Social Selling, à quoi sert l’animation des réseaux sociaux ?

 

Community Management, Social Selling, animation des réseaux sociaux, ….. au quotidien, peu importe le nom que vous utilisez, mais vous cherchez comment tirer profit, si cela est possible, de Facebook, Twitter, et autres LinkedIn.

Pourquoi voulez-vous faire de l’animation des réseaux sociaux ?

 

La question est simple et peut apparaître comme simplissime et pourtant. Souhaitez-vous créer une communauté ? Si oui, quel est votre objectif ? Vendre plus, faire connaître votre marque, soigner votre notoriété, ….  Nous vous conseillons de définir vos objectifs de manière précise, objective et réaliste. Attention, si vous commencez par croire que des post Facebook vont considérablement accroitre votre CA, vous faites erreur. Les réseaux sociaux ne sont pas un accélérateur de business Ils peuvent le devenir si vous avez une véritable stratégie. Vous souhaitez gagner 25 abonnés en plus à votre newsletter, vous désirez attirer 200 visiteurs supplémentaires sur votre site, vous aimeriez recueillir 5 témoignages par semaine sur votre page Facebook…. Commencez par des objectifs simples et quantifiables (vous devez pouvoir en mesurer la pertinence). Si vous ne pouvez pas décider que l’animation des réseaux sociaux permettra une hausse de xx % de votre CA, vous ne pouvez pas non plus vous contenter d’affirmer que ce Social Selling n’a qu’une vocation : soigner votre image.

 

Le réseau, la clé du Social Selling et du Community Management

 

Qui dit réseau dit membres du réseau. Une lapalissade nous direz-vous, mais qu’il est essentiel de rappeler. Vous ne vous adressez plus à des prospects (ils le sont mais vous n’interagissez pas avec eux dans ce sens) mais à des personnes (ou éventuellement à des entreprises pour le B2B même si au départ, ce sont bien des personnes que vous reliez). Il ne sert à rien de disposer d’une vaste communauté sur LinkedIn ou d’un nombre important d’abonnés sur Twitter si tous vos « amis » ne sont là que pour vous faire plaisir. Ne demandez pas qu’on like une page, juste pour avoir un membre de plus, mais construisez une véritable relation. Un commerce de proximité a tout intérêt à avoir une page Facebook pour faire connaitre la vie locale de son quartier. Un artisan de proximité gagnera à communiquer sur les réseaux sociaux, en s’adressant à sa zone de chalandise. Mais vous, quel est votre intérêt ? Si vous devez vous fixer des buts précis et quantifiables, cela repose avant tout sur une bonne connaissance de celles et ceux à qui vous vous adressez. Les spécialistes marketing vous parleront de cible, de cœur de cible ou de persona. Pour vous, cela implique que vous devez connaitre celles et ceux à qui vous vous adressez. Vous devez connaitre leurs motivations, leurs aspirations, leurs envies, leurs problématiques, …. Et si vous vous lancez dans l’animation de réseaux sociaux, cela devient encore plus vérifiable.

Une stratégie Social Media, un support, des outils, des moyens et des résultats

 

A ce stade de votre réflexion autour de cette thématique «  Comment faire de l’animation de réseaux sociaux ? », vous aurez donc défini :

  1. Votre cible et ses attentes
  2. Votre objectif mesurable

Ne croyez pas que cela se fait en deux secondes, il faut être organisé ou accepter d’externaliser cette prestation à un indépendant comme votre rédacteur web préféré (Qui ne tente rien n’a rien :)). Il vous reste donc à déterminer le support le plus adapté pour respecter ces deux études préalables et c’est donc ici, que vous devrez définir le réseau social, que vous allez choisir (Souvenez-vous, nous vous avons déjà évoqué ce sujet il y a quelques jours) : Facebook, LinkedIn, Twitter, YouTube, ….

En fonction de tout ceci, vous allez pouvoir répondre à une autre question : « Qu’attendent les membres de votre communauté ? ». Bien évidemment, vous ferez la promotion de vos articles de blog, de votre actualité commerciale, mais devez-vous aussi faire de la curation de contenu et la relayer sur vos réseaux sociaux, ou réagir en live à certains évènements. Des formats écrits ou des vidéos ? Un ton d’expert ou une approche ironique ?  Vous définissez votre stratégie et pouvez donc déjà vous imaginer en tant que Community Manager de votre propre marque.

