Le Community Management : s’adresser au réseau ou aux membres ?

 

Se constituer une communauté sur un réseau social ou un autre est une étape de votre stratégie marketing. Mais lorsqu’il va s’agir de l’animer, allez-vous vous concentrer sur l’aspect communautaire ou souhaitez-vous entreprendre une démarche plus personnalisable en vous adressant à chacun des membres. Il va falloir choisir.

 

Les réseaux sociaux, un agrégat de membres divers ou une communauté homogène

 

Même le rédacteur web doit avoir des notions (mais elles doivent être solides et pertinentes) sur la segmentation des cibles, et donc s’intéresser à l’identification des Persona. Vous savez ces profils qui vous donnent l’impression de connaitre votre lectorat. Sur les réseaux sociaux, bien que votre priorité ne soit pas (directement) d’accroitre vos ventes (Nous l’avons vu déjà dans le premier article de cette série consacré aux réseaux sociaux ), vous devez garder en tête ces profils, qui vous donnent les clés pour répondre aux attentes des membres de votre communauté. Mais ces membres, sur lesquels vous disposez d’informations, doivent-ils être considérés à titre personnel, ou devez-vous vous concentrer sur les caractéristiques de votre communauté ? Votre réponse impliquera des actions différentes et en ce qui nous concerne, la rédaction devra alors s’adapter.

Comment parler à sa communauté pour inciter à l’engagement ?

 

En vous adressant à une communauté, ce sont les centres d’intérêt que vous visez prioritairement. Vous axez votre stratégie sur le développement durable, alors quelques alertes bien placées et de la curation de contenu vous donneront les pistes à suivre pour séduire votre auditoire. En revanche, si vous préférez une approche plus individualisée, la segmentation sera alors bien plus fine, car un travailleur du Web vivant à Paris n’a pas la même approche du développement durable qu’un agriculteur de Corrèze. Ce sont des caricatures mais quand même. L’ouverture d’esprit de vos prospects n’est pas extensible, et un centre d’intérêt ne peut pas guider toutes leurs lectures, toutes, leurs recherches.  D’autant plus que les commentaires sur les réseaux sociaux révèlent également l’engagement de votre auditoire. Cherchez-vous à maximiser le nombre de like sur votre page Facebook (Appelons au passage tous les lecteurs de cet article à aimer la page Facebook d’Eric Rédaction) ou préférez-vous plutôt des leads ou des visites de site. Nous ne reviendrons pas sur cet impératif commun à tous les spécialistes du Community Management : définir des objectifs mesurables.

Les messages personnels, un moyen de renforcer votre stratégie de Social Selling

 

C’est évoqué en quelques lignes, mais cette distinction (approche communautaire / approche personnalisée) est essentielle à la réussite de votre animation des réseaux sociaux. Une autre question apparait alors très vite. Devez-vous envoyer des messages personnels à vos lecteurs, aux membres de votre communauté ? Des anniversaires à fêter sur Facebook, des évolutions professionnelles à souligner sur LinkedIn, des changements de vie à souligner sur Twitter, … Au vu du nombre croissant de rappels quotidiens en la matière, vous pouvez décider de ne pas céder à la tentation. A quoi bon avoir une communauté alors ? En revanche, vous pouvez décider de réagir à tout, en envoyant des messages formatés et programmés en avance. Avoir un mot gentil pour chacun est une chose, mais en avez-vous le temps et les moyens ? … En envoyant des messages personnels type, vous risquez de perdre la convivialité que vous avez mis tant de mois à construire avec votre cible, et/ou lasser votre lecteur.  Vous pouvez aussi, si votre rédacteur web a bien travaillé les textes, montré votre attachement qui n’est pas que de vitrine

Nous n’avons pas la solution miracle pour répondre à cette interrogation, car toutes les voies peuvent être bénéfiques comme elles peuvent se révéler néfastes avec le temps. En revanche, ce sont des questions que vous devez vous poser avant même de vous lancer sur les réseaux sociaux.

Et vous, approche communautaire ou démarche plus personnalisée et personnalisable ? Et les anniversaires ou mutation professionnelle, vous les célébrez dignement ou vous les ignorez ?

Le réseau social Google + va fermer ses portes, un cauchemar ou une évidence ?

 

Google la déjà officialisé mais son réseau social est appelé à disparaitre. Google + fermera définitivement à l’été 2019, et la fermeture d’un réseau social pose bien des questions, dépassant le seul cas du célèbre moteur de recherche.

