestations)
  2. Je veux partager ma passion de l’écriture en général et de la rédaction web en particulier. Ce sera donc deux nouvelles rubriques, avec au minimum, un article par mois. (un article pour l’écriture donc et un pour la rédaction web)
  3. Je veux concrétiser un de mes projets, destinés à fédérer d’autres rédacteurs web et plus généralement des free-lances spécialisés dans le web pour pouvoir proposer des prestations globales (un article consacré à la Communauté d’Éric rédaction)
  4. Comme je l’ai exprimé il y a quelques semaines, je veux rédiger une Revue du Web par mois
  5. Parce que c’est un blog professionnel, je me dois aussi d’évoquer mon actualité, mes nouveaux projets, mes coups de gueule et mes coups de cœur, et pour ne pas lasser un article par mois semble suffisant.
  6. Pour démontrer mon expertise et mon expérience, j’ai pris l’habitude de rédiger des études spécifiques ou de me lancer dans des cas pratiques. Entre un et deux billets par mois me semble être une bonne base de départ.

Et voilà, 9 articles mensuels programmés, comme quoi la stratégie éditoriale est presque terminée.

Voilà donc comment se termine la première étape de l’élaboration d’une stratégie éditoriale. Avant de construire concrètement le calendrier éditorial de mon blog (je vous l’expliquerai en détail dans l’article de la semaine prochaine), ce travail sur ma stratégie de contenu a déjà un premier effet bénéfique : la catégorisation de mes prochains articles de blog.

  1. Les prestations d’Éric rédaction
  2. L’écriture
  3. La Rédaction Web
  4. L’actualité d’Éric Rédaction
  5. Revue de Web, revue de Presse
  6. Les dossiers d’Éric Rédaction

 

Me voilà donc avec 6 grandes catégories d’articles et une stratégie déjà bien ébauchée. Comme quoi élaborer sa stratégie de contenu n’est pas aussi difficile que cela pourrait paraître.

Et vous, la stratégie de contenu, vous l’avez élaboré comment ?

La stratégie éditoriale, une mise à jour permanente pour une efficacité accrue

 

Se décider pour une stratégie éditoriale implique d’avoir bien analysé vos besoins et vos attentes. Mais faire évoluer sa stratégie de contenu reste aussi une nécessité afin de s’adapter en temps réel aux nouvelles réalités du marché et des attentes client.

Quand l’écriture web amène à se poser des questions essentielles sur sa stratégie marketing

Le positionnement, connaissez-vous ? Certainement, si vous lisez ce blog. Vous avez lu mes articles sur l’image de marque, le Branding, sur la manière de convaincre ses prospects…. Depuis 10 ans maintenant, j’accompagne mes clients à réussir sur la Toile mais aussi dans la vie bien réelle. Passionné et spécialiste de l’écriture sous toutes ses formes, je me qualifie moi-même de rédacteur web, mais aussi de journaliste – pigiste, d’écrivain public, de biographe, d’écrivain, …. Et prêtant une grande importance aux mots, je n’usurpe aucune de ces fonctions, bien au contraire. Nous avons déjà évoqué ces questions lors de mon précédent billet consistant à s’interroger sur l’utilité d’une stratégie de contenu.  

En revanche, en tant que conseiller en stratégie éditoriale, j’insiste souvent auprès de mes partenaires que tout repose sur un bon positionnement. Vous devez savoir où vous voulez aller et de quelle manière. Les deux questions sont essentielles, et l’une n’occulte pas l’autre. La sagesse populaire le dit : « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés », et une fois de plus le dicton populaire se vérifie, si on me l’applique.

Quand la stratégie éditoriale doit définir votre positionnement, une réflexion poussée

 

Je n’avais pas, au départ de l’aventure, pris en compte la diversité des activités, que je serai amené à développer. C’est souvent le cas des petites entreprises, qui se créent au quotidien. On se focalise sur l’essentiel, et on repousse au lendemain la réflexion sur des ventes additionnelles, des activités complémentaires ou des diversifications envisageables. Et pourtant, en matière de stratégie éditoriale, tout doit être pensé au départ.