Il reste ensuite à mettre tout cela en musique. Des moyens financiers (ne pensez pas que votre rédacteur web animera vos réseaux sociaux sur son temps libre) , des outils efficaces (pour faire de la veille sur un sujet, pour connaitre les attentes de vos membres, …) et du ….temps. Car l’animation de réseaux sociaux, si elle est optimisée, est plus que chronophage. Nous reparlerons de tout ceci dans les prochains billets consacrés à ce sujet, et nous reviendrons aussi sur les questions et les commentaires, que vous voudrez bien nous adresser (eric.redaction@gmail.com)

 

Et vous, avez-vous défini une stratégie avant de vous lancer dans l’animation des réseaux sociaux ? Comment avez-vous procédé ?

Le papier en passe de remplacer la rédaction web et le Digital ?

 

Avec une revue papier lancé il y a quelques jours au Royaume Uni, Facebook a surpris tout le monde, en dérogeant à son principe originel de se concentrer sur le virtuel. Un magazine, qui ne veut pas dire son nom pour une stratégie, qui reste décrite de manière confuse, …Quelle est la véritable ambition de Facebook ?  

Grow by Facebook, quand les GAFA (re)découvrent les vertus du support papier

Le premier numéro de Grow by Facebook
Le premier numéro de Grow by Facebook

Le lancement de la revue papier Grow by Facebook a eu lieu  au Royaume Uni, expliquant probablement la relative discrétion du réseau social dans l’Hexagone. Certains s’étonneront que le leader des réseaux sociaux (Facebook compte à ce jour près de deux milliards d’utilisateurs) se lance dans l’édition d’une revue papier. D’autres en revanche, dont nous faisons partie, se réjouiront de voir la société créée par Mark Zuckerberg s’appuyer sur des recettes traditionnelles de la communication. Attention, il ne s’agit pas de supplanter la rédaction web par un retour en grâce du magazine papier (d’autant plus que Facebook se défend, le titre trimestriel lancé en juin en Angleterre n’est pas un magazine (sic)) mais bien de compléter l’un par l’autre.

Quand la rédaction web ne suffit pas, le Print retrouve sa place !

 

L’explication de Facebook est très claire et simple (trop, peut-être ?). Destiné aux décideurs et aux chefs d’entreprise, le magazine papier doit permettre à ses lecteurs d’aller au fond des choses, alors qu’ils ont de moins en moins de temps pour lire tout ce qui les intéressé sur la Toile. En d’autres termes, le magazine doit approfondir la vision du marketing de Facebook, et permettre la lecture dans un train ou un avion (pas étonnant alors, que le magazine soit distribué gratuitement aux chefs d’entreprises mais aussi dans les salons VIP des aéroports anglais). Et parce que Facebook n’oublie d’où il vient, une page est rattachée au magazine (ou inversement ).

 

Le magazine pour redonner du sens aux rédactions marketing …

 

 Le premier numéro de Grow by Facebook
Le premier numéro de Grow by Facebook

Les questionnements vont se multiplier quant à la stratégie de Facebook avec cette création de titre papier. Selon nous, le réseau social a décidé ce lancement pour bénéficier du « prestige » du support papier par rapport aux formes digitales. C’est principalement une stratégie de branding, axée sur l’image de marque de Facebook. Pour preuve, le réseau social explique qu’il ne s’agit en rien d’un magazine traditionnel mais juste d’un trimestriel. Il souligne ainsi qu’il n’y a pas de publicité ni même de vente puisque Grow by Facebook est gratuit. Toujours est-il, que cet acharnement sémantique n’a de sens que parce que Facebook (et le réseau social le reconnait) n’a qu’un but avec ce titre : promouvoir un système marketing et renforcer sa crédibilité. Les informations du magazine ne sont pas innovantes ou révolutionnaires avec ce que les chefs d’entreprises britanniques peuvent trouver sur la Toile, mais elles s’affichent sur un papier glacé, donnant ainsi plus de force et plus de crédibilité à ces messages.  La rédaction web aurait été capable de gérer ce déficit de crédibilité (les scandales qui ont touché Facebook ces derniers mois se sont multipliés) mais sur du plus long terme, alors qu’avec un magazine papier, la notoriété grandit d’un coup… 🙂

Est-ce à dire que le papier sera l’avenir du web ? Ce serait paradoxal ne trouvez-vous pas ?