 

Quand Google abandonne son réseau social, une évidence pour beaucoup, une déception pour certains !

En tant que rédacteur web indépendant, nous utilisions et continuons à publier sur Google + même si nous n’avons pas été surpris d’apprendre, le 08 octobre dernier, que Google + allait fermer ses portes. Le réseau social, créé en 2011 par le géant de Mountain View, n’a jamais réussi à séduire le grand public. Pourtant au départ, l’idée était séduisante, puisque ce réseau social devait permettre de diffuser photos, articles et autres données à certains de ses cercles (amis, famille, collègues, …) sans déranger les autres. Mais Google + n’a pas réussi à se démarquer de ses concurrents et en particulier de Facebook. Le résultat est sans appel. Seul le moteur de recherche connait le nombre exact de comptes Google + mais un grand nombre de ceux-ci sont inactifs (et dans certains cas, les possesseurs de ces comptes ne sont même pas informés). Google a communiqué sur ce succès mitigé de son réseau social en précisant que 90 % des connexions duraient moins de … 5 secondes.

Pourquoi et comment un réseau social peut disparaitre ?

 

Les arguments avancés par Google pour expliquer cette décision sont purement une question de posture. On parle d’une faille de sécurité, détectée et réparée depuis, qui aurait permis le « vol » de données (non sensibles). On évoque aussi les risques en matière de confidentialité des données utilisateur et donc de sécurité, mis en avant dans le cadre d’un vaste projet interne Project Strobe. Bien évidemment, ces éléments ont pu jouer un rôle dans cette prise de décision, mais ils ne sont que la « goutte d’eau », qui a condamné Google +. Certes, des professionnels étaient très actifs sur Google + mais la réalité au quotidien joue bien en défaveur du géant de Mountain View. Google + fermera en Aout 2019 parce qu’il n’a pas réussi à s’imposer comme un réseau de premier ordre, c’est aussi simple que cela.

La disparition du réseau social de Google
La disparition du réseau social de Google

Que faire après la disparition de Google + ?

Les rédacteurs web ont pris l’habitude de travailler avec tous les réseaux sociaux, chacun ayant des bénéfices et des spécificités qui peuvent intéresser un ou l’autre de leurs clients. La rédaction de post Google + reste en théorie possible jusqu’en aout 2019, même si Google a déjà annoncé qu’il allait accompagner les utilisateurs à récupérer leurs données et à trouver des solutions de remplacement. En attendant, le rédacteur web, qui s’occupe du Community management d’une entreprise, doit-il poursuivre à poster sur Google + en sachant que la durée de ces publications sera courte. Tout dépendra de l’audience touchée grâce à ce support. Dans la majeure partie des cas, nous pouvons supposer que les efforts devront se concentrer sur de nouveaux réseaux sociaux (Twitter, Facebook, …) même si dans certaines situations rares, nous pourrons continuer à utiliser ce réseau social jusqu’au dernier jour.

 

Et vous, utilisiez-vous Google + ? Qu’allez-vous faire jusqu’en aout 2019 ? Et comment jugez-vous cet abandon de Google ?

Pourquoi et comment bien choisir vos hashtags ?

Aujourd’hui, Éric Rédaction vous propose ce que beaucoup dédaignent à savoir les petits détails, qui feront la différence entre un texte web bien écrit et une rédaction SEO parfaite. Je veux parler de l’index. Lorsque vous lisez un livre ou une revue (je sais, c’était avant l’heure de l’Internet), vous appréciez de trouver une note, qui vous précisera le sujet exact de ce que vous vous apprêtez à dévorer des yeux.

L’index, la catégorie, le thème, …quel que soit le nom donné à cet attribut de l’écriture (mais aussi de la rédaction web), il vous est utile et précieux. Ne vous est-il pas arrivé d’être en colère en vous jetant sur une lecture dont le titre ou la catégorie ne correspondait pas réellement au contenu.

Ne vous est-il pas arrivé par hasard de tomber sur un article ou sur un livre, qui vous a passionné ? Le hasard fait parfois bien les choses, lorsque la description de l’ouvrage n’existe pas. Mais combien de livres passionnants vous sont passés sous le nez ?