Vous vendez des compléments alimentaires, et dans 99 % des cas, ces derniers sont associés à un régime ou à un programme pour perdre du poids. Pour booster votre réussite, vous élaborez (trop) rapidement une stratégie de contenu, visant à évoquer les solutions pour affiner sa silhouette, les produits pour perdre du poids, les conseils à suivre pour prendre soin de soi…. Dans quelles rubriques ou catégories classerez-vous vos dossiers à venir sur les compléments alimentaires et la beauté, la vitalité, la sexualité, …. ? Il vous faudra revoir votre stratégie de contenu. Quand j’ai créé le blog en 2013, j’avais cette idée d’attirer les rédacteurs et les e-commerçants pour leur parler de contenu.En revanche, je n’avais pas considéré tous les autres aspects, et au fil du temps la stratégie bien définie est devenue bien moins organisée, puisque je devais, au fur et à mesure, la modifier et la compléter.

Faire évoluer sa stratégie éditoriale, une nécessité à anticiper

 

Ne vous méprenez pas, je suis le premier à vous affirmer, que vous devez régulièrement mettre à jour votre stratégie de contenu. En revanche, il est anormal de devoir la revoir totalement tous les 6 mois, puisque par définition une stratégie marketing doit être évolutive. C’est donc une nouvelle stratégie de contenu, que je m’apprête à adopter pour le blog d’Eric Rédaction et vous allez pouvoir la découvrir dans les prochaines semaines.

N’hésitez pas à participer, en faisant part de vos commentaires à chacune des étapes de cette élaboration d’une stratégie de contenu .

Une idée (simple) efficace pour élaborer votre calendrier éditorial

 

Trouver des idées pour créer du contenu pertinent et efficace n’est pas chose facile et toutes les rédactrices web vous le confirmeront. Pourtant, les sources sont inépuisables et en la matière, la Toile n’est pas votre seul allié. D’autres outils bien plus courants peuvent être consultés avec bonheur … comme le simple calendrier

 

L’éphéméride, une base à ne pas négliger pour votre calendrier éditorial

 

Vous prenez soin de varier le type de contenu lorsque vous élaborez votre calendrier éditorial. Mais en travaillant sur la stratégie éditoriale de votre site ou de votre blog, vous avez rapidement compris que si certaines périodes sont chargées d’autres semblent plus difficiles et moins compatibles pour créer un contenu original. Entre les dates des opérations commerciales, qui nécessiteront la rédaction d’un texte optimisé et les dates incontournables, comme les fêtes de fin d’année, avez-vous pris le temps de consulter le …. Calendrier. Pas le calendrier éditorial, sur lequel vous travaillez, mais le calendrier que nous avons tous sur notre bureau ou accroché à un mur. Ce sera l’occasion de trouver des sources d’inspiration. Le changement de saison ou encore l’éphéméride peut ainsi constituer une source d’inspiration pour votre rédacteur web.

 

L’inspiration naturelle pour créer un contenu de qualité

 

Ainsi, le 24 avril dernier, la société Hop , avait identifié que nous fêtions Saint Fidèle et les stratèges de cette filiale d’Air France ont décidé de surfer avec bonheur sur cette fête assez particulière.

 

La stratégie de contenu une inspiration au quotidien
La stratégie de contenu une inspiration au quotidien

Nous vous laissons juger de la pertinence des propos, invitant à l’infidélité, mais tenons à souligner la démarche originale de la marque, qui, sous prétexte d’envoyer une petite carte postale à la société (au passage, on verra que la parité n’est pas encore la règle en termes de communication) nous glisse fort judicieusement ses coordonnées postales. Notre propos n’est pas ici d’évaluer le contenu mais bien d’insister sur l’approche « calendrier éditorial » …C’était prévu depuis longtemps, et d’autres dates se succèdent ainsi dans l’année, offrant à la communication de nouvelles idées de contenus attrayants.  Tout le monde ne doit pas jouer sur les mêmes infos, mais l’éphéméride donne plein d’informations, et si on garde le 24 avril, on comprend qu’une société spécialisée dans la mode pourra plus être attirée par l’anniversaire de Jean-Paul Gaultier.