Comment optimiser ses publications sur les réseaux sociaux ?

Comme les marronniers de la presse hebdomadaire, des thèmes reviennent régulièrement sur tous les sites des spécialistes du référencement. L’une de ces thématiques concerne la rédaction web de manière indirecte mais s’intéresse surtout aux réseaux sociaux : Quand publier du contenu sur les réseaux sociaux ?

Quand, Comment, Pourquoi, ….un préalable indispensable ?

Tout d’abord, je ne cache pas mon agacement face à ces questionnements récurrents. Les réseaux sociaux étaient à l’origine une source de   spontanéité,   d’échanges….et le désintérêt des Internautes pour certains de ces réseaux résulte probablement du fait de ces interrogations multiples.

On nous expliquait, il y a un an, que Twitter était très porteur le mardi et le jeudi et regardez les statistiques, les tweets ont explosé. Désormais selon une étude du Journal du Net, il faudrait poster ses tweets entre 13h00 et 15h00 du lundi au vendredi. Une règle aussi simple, et je ne doute pas que mon fil Twitter me donne des migraines en milieu d’après-midi. Le petit restaurateur, qui suit ces informations, a donc envoyé son tweet à 14h00 le jeudi (jour le plus fort apparemment), heure à laquelle l’équipe du rugby où il est installé inaugurait son nouveau stade. Les amateurs de sport ne sauront donc jamais qu’il a prévu une soirée foot vendredi prochain…dommage, mais les statistiques sont contre lui.

 

Les réseaux sociaux pour le référencement
Quand publier sur Facebook ?

Contenu et réseaux sociaux, un mariage à consacrer

On en revient toujours au même. Le contenu reste l’élément à privilégier. Ne doutez pas un seul instant de l’importance voire même de la prédominance de vos contenus. Un tweet réellement passionnant envoyé à 11h00 le matin sera retweeté, partagé et dans le lot vous disposerez d’un retweet dans ce créneau horaire. Je ne suis pas certain, qu’il soit plus efficace que les autres.

A l’inverse, inondez vos pages Facebook entre 13h00 et 15h00 sans rien apporter à vos lecteurs, et vous allez vite pester contre ces statistiques qui ne veulent rien dire. Car contrairement à ce que beaucoup peuvent croire, les réseaux sociaux ne sont pas un simple relai d’audience mais constituent désormais à eux-seuls un véritable support de communication.

Confiez à Éric Rédaction vos textes ou vos articles et la promotion sur les principaux réseaux sociaux fera alors partie du package.

Stop je suis contraint d’arrêter ici, car la dernière étude précise que les articles de moins de 400 mots ont le vent en poupe…ouf 398

Comment utiliser Google + et autres réseaux sociaux ?

On a vu, vendredi dernier, que les réseaux sociaux étaient essentiels pour bien mettre en avant votre contenu.  Mais on a vu qu’une vitrine éteinte ou mal placée est inutile voire même improductive pour une boutique physique et il en est de même pour les réseaux sociaux vis-à-vis des sites Internet. Mais comment bien se servir des réseaux sociaux ?

Connaitre pour comprendre et utiliser au mieux

Je ne prétends nullement ici m’affirmer comme spécialiste du référencement et je vous invite à consulter les sites de ces spécialistes pour trouver les détails dont je vais vous parler.

Pour commencer, les réseaux sociaux ne sont pas tous les mêmes et nous ne pensons ici qu’aux usagers. On présente souvent Facebook comme le réseau des jeunes, Twitter attirerait plus les Geeks,…. La sociologie de ces réseaux est à connaître, car les utilisateurs de ces derniers constituent bien votre cible. Il faut donc s’adresser à des prospects intéressés ou susceptibles de l’être (Pour schématiser, vous n’allez pas essayer de vendre une maison à un jeune, qui est en CDD…).