Les hashtags, les index de la rédaction Web

Le hashstag, la rédaction indexée
Une aide puissante pour vos rédactions

Cette nécessité de guider le lecteur et de l’attirer existe aussi sur la Toile, et votre rédaction SEO, aussi talentueuse soit-elle, doit être répertoriée et décrite de la manière la plus efficace qui soit. On ne parle plus d’index ou de catégories mais de hashtags notamment (nous verrons néanmoins par la suite que bien d’autres outils sur le Web produisent le même résultat).

Aussi le choix de vos hashtags, lorsque vous vous décidez à communiquer sur les réseaux sociaux, est essentiel. Tout d’abord, votre rédaction ne couvre pas tous les sujets de la connaissance, alors évitez les accroches avec 12 ou 13 hashtags différents. (cela existe encore aujourd’hui). Vous risquez de :

  1. Lasser le lecteur
  2. Donner une impression de « non spécialiste »
  3. Dégrader votre e-réputation

Certains spécialistes du Webmarketing estiment que 3 hashtags constituent la limite maximale alors que je suis persuadé qu’il faut s’adapter à chaque article.

Comment bien choisir les  hashtags ?

La deuxième question concerne le choix de ces repères nouvelle génération. Ne cherchez pas à attirer du monde artificiellement sur votre site en utilisant des mentions populaires mais qui n’ont aucun rapport avec votre contenu.

Si vous choisissez de confier vos rédactions web à Éric Rédaction, nous nous chargeons également de la rédaction de ces accroches avec le choix des hashtags les plus pertinents. Nous pourrons alors rebondir dans certains cas (pas toujours) sur les plus populaires du moment.

Il faut que le lecteur dispose d’une réelle information. Si votre sujet n’est suivi que par 7 personnes et bien c’est ainsi inutile de courir absolument derrière les milliers de contacts d’un hashtag sans rapport mais plus populaire.

Comme toujours, je vous conseille de vous mettre à la place de vos prospects et de comprendre ce qui va le mieux décrire votre contenu tout en vous incitant à visiter le lien proposé.

Et vous, comment choisissez-vous et gérez-vous vos hashtags ?

Quand publier sur la Toile pour être visible ?

La rédaction Web s’impose comme l’outil le plus efficace pour booster votre référencement. C’est une certitude, que je ne cesse de mettre en avant au fil des articles. Mais elle ne suffit pas. Même si vous avez appris comment bien écrire pour le Web (sic !), il vous faut ensuite promouvoir votre rédaction, créer du trafic autour de celle-ci et la publier au bon moment.

De nombreuses études existent pour savoir quel est le moment idéal pour publier ses accroches pour les réseaux sociaux. Le plus souvent, le rédacteur Web, la tête dans le guidon, va être séduit par les infographies (comme celle que je vous livre ici).  Il faut publier sur Facebook tel jour à telle heure mais différer de quelques heures pour Google +.

Je vous laisse découvrir cette infographie, la scruter, la détailler. Et on se retrouve juste en dessous.

Promotion et rédaction sur les réseaux sociaux
Le timing parfait pour vos publications sur les réseaux sociaux ?

 

Publiez vos rédactions Web quand vous le voulez

Maintenant que vous avez pu voir que je ne suis pas l’auteur de cette infographie (félicitations au passage aux auteurs de cette dernière), je vais vous donner un dernier conseil : oubliez là.

Deux raisons majeures expliquent ce conseil, quelque peu original.  Si vous connaissez maintenant les données générales sur l’efficacité des différents réseaux sociaux, vous n’en savez pas plus sur ce qui vous concerne.

Avez-vous déjà lu un ouvrage (sérieux) préconisant à tous les magasins d’ouvrir le dimanche soir entre 22h00 et 01h00 du matin ? Avez-vous connaissance de directives préconisant une ouverture à 6h17 chaque matin ? Bien sûr que non, car chaque cas est particulier.

Votre commerce traditionnel se trouve dans une gare, dans un aéroport, dans une petite ville, dans une zone commerciale, dans une zone touristique internationale,…vous n’avez pas les mêmes besoins d’amplitude horaire que vos concurrents.