Voilà comment un simple calendrier peut aussi servir de source d’inspiration pour le rédacteur web et la stratégie marketing de votre entreprise. Alors n’attendez pas le dernier moment et commencez dès à présent à repérer les dates importantes pour vous.

Et vous, utilisez-vous le calendrier civil pour élaborer votre calendrier éditorial ? Comment ? Avec quels résultats ?

Comment construire un calendrier éditorial ?

 

Eric Rédaction vous propose, avec cet article, un dossier complet sur l’élaboration d’un calendrier éditorial. Il nous faudra plusieurs articles pour venir à bout de ce sujet, qui définira aussi votre stratégie de contenu….

Le calendrier éditorial, une invention qui ne date pas du rédacteur web

 

Souvent lorsque vous créez un site Internet ou lorsque vous avez pris la décision de lancer un blog orienté Inbound Marketing pour booster votre e-commerce, les idées de thèmes à aborder ne manquent pas. Si vous ne déléguez pas la rédaction web à Eric Rédaction, vous allez vous précipiter et rédiger 10, 12 ou même 15 articles en quelques jours. Puis votre site ou blog restera muet pendant de longues semaines, avant que vous ne preniez le temps de vous y consacrer.

Au fond de la salle, nous en voyons certains, qui affirment qu’ils n’ont pas de temps (le rédacteur web s’impose alors) à consacrer à ces rédactions ultérieures. Pourquoi alors ne pas planifier le premier jet (où souvent vous avez dit la même chose de 10, 12 ou 15 manières différentes) pour planifier un ou deux articles par semaine. Cela vous laisse tranquille pendant au moins un mois complet, de quoi programmer les articles suivants.

Vous commencez à comprendre l’importance du calendrier éditorial.

 

Définir une stratégie éditoriale, une évidence à ne pas oublier

Calendrier éditorial

Cette simple décision du calendrier éditorial est la première pierre de votre stratégie de communication. Vous allez essayer de publier régulièrement. Inutile de vouloir être trop ambitieux en visant, par exemple, un article par jour…Commencez doucement mais respectez vos engagements. Vous partez de zéro et vous n’avez aucune idée, alors prenez la sage décision de débuter avec un article par semaine et choisissez quel jour vous publierez votre article.

Nous en voyons encore certains s’agiter (mais il ne s’agit pas des mêmes) : un article par semaine, c’est pas assez. Dans l’idéal, ils ont raison mais mieux vaut un article par semaine sur une année que 3 articles hebdomadaires sur deux mois.

Revenons à nos moutons. Votre calendrier éditorial se construit donc, puisque vous avez décidé de publier xx article(s) chaque semaine. Il vous reste à définir le jour de publication. Ne publiez pas un article le lundi la 1ère semaine avant d’attendre le vendredi de la semaine 2 avant de proposer le second. Vous avez déjà un cadre qui va vous faciliter la rédaction.

 

Du calendrier éditorial à la stratégie de contenu, une organisation à mettre en place

 

Construisez maintenant votre calendrier, puisque vous connaissez le jour de publication de chacun de vos articles. Vous avez des tonnes d’idées alors répartissez les dans un tableau, en essayant de varier les thématiques. Si vous traitez deux fois d’une problématique liée au S.A.V. par exemple, publiez un article sur vos promotions entre les deux…Il ne s’agit ici que d’exemple.