Je ne m’étendrai pas sur le contenu vous renvoyant à ce que je vous ai déjà décrit. Un contenu de qualité proposant des vidéos, des images, des infographies,…, en fonction du réseau social concerné. Un seul exemple pour bien comprendre. Twitter vous impose une ultra concision…en quelques signes vous devez convaincre. Mais vous pouvez vous étendre plus longuement sur Google + par exemple.

Enfin, il est nécessaire aussi de connaître les habitudes de « consommation » de ces réseaux sociaux. Il suffit de savoir qu’un tweet ou qu’un post n’est viable que pendant un laps de temps défini. Si vos prospects n’en prennent pas connaissance, ils ne chercheront pas de leur propre initiative le message que vous avez envoyé quelques heures plus tôt. Aussi, intéressez-vous aux heures et aux jours à privilégier pour toucher le plus grand nombre des expéditeurs visés. Et ces créneaux ne sont pas les même d’un réseau à l’autre.

Une organisation rigoureuse pour gérer sa communication

Vous connaissez donc (une fois que vous aurez effectué vos recherches) :

  • La forme à privilégier pour chaque réseau social
  • La sociologie des utilisateurs
  • Les créneaux horaires à privilégier

Il vous faut donc maintenant vous baser sur ces connaissances. Lorsque vous rédigez un article ou que vous créez une page pour votre boutique, vous avez passé des heures à effectuer des recherches sur la thématique mais aussi des heures pour trouver les mots clés et le champ sémantique. Même si vous ne mettez en ligne ce nouveau support que dans 2 ou 3 semaines, prenez le temps d’écrire à l’avance vos posts. Vous êtes encore chaud, alors pensez aux formules percutantes et rédigez vos tweets, messages Facebook, page Google +, envois Viadéo….

Bien évidemment, vous tiendrez compte des informations recueillies sur la typologie des utilisateurs de chacun de ces réseaux.

Il faut ensuite programmer la date et l’heure de l’envoi de ces posts. Vous connaissez maintenant les créneaux à privilégier. Mais inutile de poster tous vos messages le même jour à la même heure. Bien évidemment,  Vous publiez un article de blog le lundi à 8h00, les lecteurs vont le découvrir s’ils sont abonnés à votre blog. Le lendemain, un tweet à 14H00 permettra de rappeler que cet article de blog a été posté avec la formule que vous aviez rédigée. Le mercredi, un post sur Google + étendra encore votre portée alors que vous réserverez le même sort à Facebook pour le jeudi. Mais depuis mercredi, votre deuxième article de la semaine a été publié et vous avez suivi le même cheminement. Au final, vous générez de l’attractivité en permanence et quotidiennement.

Voilà selon moi, ce que vous pouvez commencer dès aujourd’hui pour rendre vos travaux plus visibles et booster votre visibilité. Et vous, comment faites-vous pour promouvoir un article sur Facebook ou Twitter ?

Comment s’appuyer sur les vitrines que sont les réseaux sociaux ?

Cela fait déjà plusieurs mois, que je vous explique, jour après jour, comment je conçois la rédaction pour le web et je vous remercie pour me suivre de manière aussi assidue. Aujourd’hui, je reviens sur un thème, souvent évoqué sur les sites des spécialistes en référencement : les réseaux sociaux. Ecrire pour Facebook ou pour G+ ne constitue pas un problème majeur pour un rédacteur qui connait les règles SEO et les astuces pour optimiser son référencement. Non je veux revenir sur la planification et la réflexion, qui restent trop souvent lettres mortes lorsqu’il s’agit de booster sa rédaction. Je m’explique.

Les réseaux sociaux, une vitrine donc une présentation à soigner

Eclairer ses textes pour une meilleure attractivité
Bien éclairée, bien décorée, bien achalandée, la vitrine SEO parfaite…

Vous avez passé des heures à écrire une rubrique de votre site e-commerce ou un article captivant sur votre blog. Vous avez consacré une énergie importante et un temps précieux, mais vous en êtes persuadé, vous allez réussir à attirer de nouveaux clients. Vous avez optimisé votre texte et avez placé vos mots clé. Bref, vous savez que vous avez réussi cette étape. Votre article est en ligne et même si votre référencement est déjà excellent, vous savez que pour créer le buzz et attirer encore plus de monde, vous devez communiquer sur les réseaux sociaux.