Suivez vos envies et essayez, essayez, essayez…

Ce qui est vrai pour le commerce traditionnel serait erroné pour le Web ? A titre d’exemple, vous vendez des films plus qu’érotiques, et vous découvrez, que sur Facebook, il faut publier le mercredi à 15h00 pour bénéficier pleinement des avantages de ce réseau social. Chouette, lancez votre mail et dérangez vos clients, qui s’occupent de leurs enfants. Effet dévastateur pour votre image de marque (l’exemple est limite certes mais traduit bien l’absurdité d’une telle généralisation). Vous anticipez et décidez de publier sur Facebook à 10h00 le même jour, heure à laquelle vos meilleurs clients sont soit au Conseil d’administration, soit au Conseil des Ministres (désolé un peu facile celle-là).

La seconde raison reste moins objective. Je ne cesse de vous affirmer que votre identité, votre originalité finiront toujours par payer. Vos clients, vos lecteurs apprécient votre liberté de ton, votre audace, vos produits, …peu importe ils vous apprécient parce vous êtes comme vous êtes. Tout n’est pas parfait, soit mais cela implique-t-il que vous soyez formatés par le système ? Ne pouvez-vous pas vous autoriser ce qui vous apparait comme étant le plus judicieux ? Les statistiques (voir l’infographie) vous contredisent, alors essayez, testez, lisez, multiplies les formats, les heures de publication, ….

Finalement quand doit-on promouvoir sur les réseaux sociaux ?

Votre visibilité et votre référencement vous préoccupent et la question du timing de ces accroches vous taraude, alors suivez les indications délivrées par ces infographies mais gardez à l’esprit que ces données ne sont qu’indicatives. A vous de vous adapter et d’essayer toutes les hypothèses. Éric Rédaction peut vous aider en la matière, alors n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions évoquer le sujet.

Et vous, vous publiez quand sur les réseaux sociaux ?

Comment optimiser ses publications sur les réseaux sociaux ?

Comme les marronniers de la presse hebdomadaire, des thèmes reviennent régulièrement sur tous les sites des spécialistes du référencement. L’une de ces thématiques concerne la rédaction web de manière indirecte mais s’intéresse surtout aux réseaux sociaux : Quand publier du contenu sur les réseaux sociaux ?

Quand, Comment, Pourquoi, ….un préalable indispensable ?

Tout d’abord, je ne cache pas mon agacement face à ces questionnements récurrents. Les réseaux sociaux étaient à l’origine une source de   spontanéité,   d’échanges….et le désintérêt des Internautes pour certains de ces réseaux résulte probablement du fait de ces interrogations multiples.

On nous expliquait, il y a un an, que Twitter était très porteur le mardi et le jeudi et regardez les statistiques, les tweets ont explosé. Désormais selon une étude du Journal du Net, il faudrait poster ses tweets entre 13h00 et 15h00 du lundi au vendredi. Une règle aussi simple, et je ne doute pas que mon fil Twitter me donne des migraines en milieu d’après-midi. Le petit restaurateur, qui suit ces informations, a donc envoyé son tweet à 14h00 le jeudi (jour le plus fort apparemment), heure à laquelle l’équipe du rugby où il est installé inaugurait son nouveau stade. Les amateurs de sport ne sauront donc jamais qu’il a prévu une soirée foot vendredi prochain…dommage, mais les statistiques sont contre lui.

 

Les réseaux sociaux pour le référencement
Quand publier sur Facebook ?

Contenu et réseaux sociaux, un mariage à consacrer

On en revient toujours au même. Le contenu reste l’élément à privilégier. Ne doutez pas un seul instant de l’importance voire même de la prédominance de vos contenus. Un tweet réellement passionnant envoyé à 11h00 le matin sera retweeté, partagé et dans le lot vous disposerez d’un retweet dans ce créneau horaire. Je ne suis pas certain, qu’il soit plus efficace que les autres.

A l’inverse, inondez vos pages Facebook entre 13h00 et 15h00 sans rien apporter à vos lecteurs, et vous allez vite pester contre ces statistiques qui ne veulent rien dire. Car contrairement à ce que beaucoup peuvent croire, les réseaux sociaux ne sont pas un simple relai d’audience mais constituent désormais à eux-seuls un véritable support de communication.

Confiez à Éric Rédaction vos textes ou vos articles et la promotion sur les principaux réseaux sociaux fera alors partie du package.

Stop je suis contraint d’arrêter ici, car la dernière étude précise que les articles de moins de 400 mots ont le vent en poupe…ouf 398

Comment utiliser Google + et autres réseaux sociaux ?