Vous avez déjà franchi le premier pas avec un plan (encore très sommaire certes, mais il a le mérite d’exister) des publications à venir. Vous disposez d’un tableau avec les prochains articles. C’est le premier pas du calendrier éditorial et donc de la stratégie qui va avec. Ne criez cependant pas victoire, car il en reste des étapes à ce stade, comme nous le verrons dans le prochain article consacré à la définition de votre style …..

 

Et vous, concrètement comment établissez-vous votre calendrier éditorial ? Un tableau Excel ou des post-it ? Des publications à jour fixe ou une mise en ligne quand vous avez le temps ?

La curiosité, un vilain défaut sauf pour le rédacteur web

 

Rédacteur Web ou journaliste web ? Quelle doit être la mission de la rédaction web. La question est vaste, mais elle a le mérite de soulever la problématique de la curiosité du rédacteur web. Défaut pour les uns, elle est, aux yeux d’Eric Rédaction, la qualité première d’un bon rédacteur Web.  

La rédaction web, une écriture à comprendre à tout instant

 

On a déjà souvent évoqué la solitude du rédacteur web, qui seul derrière son écran, doit donner forme à votre stratégie commerciale ou renforcer l’attrait de vos produits (forcément uniques et au meilleur rapport qualité prix). Le rédacteur web va donc alors se plier à votre stratégie éditoriale mais aussi à votre calendrier éditorial.

Pour la rédaction de fiches produit ou l’écriture d’articles de blog pour vous engager dans l’Inboud Marketing, votre rédacteur web va donc appliquer votre style. Ton humoristique ou approche décalée, voire ironique, votre stratégie éditoriale représente la base pour une rédaction web pertinente et efficace. Si vous avez besoin d’un conseil ou d’une aide pour définir cette stratégie, n’hésitez pas à contacter Eric Rédaction.

Le rédacteur web, un professionnel toujours insatisfait

 

Quel que soit le sujet et la forme de la rédaction SEO, le rédacteur web connaitra alors les affres du temps qui passe. La fiche produit, qui met en situation l’article proposé, sera-t-elle encore attrayante dans 6 mois ? Le petit ton humoristique, que vous avez décidé d’intégrer à votre article de blog, sera-t-il compris dans plusieurs semaines lorsque tout le monde aura oublié l’origine de ce trait d’humour.

A titre d’exemple, on se souvient de l’engouement populaire lorsque l’équipe de France devait affronter le Portugal pour la finale de la coupe d’Europe. Forcément, les rédacteurs web se sont inspirés de cette joute sportive pour créer clins d’œil, trait d’humour, ou autre référence.  Aujourd’hui, en mai 2017, ces références parlent-elles toujours aux lecteurs ou les plongent-ils dans une forme d’incompréhension ?

Le rédacteur web, un curieux incorrigible

écriture et curiosité
La curiosité au service de la rédaction web…

Chacun comprendra l’intérêt de la curiosité et de la culture du rédacteur web pour la prise en charge d’un blog, alors que d’autres s’interrogeront encore de l’utilité de cette curiosité pour la rédaction de fiches produit.  Et pourtant, le rédacteur web doit non seulement suivre cette stratégie éditoriale, dont nous avons parlé ci-dessus, mais aussi s’inspirer de l’actualité pour coller à la réalité.

Il ne s’agit pas d’affirmer qu’il faut en permanence retravailler vos fiches produit ou ne jamais cesser d’éditer vos anciens articles de blog, mais bien de souligner que votre e-commerce n’est rien de plus qu’un point de vente dématérialisé. Et avez-vous déjà vu un magasin rester immobile et figé ? Le rédacteur web a donc cette lourde mission de relier votre activité au quotidien de vos prospects et/ou de vos clients, et l’actualité est aussi une manière d’y parvenir, à condition de savoir s’y prendre bien évidemment.

Et vous, l’actualité vous inspire-t-elle pour la rédaction de vos fiches produit ou de vos articles de blog ? Avez-vous un exemple à mettre en avant ?