Google +, Facebook, Viadeo, Linkedin, Twitter, ….ils sont nombreux ces sites, où vous ambitionnez de relayer la bonne parole. D’accord mais prenez votre temps. On pourrait comparer ces réseaux sociaux à des vitrines.

Le produit (votre article, votre page) est superbe. Les couleurs et le style sont originaux (donc la rédaction est optimisée…peut-être avez-vous fait appel à Eric Redaction. Non alors corrigez vite cette erreur). La vitrine (l’un des réseaux sociaux que vous avez sélectionné) est idéalement située et elle vous assure de toucher un grand nombre de prospects et donc de futurs clients. Et comme vous êtes un excellent commerçant, vous avez multiplié votre sélection de vitrines. Vous avez donc un superbe produit à vendre en profitant de la vitrine de Facebook, Twitter,…..

Comment attirer l’œil et donc le prospect ?

Ecrire pour le web
Dopez votre communication en utilisant bien les réseaux sociaux…

Vous êtes excités et comme vous êtes impatients, vous décidez d’envoyer immédiatement un message à toutes les vitrines pour qu’elles mettent en valeur votre produit….Comme vous êtes convaincus de la pertinence de votre texte, vous envoyez un banal « Consultez vite cela, ça va bouleverser votre vie » « Vite découvrez la nouvelle collection de … »…

En quelques minutes, vous avez ruiné tous vos efforts. Certains sourient en lisant ces quelques lignes (oui, oui je vois tout. J’avais le choix entre la voyance et la rédaction. Heureusement pour vous que j’ai choisi la rédaction pour le web) et pourtant nous l’avons tous fait.

Les réseaux sociaux sont des vitrines. Les prospects passent devant à certaines heures et privilégient même certains jours. Quand vous faites du shopping, vous ne pouvez pas être à la fois devant la boutique X et la boutique Y. Sur Internet, c’est la même chose. Pourquoi vouloir absolument promouvoir votre article le même jour sur toutes les vitrines ? Vous vous refusez de contacter le client, qui est parti se reposer aujourd’hui, et qui ne reviendra que demain. Car la durée de vie d’un tweet ou d’un post reste très limitée. Vous croyez sincèrement, que l’Internaute va passer une heure en revenant pour voir si vous n’avez pas envoyé un super produit. Bien sûr que non.

Pour reprendre la comparaison avec la vitrine, vous décidez en procédant de la sorte d’exposer vos produits dans des vitrines mal (ou même pas du tout) éclairées. Votre produit est toujours aussi magnifique mais personne ne le voit. Donc forcément, la déception va être grande et le découragement encore plus….

S’appuyer sur les réseaux sociaux reste cependant possible et chacun peut adopter une stratégie à son image. On en parle lundi sur le blog d’Eric Redaction.

En attendant, soyez honnêtes et dites-nous si vous aussi vous avez déjà envoyé un message du genre « Lisez ceci… » ou toute autre banalité ?

 

Recherche sur Internet, Réseaux sociaux ou Moteurs de recherches ?

Qu’est-ce que la recherche sur Internet ? Le rédacteur web doit aussi savoir comment se comportent les Internautes, qui, par définition, sont appelés à devenir ses lecteurs. La recherche sur Internet doit donc être un sujet, que la rédaction web ne doit surtout pas ignorer. C’est en connaissant parfaitement les attentes et les désirs des Internautes, que le rédacteur web va pouvoir s’adapter et proposer des écrits attrayants et séduisants. N’hésitez pas à contacter Eric Rédaction pour savoir comment cette connaissance peut vous aider à booster votre réussite sur la Toile.

Recherche sur Internet, les devoirs du rédacteur web à connaître

 

Je vous invite à découvrir l’article consacré aux méthodes de recherches sur Internet. Si 54 % des sondés avouaient utiliser en 2012 les moteurs de recherche pour atteindre ce qu’ils recherchaient, ils étaient aussi 32 % à privilégier l’utilisation des réseaux sociaux. L’évolution de ce mode de recherche reste forte et continue (25 % en 2011), vous amenant donc, si vous cherchez à vous faire connaître, à ne pas négliger cette voie. Pas étonnant alors que Google cherche à imposer son réseau G+ comme le leader en la matière d’ici quelques années….

Et vous, plutôt Facebook ou Google ?