On a vu, vendredi dernier, que les réseaux sociaux étaient essentiels pour bien mettre en avant votre contenu.  Mais on a vu qu’une vitrine éteinte ou mal placée est inutile voire même improductive pour une boutique physique et il en est de même pour les réseaux sociaux vis-à-vis des sites Internet. Mais comment bien se servir des réseaux sociaux ?

Connaitre pour comprendre et utiliser au mieux

Je ne prétends nullement ici m’affirmer comme spécialiste du référencement et je vous invite à consulter les sites de ces spécialistes pour trouver les détails dont je vais vous parler.

Pour commencer, les réseaux sociaux ne sont pas tous les mêmes et nous ne pensons ici qu’aux usagers. On présente souvent Facebook comme le réseau des jeunes, Twitter attirerait plus les Geeks,…. La sociologie de ces réseaux est à connaître, car les utilisateurs de ces derniers constituent bien votre cible. Il faut donc s’adresser à des prospects intéressés ou susceptibles de l’être (Pour schématiser, vous n’allez pas essayer de vendre une maison à un jeune, qui est en CDD…).

Je ne m’étendrai pas sur le contenu vous renvoyant à ce que je vous ai déjà décrit. Un contenu de qualité proposant des vidéos, des images, des infographies,…, en fonction du réseau social concerné. Un seul exemple pour bien comprendre. Twitter vous impose une ultra concision…en quelques signes vous devez convaincre. Mais vous pouvez vous étendre plus longuement sur Google + par exemple.

Enfin, il est nécessaire aussi de connaître les habitudes de « consommation » de ces réseaux sociaux. Il suffit de savoir qu’un tweet ou qu’un post n’est viable que pendant un laps de temps défini. Si vos prospects n’en prennent pas connaissance, ils ne chercheront pas de leur propre initiative le message que vous avez envoyé quelques heures plus tôt. Aussi, intéressez-vous aux heures et aux jours à privilégier pour toucher le plus grand nombre des expéditeurs visés. Et ces créneaux ne sont pas les même d’un réseau à l’autre.

Une organisation rigoureuse pour gérer sa communication

Vous connaissez donc (une fois que vous aurez effectué vos recherches) :

  • La forme à privilégier pour chaque réseau social
  • La sociologie des utilisateurs
  • Les créneaux horaires à privilégier

Il vous faut donc maintenant vous baser sur ces connaissances. Lorsque vous rédigez un article ou que vous créez une page pour votre boutique, vous avez passé des heures à effectuer des recherches sur la thématique mais aussi des heures pour trouver les mots clés et le champ sémantique. Même si vous ne mettez en ligne ce nouveau support que dans 2 ou 3 semaines, prenez le temps d’écrire à l’avance vos posts. Vous êtes encore chaud, alors pensez aux formules percutantes et rédigez vos tweets, messages Facebook, page Google +, envois Viadéo….

Bien évidemment, vous tiendrez compte des informations recueillies sur la typologie des utilisateurs de chacun de ces réseaux.

Il faut ensuite programmer la date et l’heure de l’envoi de ces posts. Vous connaissez maintenant les créneaux à privilégier. Mais inutile de poster tous vos messages le même jour à la même heure. Bien évidemment,  Vous publiez un article de blog le lundi à 8h00, les lecteurs vont le découvrir s’ils sont abonnés à votre blog. Le lendemain, un tweet à 14H00 permettra de rappeler que cet article de blog a été posté avec la formule que vous aviez rédigée. Le mercredi, un post sur Google + étendra encore votre portée alors que vous réserverez le même sort à Facebook pour le jeudi. Mais depuis mercredi, votre deuxième article de la semaine a été publié et vous avez suivi le même cheminement. Au final, vous générez de l’attractivité en permanence et quotidiennement.

Voilà selon moi, ce que vous pouvez commencer dès aujourd’hui pour rendre vos travaux plus visibles et booster votre visibilité. Et vous, comment faites-vous pour promouvoir un article sur Facebook ou Twitter ?

Comment s’appuyer sur les vitrines que sont les réseaux sociaux ?

Cela fait déjà plusieurs mois, que je vous explique, jour après jour, comment je conçois la rédaction pour le web et je vous remercie pour me suivre de manière aussi assidue. Aujourd’hui, je reviens sur un thème, souvent évoqué sur les sites des spécialistes en référencement : les réseaux sociaux. Ecrire pour Facebook ou pour G+ ne constitue pas un problème majeur pour un rédacteur qui connait les règles SEO et les astuces pour optimiser son référencement. Non je veux revenir sur la planification et la réflexion, qui restent trop souvent lettres mortes lorsqu’il s’agit de booster sa rédaction. Je m’explique.