Pourquoi une stratégie éditoriale n’implique pas toujours le même ton ?

Si vous devez considérer la stratégie éditoriale comme essentielle, il vous faudra aussi savoir l’oublier à certains moments. Alors pourquoi passer des heures à définir un style et un ton, si ce n’est pas pour les afficher partout tout le temps ?

La stratégie éditoriale  pour une rédaction web unique et uniformisée ?

Nous pourrions passer des heures et des heures à détailler les différents critères, permettant d’adopter un ton éditorial, sans jamais réussir à nous mettre d’accord. En fonction de la cible visée mais aussi de votre stratégie commerciale, ce ton doit permettre aux lecteurs, aux prospects comme aux fournisseurs, aux collaborateurs comme aux clients, de reconnaitre votre entité et votre démarche. Nous reviendrons sur l’importance de cet enjeu dans un prochain dossier, mais aujourd’hui nous tenions à répondre à quelques messages reçus et à plusieurs questions qui nous ont été adressées à ce sujet.

L’adoption d’un ton éditorial n’implique jamais une uniformité de vos rédactions web. Je devine, que certains et certaines d’entre-vous commencent à avoir des sueurs froides, alors pas de panique, Eric Rédaction vous explique tout ci-dessous.

La rédaction Web, avant tout une réponse à un besoin !

Même si vous avez passé des semaines à définir précisément votre stratégie éditoriale, vous allez devoir avant tout considérer chaque rédaction web comme unique. Que l’on se comprenne bien, dans le cas de la rédaction de centaines de fiches produit pour votre e-commerce, votre ton éditorial vous aidera grandement, car vous avez la matière (les caractéristiques de vos produits) et la forme (votre ton éditorial). La rédaction de la fiche produit en sera simplifiée.

Mais écrire pour le web ne se limite pas à ces seules descriptions de produits. Vous allez devoir rédiger la description de votre entreprise (c’est la page « Qui sommes-nous ? » qui dans, une grande partie des cas, est baclée), vos conditions de livraison, vos opérations commerciales…

Mais là encore, votre ton éditorial aura toute sa place. En un mot, tout ce qui est « on site » sera rédigé en fonction de votre stratégie. Mais la rédaction web ne disparaît pas lorsque votre nom de domaine n’apparait plus dans la barre de recherche.

Stratégie éditoriale

Séduire pour pouvoir se montrer sous votre plus beau jour !

Vous allez devoir désormais travailler votre référencement et donc élargir vos rédactions web. Inutile d’avoir la plus belle e-boutique si personne ne la visite. (Vous n’avez jamais vu d’hypermarchés au milieu des bois sans parking et sans axes de communication pour le rejoindre… :)). Vous allez donc devoir séduire vos prospects et vos visiteurs, en leur écrivant des accroches pour les réseaux sociaux, en créant du linking vers et depuis votre site, en contactant vos prescripteurs,  …..

Et ici, vous pouvez oublier (pour un temps, ne vous inquiétez pas) votre stratégie éditoriale. Vous avez décidé d’être académique et très sérieux, alors déridez votre écriture pour être « likable » sur Facebook. Au contraire, vous avez osé le ton sarcastique et humour noir, alors allez-y doucement pour vos publications sur LinkedIn.

De même lorsque vous chercherez des liens à créer depuis des sites à forte notoriété, ces derniers ne vous demanderont qu’une chose : respecter leurs règles et non plus les vôtres. Et à bien y réfléchir, c’est exactement ce que l’on vous expliquait pour commencer. Sur votre site, vous rédigez avec votre ton mais sur le site des autres, vous vous pliez à leurs conditions et à leurs exigences.

Si vous avez un problème pour passer de l‘un à l’autre, vous pouvez faire appel à nos qualités de Rédacteur Web.

Et vous sur votre site Web, exigez-vous des intervenants extérieurs qu’ils respectent votre ton éditorial ? Mais avez-vous défini votre stratégie éditoriale ?