Les réseaux sociaux, une vitrine donc une présentation à soigner

Eclairer ses textes pour une meilleure attractivité
Bien éclairée, bien décorée, bien achalandée, la vitrine SEO parfaite…

Vous avez passé des heures à écrire une rubrique de votre site e-commerce ou un article captivant sur votre blog. Vous avez consacré une énergie importante et un temps précieux, mais vous en êtes persuadé, vous allez réussir à attirer de nouveaux clients. Vous avez optimisé votre texte et avez placé vos mots clé. Bref, vous savez que vous avez réussi cette étape. Votre article est en ligne et même si votre référencement est déjà excellent, vous savez que pour créer le buzz et attirer encore plus de monde, vous devez communiquer sur les réseaux sociaux.

Google +, Facebook, Viadeo, Linkedin, Twitter, ….ils sont nombreux ces sites, où vous ambitionnez de relayer la bonne parole. D’accord mais prenez votre temps. On pourrait comparer ces réseaux sociaux à des vitrines.

Le produit (votre article, votre page) est superbe. Les couleurs et le style sont originaux (donc la rédaction est optimisée…peut-être avez-vous fait appel à Eric Redaction. Non alors corrigez vite cette erreur). La vitrine (l’un des réseaux sociaux que vous avez sélectionné) est idéalement située et elle vous assure de toucher un grand nombre de prospects et donc de futurs clients. Et comme vous êtes un excellent commerçant, vous avez multiplié votre sélection de vitrines. Vous avez donc un superbe produit à vendre en profitant de la vitrine de Facebook, Twitter,…..

Comment attirer l’œil et donc le prospect ?

Ecrire pour le web
Dopez votre communication en utilisant bien les réseaux sociaux…

Vous êtes excités et comme vous êtes impatients, vous décidez d’envoyer immédiatement un message à toutes les vitrines pour qu’elles mettent en valeur votre produit….Comme vous êtes convaincus de la pertinence de votre texte, vous envoyez un banal « Consultez vite cela, ça va bouleverser votre vie » « Vite découvrez la nouvelle collection de … »…

En quelques minutes, vous avez ruiné tous vos efforts. Certains sourient en lisant ces quelques lignes (oui, oui je vois tout. J’avais le choix entre la voyance et la rédaction. Heureusement pour vous que j’ai choisi la rédaction pour le web) et pourtant nous l’avons tous fait.

Les réseaux sociaux sont des vitrines. Les prospects passent devant à certaines heures et privilégient même certains jours. Quand vous faites du shopping, vous ne pouvez pas être à la fois devant la boutique X et la boutique Y. Sur Internet, c’est la même chose. Pourquoi vouloir absolument promouvoir votre article le même jour sur toutes les vitrines ? Vous vous refusez de contacter le client, qui est parti se reposer aujourd’hui, et qui ne reviendra que demain. Car la durée de vie d’un tweet ou d’un post reste très limitée. Vous croyez sincèrement, que l’Internaute va passer une heure en revenant pour voir si vous n’avez pas envoyé un super produit. Bien sûr que non.

Pour reprendre la comparaison avec la vitrine, vous décidez en procédant de la sorte d’exposer vos produits dans des vitrines mal (ou même pas du tout) éclairées. Votre produit est toujours aussi magnifique mais personne ne le voit. Donc forcément, la déception va être grande et le découragement encore plus….

S’appuyer sur les réseaux sociaux reste cependant possible et chacun peut adopter une stratégie à son image. On en parle lundi sur le blog d’Eric Redaction.

En attendant, soyez honnêtes et dites-nous si vous aussi vous avez déjà envoyé un message du genre « Lisez ceci… » ou toute autre banalité ?

 

Le référencement, un peu de SEO et beaucoup de temps ?

Si vous commencez sur la Toile, vous attendez beaucoup de votre nouveau site ou même de votre boutique en ligne. Vous avez soigné la rédaction web, vous avez élaboré une stratégie de netlinking efficace, vous avez pris soin d’élaborer une ligne éditoriale en ce qui concerne votre communication sur les réseaux sociaux….Que vous soyez en cours de recherche des mots clés ou que vous vous posiez la question de l’utilité ou non d’un communiqué de presse pour la promotion de votre site, vous avez déjà préparé les outils pour mesurer votre R.O.I. Une seule question vous taraude encore : dans combien de temps cela va-t-il fonctionner ?

Ecrire pour le web
Le SEO aussi prend du temps alors patience….

Le temps, une arme à apprivoiser ou un ennemi à combattre

Lorsque mes clients me contactent, c’est une des questions les plus rapides à se poser. On est bien souvent d’accord sur la stratégie à mettre en place. On travaille des heures, des semaines ou des mois pour bâtir une stratégie et la question : combien de temps cela va-t-il prendre ? arrive.

Bien évidemment, une rédaction optimisée pour le Web doit accélérer l’efficacité du référencement. Mais là encore, la question de l’approche est essentielle. Si mon client veut être en première page tout de suite (ou même pour avant-hier…oui je vous confirme ces demandes sont souvent formulées), il y a une solution : Adwords et consort. Ici le résultat est garanti et pour y parvenir, une seule condition est à respecter : disposer d’une réserve financière suffisante.

Plus sérieusement, le référencement prend du temps. Il faut asseoir son expertise, rassurer son lectorat, susciter l’envie et la curiosité de ses clients…et cela ne se fait pas en une journée. Accepteriez-vous de recevoir 100 messages de la même entreprise dans la même journée au simple prétexte qu’il faut aller vite.

Ecrire pour Internet, une rédaction au rythme enivrant

La question du délai est relativement difficile. Je me protège des affirmations du genre « Soyez en première page de Google en 3 semaines ». Mais, une chose est sure, le temps est la meilleure arme de la démarche qualité si vous avez choisi cette voie.

Ce que le temps vous offre, Internet le dévore. En effet à l’heure de la mondialisation, on est tous devenu impatient et prendre son temps est alors considérer comme un aveu de faiblesse par beaucoup et pourtant.

Le temps vous assure :

  • Une assise de votre autorité. Le contenu de qualité à la longue est reconnu même par vos concurrents. Certains iront même jusqu’à vous copier ou dupliquer. Amusez-vous en sur les réseaux sociaux « Même XXXX apprécie nos produits, alors imaginez la publicité comparative ».
  • Une fidélisation de votre lectorat. Vous vous attelez à produire du contenu de qualité alors vos lecteurs reviendront régulièrement pour voir ce qu’il y a de neuf sur votre secteur d’activités.
  • Une communauté de plus en plus importante. Puisquevotre contenu est de qualité et original, il suscite commentaires et remarques. Ne négligez pas cette voie pour booster votre audience.
  • Une confiance accrue Au fil du temps, vos visiteurs connaissent votre position, vos avis,….et le jour de l’achat, ils s’en souviendront.
  • …..

 

Donc, oui le référencement de qualité prend du temps et heureusement. Alors quitte à nager à contre-courant, je vous invite à me contacter pour que nous puissions ensemble vous faire avancer dans votre projet….

Pour vous, combien de temps doivent prendre ces travaux de référencement ?

Recherche sur Internet, Réseaux sociaux ou Moteurs de recherches ?

Qu’est-ce que la recherche sur Internet ? Le rédacteur web doit aussi savoir comment se comportent les Internautes, qui, par définition, sont appelés à devenir ses lecteurs. La recherche sur Internet doit donc être un sujet, que la rédaction web ne doit surtout pas ignorer. C’est en connaissant parfaitement les attentes et les désirs des Internautes, que le rédacteur web va pouvoir s’adapter et proposer des écrits attrayants et séduisants. N’hésitez pas à contacter Eric Rédaction pour savoir comment cette connaissance peut vous aider à booster votre réussite sur la Toile.

Recherche sur Internet, les devoirs du rédacteur web à connaître

 

Je vous invite à découvrir l’article consacré aux méthodes de recherches sur Internet. Si 54 % des sondés avouaient utiliser en 2012 les moteurs de recherche pour atteindre ce qu’ils recherchaient, ils étaient aussi 32 % à privilégier l’utilisation des réseaux sociaux. L’évolution de ce mode de recherche reste forte et continue (25 % en 2011), vous amenant donc, si vous cherchez à vous faire connaître, à ne pas négliger cette voie. Pas étonnant alors que Google cherche à imposer son réseau G+ comme le leader en la matière d’ici quelques années….

Et vous, plutôt Facebook ou Google ?